Immobilier d’entreprise : un recentrage sur Lyon intra-muros | Lyon Pôle Immo

Immobilier d’entreprise : un recentrage sur Lyon intra-muros

Le marché tertiaire s’est recentré sur le marché intra-muros au premier trimestre 2012, selon deux études, publiées successivement par Jones Lang LaSalle et DTZ.

« Le marché tertiaire lyonnais résiste à l’agitation du monde financier et l’attentisme que l’on aurait pu craindre en cette période pré-électorale n’a finalement pas impacté les résultats de ce début d’année ». Jones Lang LaSalle a livré, à l’occasion de la publication de ses chiffres du premier trimestre 2012 en matière d’immobilier de bureaux, son analyse sur le marché lyonnais, à l’instar d’un de ses concurrents, DTZ.

Le conseil en immobilier d’entreprise a ainsi noté une progression de 7% du marché tertiaire lyonnais, à 45.513 m², soit un chiffre identique à celui de DTZ, et assez proche de celui divulgué récemment par la FNAIM Entreprises – qui fédère les agents en immobilier d’entreprise lyonnais -et le CECIM. Surtout, les deux études notent un recentrage du marché lyonnais sur Lyon intra-muros, et une forte activité sur le segment des grandes surfaces, avec 9 transactions de plus de 1000 m² enregistrées cette année, qui représentent 52% du total des surfaces.

Les chiffres détaillés par secteur dans l’étude de Jones Lang LaSalle montrent un net recentrage de la demande placée sur Lyon/Villeurbanne. Celle-ci a crû de 29% sur le premier trimestre 2012 par rapport au premier trimestre 2011, soit un chiffre final de 34957 m². Hormis le secteur Villeurbanne / Carré de Soie, qui a profité des chiffres de l’opération Véolia, les secteurs de la Confluence (+150%), de Lyon 8°/ Hopitaux (+123%), et de Lyon 7 / Gerland (+12%) ont connu une évolution positive sur les trois premiers mois de l’année.

Loyers "prime" stables

En revanche, le quartier central des affaires de la Part-Dieu a, lui, vu sa demande placée diminuer de 21%, à 5229 m2, la faute à une offre trop peu importante. « Certains secteurs du centre de Lyon se trouvent d’ores et déjà en situation de pénurie comme la Part- Dieu, Presqu’Ile / Confluence et le 6e arrondissement, où le taux de vacance immédiat est nettement en-deçà des 4,5%. Dans ces trois secteurs l’offre neuve est également plus que réduite » note ainsi Jones Lang LaSalle. Même constat chez DTZ, qui note dans son étude que sur 106 000 m² de bureaux neufs livrables en 2012, 50% sont d’ores et déjà commercialisés.

Du coup, les loyers ont tendance à monter sur Lyon intra muros. DTZ perçoit ainsi une légère progression des valeurs locatives moyennes, à 176 €/m²/an pour les locaux de première main et 146 euros/m²/an pour les surfaces de 2nde main, en raison d’une plus forte concentration des transactions sur Lyon intra-muros. Du côté du loyer « prime », Jones Lang LaSalle et DTZ s’accordent à dire que celui-ci est stable, à respectivement 270 et 260 euros par m² par an. La filiale d’UGL Services prévoit toutefois une augmentation de ce dernier en 2013.

Prévisions mitigées

Après un bon premier trimestre, que faut-il espérer pour 2012 ? Les avis sont partagés. « Le bon rythme de commercialisation observé en ce début d’année devrait se maintenir au cours du prochain trimestre. Nous ressentons néanmoins une certaine fragilité du marché et un tassement de la demande exprimée, notamment sur les grands gabarits, qui devraient se traduire à moyen terme par une baisse de l’activité» note Thomas Durand, directeur de l’agence lyonnaise de DTZ. Le conseil en immobilier d’entreprise note en outre une forte hausse du stock vacant, avec 354 100 m² de bureaux disponibles immédiatement ou à six mois.

Pour sa part, Jones Lang LaSalle maintient sa prévision en termes de demande placée sur le segment des bureaux, et prévoit un chiffre compris entre 200 et 220 000 m² sur 2012. « Le marché locatif lyonnais devrait être alimenté, comme à Paris, par l’opportunisme de preneurs cherchant à profiter d’un marché favorable, notamment sur les secteurs référencés, par des mouvements de regroupements non achevés ou par l’intérêt des entreprises pour des immeubles aux normes environnementales » pense le conseil.

 » Bon premier trimestre pour l'immobilier de bureaux à Lyon
» Véolia au Carré de Soie, plus grosse opération du trimestre à Lyon






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un spectre plus large pour le CIEL 2024

nullLe salon de la construction et de l’immobilier d’entreprise lyonnais, qui se tient également jeudi matin, a été inauguré ce mercredi.


Genas : Robodrill SA acquiert un entrepôt de 1.350 m²

L’acquisition a été conseillée par Valoris Real Estate.


Lyon 2 : cession par Sofidy d’un immeuble de bureaux

La société de gestion a annoncé avoir réalisé, à la faveur de cette transaction, une importante plus-value au profit des épargnants de la SCPI Efimmo 1.


CIEL 2024 : 2.200 visiteurs attendus

nullLe premier rendez-vous régional de l’immobilier B2B se tiendra le 12 et 13 juin au Palais de la Bourse. Si le salon garde sa même dénomination, il s’ouvre désormais au secteur de la construction.


France 2030 : 7 projets français dans le cadre de deux nouveaux PIIEC

La Commission européenne a rendu le 28 mai ses décisions sur deux projets importants d’intérêt européen commun. Certains sont situés dans la Métropole.


Vifs échanges entre la préfecture et Jérome Moroge sur l’extension de Daikin

Le maire d’Oullins-Pierre-Bénite a exprimé ses inquiétudes sur l’extension de l’usine Daikin Chemical France. La préfecture lui a répondu en lui suggérant de «préférer la confiance et la transparence aux effets médiatiques».


Tassin-la-Demi-Lune : Avenir Focus acquiert plus de 1.000 m² dans «Le Bridge»

null
Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Immobilier d’entreprise à Lyon : des dynamiques diverses selon les segments

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point mercredi sur les marchés immobiliers. Au 1er trimestre, sur le segment des bureaux, la demande placée a rebondi. Toutefois, celle-ci a chuté sur le front des locaux d’activités. L’investissement est également affecté par la hausse des taux.


Limonest : Remake acquiert le siège de LDLC

Remake a annoncé l’acquisition du siège du groupe de e-commerce pour le compte de sa SCPI Remake Live.


Lyon 1er : Vendôme Joaillerie Manufacture prend à bail 460 m²

Cette prise à bail de bureaux a été réalisée auprès d’une SCI privée.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Baisse de 23% de la demande placée dans les grandes métropoles

nullLa demande placée a en effet atteint 223.500 m² au premier trimestre 2024, a souligné CBRE dans une analyse sur le marché des bureaux des grandes métropoles régionales.


Chassieu : Viken prend à bail 785 m² de locaux

Valoris Real Estate a été conseil du bailleur et du preneur dans cette opération.