Immobilier neuf : les prix ont reculé de 4.2% à Lyon au 1er semestre

Les prix de l’immobilier neuf sont en net repli sur la région urbaine de Lyon au premier semestre, selon la fédération des promoteurs immobiliers. La part des investisseurs revient à 34% du marché.

Le marché immobilier neuf lyonnais commence à donner des signes de retournement. Les prix ont en effet reculé de 4.2% dans l’Aire Urbaine de Lyon par rapport au premier semestre 2011. Le mètre carré s’y établit en moyenne à 3 669 €/m² habitable, hors parking, selon la dernière note de conjoncture de la fédération des promoteurs immobiliers. Celle-ci révèle que c’est au deuxième trimestre que le retournement de l’activité s’est le plus fait sentir dans l’aire urbaine de Lyon.

Sur la période, les réservations nettes ont en effet accusé une baisse de 31% sur les mois d’avril à juin, à 871 unités. Sur le semestre, la chute n’est que de 23% par rapport au 1er semestre 2011.

La part des investisseurs en chute libre

Alors que les investisseurs représentaient au deuxième trimestre 2011 près de la moitié du marché (52%), la part de ces derniers revient à 34%. 300 ventes à investisseurs ont ainsi été bouclées entre avril et juin 2012, contre 655 sur la même période de 2011. Sur le semestre, le volume de ventes a diminué de 43% par rapport au premier semestre 2011. Des résultats qui s'expliquent notamment par une baisse de l'avantage fiscal lié au Scellier, qui est passé de 22% à 13% début 2012.

Aire Urbaine de Lyon
T2 2011 T2 2012 S1 2011 S1 2012
Part des investisseurs 52% 34% 48% 35

 

La part des ventes à occupants montre a contrario plus de résistance, avec une chute de 7% par rapport au 2ème trimestre 2011. De ce fait, la part de ces derniers, dans un marché en diminution, augmente mécaniquement, avec une part de 64% des ventes sur le 1er semestre 2012, contre 52% au 1er semestre 2011.

Seul secteur à augmenter sur la période : le volume des ventes en bloc. Ce dernier totalise 388 ventes depuis le début d’année 2012, en hausse de 27% par rapport au premier semestre 2011.

Les promoteurs s’adaptent

Du fait de ce retournement de marché, les mises en vente ont clairement dévissé sur le trimestre, en repli de 34% par rapport au 2ème trimestre 2011, avec 1 380 logements placés sur le marché. Rappelons qu’elles étaient encore en hausse au premier trimestre (+8%). Au final, elles s’inscrivent en retrait de 18% par rapport au 1er semestre 2011.

Malgré tout, en raison de mises en vente largement supérieures aux réservations, l’offre commerciale continue de progresser, avec un stock de logements de 4 164 unités à fin juin, soit une augmentation de 6% en 12 mois. De ce fait et en raison de la baisse des ventes, l'offre commerciale représente 14,3 mois de commercialisation, contre 9,3 mois à fin juin 2011.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

et century 21 qui affairmait que ca allait encore monter..

hahahhaha

trop comiques ces agents immobiliers!

Signaler un abus

Et ce n’est qu’un début !!!!
Le marché de l’ancien, quant à lui, devrait encore dévisser d’avantage.
40% de surévaluation, ce n’était plus tenable !!!!

Signaler un abus

Les prix ont doublés en 10 ans.

Rien ne le justifie.

Les prix vont fatalement baisser de 50% ; cela a toujours été comme ça avec l’immobilier : Contrairement à la légende, sur le long terme l’immobilier (résidence principale) n’augmente pas.

Signaler un abus

Et comment pourrait-il en être le contraire?

Les financements plus difficiles , l’économie, tous les dispositifs d’aides qui se font la malle : les bras de levier sont là pour la baisse.
Et nous verrons bien si la hausse résiste à la solvabilité des gens qui diminuent, je pense que nous en avons un avant goût : attendons encore.

Signaler un abus

En effet, les prix immobiliers vont baisser aussi bien dans l’ancien que le neuf.
Pourquoi ces prix délirants dans le neuf? Tout simplement parce qu’il faut bien compenser le logement social (obligatoire dans les nouvelles constructions et acheté à vil prix) Et ce sont les copropriétaires qui paient la différence!!!
Les vendeurs dans l’ancien ont voulu s’approcher des prix du neuf et ont créé le blocage que l’on connait.
La baisse des prix va être considérable et dépasser celle de 2009 !!!!

Signaler un abus

Assez d’accord avec Polimmo. Peut etre que quand le marché se sera vraiment cassé la gueule, on se demandera si le fait de faire payer aux classes moyennes les appartements sociaux est véritablement juste socialement…

En attendant, je pense qu’il va y avoir des difficultés pour certaines boites, et ça on ne peut pas s’en réjouir…

Signaler un abus

Nous étions dans une bulle immobilière depuis 1998 et comme toute bulle un jour elle éclate.

La dernière crise immo date de 1991 voici un lien avec des vidéos de l’époque cela ressemble fortement à ce que l’on entends aujourd’hui dans les médias…
http://promariage.free.fr/

Je pense également comme Hervé que les prix vont revenir à sa juste valeur (env. -40%) dixit Le tunel de Frigitt

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« L’Avant-Scène », grand prix régional des Pyramides d’argent de la FPI Alpes

La FPI Alpes remettait jeudi dernier dans le château de Servolex en Savoie les huit pyramides d’argent de l’arc alpin.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


Loi de finances 2021 : la FFB presse le gouvernement


La FFB attend de nombreux compléments et détails par voie d’amendements pendant les débats parlementaires ou sous forme de textes règlementaires à venir.


Benjamin Courraud, nouveau délégué régional de la FPI Alpes


Le nouveau délégué souhaite instaurer une proximité avec l’ensemble des élus locaux, leurs représentants et leurs administrations, ainsi qu’avec l’ensemble des institutions locales.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.