Immobilier neuf : les prix ont reculé de 4.2% à Lyon au 1er semestre

Les prix de l’immobilier neuf sont en net repli sur la région urbaine de Lyon au premier semestre, selon la fédération des promoteurs immobiliers. La part des investisseurs revient à 34% du marché.

Le marché immobilier neuf lyonnais commence à donner des signes de retournement. Les prix ont en effet reculé de 4.2% dans l’Aire Urbaine de Lyon par rapport au premier semestre 2011. Le mètre carré s’y établit en moyenne à 3 669 €/m² habitable, hors parking, selon la dernière note de conjoncture de la fédération des promoteurs immobiliers. Celle-ci révèle que c’est au deuxième trimestre que le retournement de l’activité s’est le plus fait sentir dans l’aire urbaine de Lyon.

Sur la période, les réservations nettes ont en effet accusé une baisse de 31% sur les mois d’avril à juin, à 871 unités. Sur le semestre, la chute n’est que de 23% par rapport au 1er semestre 2011.

La part des investisseurs en chute libre

Alors que les investisseurs représentaient au deuxième trimestre 2011 près de la moitié du marché (52%), la part de ces derniers revient à 34%. 300 ventes à investisseurs ont ainsi été bouclées entre avril et juin 2012, contre 655 sur la même période de 2011. Sur le semestre, le volume de ventes a diminué de 43% par rapport au premier semestre 2011. Des résultats qui s'expliquent notamment par une baisse de l'avantage fiscal lié au Scellier, qui est passé de 22% à 13% début 2012.

Aire Urbaine de Lyon
T2 2011 T2 2012 S1 2011 S1 2012
Part des investisseurs 52% 34% 48% 35

 

La part des ventes à occupants montre a contrario plus de résistance, avec une chute de 7% par rapport au 2ème trimestre 2011. De ce fait, la part de ces derniers, dans un marché en diminution, augmente mécaniquement, avec une part de 64% des ventes sur le 1er semestre 2012, contre 52% au 1er semestre 2011.

Seul secteur à augmenter sur la période : le volume des ventes en bloc. Ce dernier totalise 388 ventes depuis le début d’année 2012, en hausse de 27% par rapport au premier semestre 2011.

Les promoteurs s’adaptent

Du fait de ce retournement de marché, les mises en vente ont clairement dévissé sur le trimestre, en repli de 34% par rapport au 2ème trimestre 2011, avec 1 380 logements placés sur le marché. Rappelons qu’elles étaient encore en hausse au premier trimestre (+8%). Au final, elles s’inscrivent en retrait de 18% par rapport au 1er semestre 2011.

Malgré tout, en raison de mises en vente largement supérieures aux réservations, l’offre commerciale continue de progresser, avec un stock de logements de 4 164 unités à fin juin, soit une augmentation de 6% en 12 mois. De ce fait et en raison de la baisse des ventes, l'offre commerciale représente 14,3 mois de commercialisation, contre 9,3 mois à fin juin 2011.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

et century 21 qui affairmait que ca allait encore monter..

hahahhaha

trop comiques ces agents immobiliers!

Signaler un abus

Et ce n’est qu’un début !!!!
Le marché de l’ancien, quant à lui, devrait encore dévisser d’avantage.
40% de surévaluation, ce n’était plus tenable !!!!

Signaler un abus

Les prix ont doublés en 10 ans.

Rien ne le justifie.

Les prix vont fatalement baisser de 50% ; cela a toujours été comme ça avec l’immobilier : Contrairement à la légende, sur le long terme l’immobilier (résidence principale) n’augmente pas.

Signaler un abus

Et comment pourrait-il en être le contraire?

Les financements plus difficiles , l’économie, tous les dispositifs d’aides qui se font la malle : les bras de levier sont là pour la baisse.
Et nous verrons bien si la hausse résiste à la solvabilité des gens qui diminuent, je pense que nous en avons un avant goût : attendons encore.

Signaler un abus

En effet, les prix immobiliers vont baisser aussi bien dans l’ancien que le neuf.
Pourquoi ces prix délirants dans le neuf? Tout simplement parce qu’il faut bien compenser le logement social (obligatoire dans les nouvelles constructions et acheté à vil prix) Et ce sont les copropriétaires qui paient la différence!!!
Les vendeurs dans l’ancien ont voulu s’approcher des prix du neuf et ont créé le blocage que l’on connait.
La baisse des prix va être considérable et dépasser celle de 2009 !!!!

Signaler un abus

Assez d’accord avec Polimmo. Peut etre que quand le marché se sera vraiment cassé la gueule, on se demandera si le fait de faire payer aux classes moyennes les appartements sociaux est véritablement juste socialement…

En attendant, je pense qu’il va y avoir des difficultés pour certaines boites, et ça on ne peut pas s’en réjouir…

Signaler un abus

Nous étions dans une bulle immobilière depuis 1998 et comme toute bulle un jour elle éclate.

La dernière crise immo date de 1991 voici un lien avec des vidéos de l’époque cela ressemble fortement à ce que l’on entends aujourd’hui dans les médias…
http://promariage.free.fr/

Je pense également comme Hervé que les prix vont revenir à sa juste valeur (env. -40%) dixit Le tunel de Frigitt

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


BTP Rhône et Métropole : Norbert Fontanel succède à Samuel Minot

nullLe dirigeant a été élu le 31 janvier 2023 pour un mandat de trois ans, président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il succède à Samuel Minot.


Lyon 8 : la résidence « Les jardins d’Hortense » a ouvert ses portes fin 2022

Cette résidence Ovelia a ouvert ses portes fin décembre.


482.200 permis de construire délivrés en 2022, 376.200 logements mis en chantier

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait part vendredi des chiffres globaux en matière de construction de logements sur l’année écoulée. Les mises en chantier ont reculé en Auvergne-Rhône-Alpes.


Axel Giusta a reçu le « Prix du Mérite »

Ce jeune professionnel de 21 ans est solier au sein de l’entreprise SAS Rigoudy à Saulce-sur-Rhône.


Matériaux de construction : le dispositif d’analyse des coûts de production est lancé

C’est ce qu’a annoncé ce jeudi Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.


Saint-Étienne : un rythme annuel de 320 réservations, et des prix en hausse

C’est ce qui ressort du dernier tableau de bord trimestriel de la promotion immobilière publié par l’agence d’urbanisme Epures.


Villefranche-sur-Saône : la 1e pierre de la maison de santé de Belleroche a été posée en décembre

Celle-ci a été posée vendredi 9 décembre au sein de la zone d’aménagement concerté de 37 hectares.


La Poste Immobilier investit en Auvergne Rhône-Alpes/Bourgogne

Sur le territoire, 8 millions d’euros vont être investis par la foncière pour la rénovation de bureaux de poste en 2023. Plus globalement, la foncière du groupe La Poste a investi 38 millions en 2022.
»
Hôtel des Postes de Lyon : la rénovation a pris fin en 2022
» Corbas : La Poste a inauguré sa plateforme multi-activités


Logement : ce qui change en ce 1er janvier

Les APL sont rehaussées, tout comme les plafonds de loyer du dispositif “Loc’Avantages”, ceux encadrant le logement locatif social et l’accession sociale, et les plafonds de ressources dits « ANAH ». Le dispositif « MonAccompagnateurRenov » est en outre mis en œuvre en ce début de mois.


Les permis de construire restent en hausse, repli des mises en chantier

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait état des chiffres de construction de logements.


Prévention : la FFB s’engage aux côtés de l’OPPBTP en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, les fédérations départementales du BTP se sont engagées via une convention régionale dans la prévention des risques professionnels.


« Le Quartz », nouvelle étape dans le développement du Grand Parilly

nullLes équipes de Kaufman & Broad ont inauguré en début de mois ce programme mixte, en présence de Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon.


Report de mise en œuvre de la REP Bâtiment

Le démarrage des écocontributions aura lieu au 1er mai 2023. La fédération française du bâtiment s’est félicitée d’avoir été entendue.


Vers une timide hausse d’activité dans le bâtiment en 2023

nullPERSPECTIVES 2023 – La FFB a, en cours de semaine dernière, dressé un bilan de l’année 2022 de l’activité dans le secteur du bâtiment et dévoilé ses perspectives d’activité pour 2023.


Érosion de la confiance des artisans du bâtiment


La CAPEB et Batiactu ont dévoilé les résultats de leur baromètre 2022 sur l’activité, l’innovation et les pratiques professionnelles des entreprises artisanales du bâtiment.