A quoi sert une expertise immobilière ?

Jean Marc Chavent est expert immobilier à Lyon chez JMC Expertises. Il nous explique quel est le rôle d'un expert dans l'évaluation d'un bien.

Quel est le travail d’un expert immobilier ?

Son travail est de donner une valeur vénale à un bien qui lui est confié. La valeur vénale n’est pas forcément le prix de vente. C’est ce que coûte actuellement le bâtiment comme il est, à son emplacement, dans sa possibilité de l’améliorer ou de le transformer. Si le bien a un très grand terrain, on est tenu d’aller se renseigner au cadastre, de regarder le PLU, et de voir ce que l’on peut éventuellement construire en plus dessus. A partir de là, on met une valeur sur cette propriété. Il ne faut pas tenir compte uniquement d’un prix de vente qui aurait pu être donné par un agent immobilier. L’expertise est vraiment une étude du bâti, du sous-sol jusqu’au grenier, de l’état de la toiture, des descentes d’eau, des réseaux, des terrains, de l’orientation, etc… Tout ceci est noté, et nous faisons la balance des plus et des moins. S’il y a une toiture à refaire, et que ceci est quantifié à quelques milliers d’euros, cela dévalorisera d’autant le prix du bien. On regarde par la suite le prix global par secteur des biens comparables que l’on ramène au mètre carré pour savoir si notre étude est dans les clous. En principe, nous n’avons pas beaucoup d’écart…

Cette valeur a-t-elle un caractère opposable ?

Elle est opposable. Dans le cas d’un divorce, ou d’un héritage, il faut souvent fixer une valeur pour diviser la vente du bien en parts. On évalue le bien. Le bien est mis en vente, et le notaire prend comme référence le prix de l’expertise. S’il est contesté par l’un des enfants, ils iront devant le juge, qui va nommer un expert judiciaire, qui, la plupart du temps, ira dans le sens de la première expertise, les experts immobiliers ayant tous la même formation, et la même technique, basée sur les mêmes critères. Normalement, il peut passer dix experts, si ces derniers font leur travail correctement, on va retomber sur les mêmes sommes, à quelques pourcents près. On ne fluctue pas sur des prix « ambiants » de vente et d’achat, mais sur la base d’un bien qui équivaut à une valeur précise. Cette valeur, on la quantifie, et on la justifie. C’est opposable devant un avocat, devant un notaire, qui en principe s’appuie là-dessus.

L’intérêt de cette expertise est d’avoir une opposabilité, notamment vis-à-vis du Fisc.

Exactement. En général, quand le dossier est consistant, et fait dans les règles de l’art, argumenté avec des photos, des documents, le fisc ne trouve rien à redire.

Quelle est la clientèle d’un expert immobilier?

Il y a la clientèle qui achète un bien et qui n’est pas sûre d’elle. Ces personnes ont souvent peur de surpayer le bien, ou de ne pas voir un vice caché. Il y a une certaine méfiance de la part de personnes qui ne sont pas spécialement les plus fortunées, mais qui souhaitent se rassurer quant à la valeur d’un bien dans lequel ils vont souvent mettre une bonne part de leurs économies. C’est le cas de nombreux primo-accédants. Pas mal de clients font l’effort de nous payer 200 à 300 euros pour être certains de ne pas faire une mauvaise affaire. Une autre partie importante de la clientèle est constituée par des personnes sous le coup d’un divorce, d’une succession… Dans ces cas- là, il s’agira souvent d’expertiser un patrimoine immobilier. L’expertise peut faire « jurisprudence » entre les héritiers ou au sein d’un couple qui se sépare.

Comment est organisée la profession ?

Il y a la compagnie nationale des experts immobiliers qui régit tous les débordements. Nous disposons d’un numéro d’agrément et signons une charte sur laquelle nous nous engageons. Un expert immobilier ne peut vendre un bien qu’il a expertisé, tout comme un agent immobilier ne peut réaliser une expertise sur un bien qu’il vend.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Ce type d’expertise est en effet beaucoup plus complète que celle effectuée par un agent immobilier. D’ailleurs, de plus en plus d’acheteurs semblent la demander.

Signaler un abus

Expert, vous avez dit expert? Comment un agent immobilier peut-il estimer la valeur d’un bien sans une « expertise » sérieuse des éléments constituants le bien. L’environnement en particulier le marché n’étant qu’un paramètre parmi d’autres à un instant t; sinon on a ce que l’on a aujourd’hui un comportement « moutonier ».

Signaler un abus

Je souhaite faire faire une expertise opposable d’une maison à Collonges au Mt d’Or.
Merci de me contacter à cette adresse e-mail.
Cordialement.

Signaler un abus

Bonjour,

Je souhaite faire une expertise d’une maison à St Didier de Formans dans le cadre d’une séparation. POuvez vous me contacter à cette adresse.
Bien cordialement

Signaler un abus

J’ai dans le cadre d’un divorce demandé une expertise via le juge. a eu lieu et comme par hasard la partie adverse m’a inondé d’évaluations de notaire et agents immobiliers et l’expert est allé dans leur sens. Pire il obtient un prix valeur vénale identique à des prix « net vendeur » ce qui me semble suspect. de plus il refuse de prendre en compte des ventes de maisons strictement voisines de la mienne au motifs qu’elles date de 2014 et 2015 alors que la séparation a lieu en 2016 mais prend des ventes 2017 et 2018. bref cette expertise ne m’a servi a rien, m’a couté très cher et j’ai le sentiment de m’être fait avoir. Je pense que cette profession (dans le calvados) est juste un faire valoir pour les copains notaires ou agents immobiliers.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les prix toujours en nette hausse à Lyon, selon LPI-Seloger


Les valeurs ont continué de progresser durant l’été, et dépassent désormais les 4.000€ le m² dans la Métropole. Dans certains arrondissements de Lyon, le prix annuel moyen est nettement au-dessus des 6.000 m².


Investissement locatif: Lyon, 4ème du classement Seloger

Le portail d’annonce a fait part de son top 10 des villes où investir pour louer en cette rentrée 2019.


Les perspectives des notaires globalement positives

Immonot.com a fait part, comme tous les deux mois, de son point de conjoncture immobilière chez les notaires.


Bonne tenue du marché immobilier auvergnat

null
La tendance positive de l’activité immobilière constatée au niveau national s’observe aussi en Auvergne. Les différents observatoires, dont celui de la FNAIM, mettent en avant de bons chiffres d’activité.


Moins de risques de surchauffe dans l’immobilier suisse

UBS a fait part mercredi de son « Swiss Real Estate Bubble Index », qui mesure le risque de bulle immobilière sur le marché du logement en Suisse.


Les prix poursuivent leur ascension à Lyon

A Lyon, le prix du m² dans l’ancien se situe en moyenne à 5.023€ le m², en hausse de 4% sur trois mois, selon le dernier baromètre LPI Seloger.


Forte hausse des prix de l’immobilier à Lyon et Saint-Etienne


Les notaires de France ont publié ce jeudi leur note de conjoncture concernant les prix au titre du premier trimestre. La barre du million de transactions pourrait être, en France, atteinte avant fin 2019.


Le prix du m² en hausse de 2,3 % en France, selon la FNAIM

La fédération a fait part mercredi de son bilan semestriel sur les prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier toujours en nette hausse sur Lyon

Selon Century 21, les prix des appartements et des maisons sont en nette augmentation sur 12 mois dans l’agglomération.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon, selon LPI-Seloger

Le baromètre a fait état au cours de cette semaine de son baromètre mensuel. Les prix sont en progression dans 7 arrondissements de la ville.


Lyon : les prix en hausse de 1,3% selon Meilleursagents

Le spécialiste de la donnée immobilière a publié ce lundi son baromètre trimestriel.


LPI Seloger perçoit une reprise de l’activité avec la baisse des taux

Le baromètre fait état d’une hausse des ventes au niveau national sur trois mois.


Immobilier: la hausse des prix s’étend des métropoles aux campagnes

Le dernier baromètre bimestriel d’Immonot.com fait état d’une propagation de la hausse des prix à des secteurs plus éloignés.


Immobilier : le cap du million de ventes n’aura pas été franchi en 2018

La note de conjoncture du 4ème trimestre 2018 des Notaires de France publiée jeudi montre une stabilité des transactions par rapport à 2017. Les prix auront flambé à Lyon, qui affiche la plus forte hausse de prix au sein des grandes métropoles. Ils ont en revanche chuté à Grenoble.


La hausse des prix de l’immobilier ralentit, selon LPI Seloger

LPI Seloger a fait état, comme chaque mois, de son baromètre des prix de l’immobilier à Lyon et a niveau national.