Pour l’OCDE, la dégradation va se poursuivre dans l’immobilier français

L’organisation pense que les prix des logements vont continuer à baisser en France. Elle souhaite un relèvement de la fiscalité immobilière, parallèlement à une baisse des prélèvements sociaux.

L’OCDE a livré mardi, à l’occasion de ses Perspectives économiques, un rapide état des lieux de l’état de santé des différents pays de la zone euro, et a, entre autres, évoqué la situation du secteur immobilier dans plusieurs pays européens, dont la France. Et l’organisation internationale n’est pas franchement optimiste pour le secteur, prévoyant entre autres une nouvelle dégradation des prix.

« Dans la zone euro, l’investissement immobilier est maintenant en recul, note l’OCDE, et la forte progression des prix en Allemagne est plus que compensée par les baisses prononcées observées dans les pays sous la pression des marchés, ainsi que par un reflux aux Pays-Bas, et plus récemment, en Belgique et en France où les rapports prix loyers restent élevés ». La hausse de 8% des prix (au troisième trimestre) en Allemagne contraste en effet avec la baisse de 1.4% constatée en France (au deuxième trimestre), et celles de 4% observée en Italie, de 9.5% en Espagne et de 14.2% en Irlande.

Une dégradation du secteur de la construction

Une situation contraire aux Etats-Unis, où l’investissement immobilier contribue aujourd’hui positivement à la croissance du PIB, note l’OCDE. « Les prix des logements, qui ont diminué de quelques 3% par rapport à leur sommet de 2011, devraient poursuivre leur repli » note l’organisation.

En France, « Le secteur de la construction continue de se détériorer. Le recul de la demande de crédit provoque une forte décrue du nombre de de nouveaux prêts immobiliers. Les prix des logements, qui ont diminué de quelque 3% par rapport à leur sommet de 2011, devraient poursuivre leur repli. En raison de la prudence des politiques d’octroi de crédits, la qualité des créances est bonne, mais elle pourrait sensiblement se dégrader sous l’effet de l’augmentation du chômage.

Vers un nouveau choc fiscal ?

L’OCDE plaide également pour un alourdissement de la fiscalité immobilière. « il y a amplement matière à rééquilibrer davantage la structure fiscale en abaissant les prélèvements sociaux, en éliminant les dépenses fiscales inefficaces, et en relevant la fiscalité immobilière, les droits de succession et les taxes environnementales » note l’organisation. Il voit dans le pacte de compétitivité présenté récemment un premier pas important dans cette direction et « devrait favoriser la création d’emplois ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il n’y a pas besoin de « sortir de st Cyr » pour prévoir une chute des prix immobiliers en 2013, le plus important c’est de quantifier cette chute.Sera t’elle de 15 à 20 % comme le disent certains ou, comme nous le pensons de beaucoup plus ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les villes moyennes toujours prisées, selon Orpi

nullLe réseau d’agences a tiré un bilan de la saison d’été sur le marché immobilier.


Immobilier : des hausses de prix de plus de 10% à Valence, Chambéry et Vénissieux

nullLPI-Seloger a fait état de son baromètre mensuel. La hausse des prix est sensible au niveau national. C’est notamment le cas à Lyon et Clermont-Ferrand, ainsi que dans les villes moyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Guy Hoquet constate aussi une hausse des volumes par rapport à 2019

Le réseau a fait part de volumes de ventes en nette hausse au 1er semestre par rapport aux mêmes périodes de 2020 et 2019. Les prix sont également en hausse dans les grandes métropoles.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


Le marché immobilier au beau fixe au premier semestre

La FNAIM a dressé mercredi un bilan du marché immobilier au premier semestre, tant en termes de prix que d’activité. Les villes moyennes sont particulièrement recherchées.


L’habitat, plus que jamais au centre des préoccupations des ménages

nullBPCE faisait un point trimestriel complet sur le marché immobilier résidentiel en cette fin de premier semestre 2021.


Retour de la tension sur le marché immobilier, selon Meilleurs Agents

Selon le baromètre mensuel du site d’estimation immobilière en ligne, la demande est de retour, avec un « stock d’acquéreurs en pleine reformation ».


Les prix de l’immobilier en nette hausse en France… et à Lyon

nullL’indice INSEE-Notaires a été dévoilé ce jeudi et montre une nette progression des prix en France, tant sur le trimestre que sur un an.


La hausse des prix de l’immobilier se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon LPI-Seloger, la progression des prix des logements reste rapide, tant au niveau national que local, et ce en dépit d’un nouvel affaiblissement provoqué par le troisième confinement.


Des hausses de prix de l’immobilier sensibles à Lyon et Valence

Selon le dernier baromètre mensuel des prix LPI-Seloger, les hausses de prix approchent de 10 % à Saint-Etienne, Lyon, Clermont-Ferrand, Villeurbanne et Chambéry. La hausse atteint 15% dans la préfecture de la Drôme.


Dans 5 arrondissements sur 9 à Lyon, la hausse de prix de l’immobilier dépasse 10%

C’est ce que révèle le dernier baromètre LPI-Seloger, publié il y a quelques jours.


Immobilier : le réseau Guy Hoquet évoque une année 2021 record

nullLe premier trimestre 2021 a confirmé, selon le réseau Guy Hoquet la résilience de l’immobilier face à la crise sanitaire. Les volumes de transactions sont quasiment historiques.


Selon Century 21, l’activité immobilière s’est accélérée au 1er trimestre

Century 21 a fait part, mercredi, de chiffres de ventes dépassant les niveaux enregistrés en 2019, année jusque-là considérée comme exceptionnelle.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Hausse des prix de l’immobilier dans les départements de Rhône-Alpes

Les notaires de Rhône-Alpes ont fait état de leur note de conjoncture trimestrielle.