Rue de la République : l’acheteur serait Abu Dhabi | Lyon Pôle Immo

Rue de la République : l’acheteur serait Abu Dhabi

Ce ne serait pas pour le compte de fonds qataris mais pour le compte d'Abu Dhabi que la société Grosvenor aurait acheté la Rue de la République. C’est en tout cas ce qu’affirme Lyon Capitale.

Le nom du réel acheteur de la Rue de la République enflamme les esprits lyonnais. Hier le Progrès affirmait que l’artère commerçante la plus valorisée de Lyon avait été rachetée par le Qatar. En réalité, il ne s’agirait pas de cet émirat, qui s’est déjà illustré à l’occasion du rachat de nombreux immeubles dans le quartier des affaires parisiens (comme celui, par exemple du Virgin Megastore du 52 avenue des champs Elysées). Le véritable acheteur serait en réalité Abu Dhabi, selon Lyon Capitale.

Retour en arrière. Nous sommes fin août. ANF Immobilier, à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, est sur le point de céder son patrimoine immobilier lyonnais à Grosvenor, la société immobilière appartenant au Duc de Westminster.

Une artère historique

L’offre de Grosvenor, arrivée fin juillet, est conséquente : plus de 300 millions d’euros. Elle porte sur l’ensemble du patrimoine lyonnais d’ANF, « à l’exception des projets TAT et Milkyway et de trois autres immeubles ». ANF Immobilier avait, elle, hérité de ces actifs qui appartenaient auparavant à l’ex-Rue Impériale, la société historique de gestion de ces actifs construits dès le Second empire sous l’impulsion du préfet Vaïsse. Rachetée en 2004 par Eurazéo, la maison mère d’ANF, les immeubles de Rue Impériale (son ancien nom) s’étaient par la suite fondus dans ANF, société qui regroupait des actifs lyonnais mais aussi marseillais et bordelais.

Finalement, Grosvenor aurait, selon Lyon Capitale, agi pour le compte de clients du Golfe. Ce qui a fait dire à Denis Broliquier lors de ses vœux que les immeubles auraient été rachetés par des fonds qataris. En fait, ce serait, selon Lyon Capitale, non pas le Qatar, mais Abu Dhabi, un émirat voisin, qui aurait financé ce rachat via son fonds souverain, l’un des plus puissants au monde après celui de Singapour.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un spectre plus large pour le CIEL 2024

nullLe salon de la construction et de l’immobilier d’entreprise lyonnais, qui se tient également jeudi matin, a été inauguré ce mercredi.


Genas : Robodrill SA acquiert un entrepôt de 1.350 m²

L’acquisition a été conseillée par Valoris Real Estate.


Lyon 2 : cession par Sofidy d’un immeuble de bureaux

La société de gestion a annoncé avoir réalisé, à la faveur de cette transaction, une importante plus-value au profit des épargnants de la SCPI Efimmo 1.


CIEL 2024 : 2.200 visiteurs attendus

nullLe premier rendez-vous régional de l’immobilier B2B se tiendra le 12 et 13 juin au Palais de la Bourse. Si le salon garde sa même dénomination, il s’ouvre désormais au secteur de la construction.


France 2030 : 7 projets français dans le cadre de deux nouveaux PIIEC

La Commission européenne a rendu le 28 mai ses décisions sur deux projets importants d’intérêt européen commun. Certains sont situés dans la Métropole.


Vifs échanges entre la préfecture et Jérome Moroge sur l’extension de Daikin

Le maire d’Oullins-Pierre-Bénite a exprimé ses inquiétudes sur l’extension de l’usine Daikin Chemical France. La préfecture lui a répondu en lui suggérant de «préférer la confiance et la transparence aux effets médiatiques».


Tassin-la-Demi-Lune : Avenir Focus acquiert plus de 1.000 m² dans «Le Bridge»

null
Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Immobilier d’entreprise à Lyon : des dynamiques diverses selon les segments

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point mercredi sur les marchés immobiliers. Au 1er trimestre, sur le segment des bureaux, la demande placée a rebondi. Toutefois, celle-ci a chuté sur le front des locaux d’activités. L’investissement est également affecté par la hausse des taux.


Limonest : Remake acquiert le siège de LDLC

Remake a annoncé l’acquisition du siège du groupe de e-commerce pour le compte de sa SCPI Remake Live.


Lyon 1er : Vendôme Joaillerie Manufacture prend à bail 460 m²

Cette prise à bail de bureaux a été réalisée auprès d’une SCI privée.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Baisse de 23% de la demande placée dans les grandes métropoles

nullLa demande placée a en effet atteint 223.500 m² au premier trimestre 2024, a souligné CBRE dans une analyse sur le marché des bureaux des grandes métropoles régionales.


Chassieu : Viken prend à bail 785 m² de locaux

Valoris Real Estate a été conseil du bailleur et du preneur dans cette opération.