Immobilier neuf : baisse de 23% des ventes sur Lyon en 2012

Les ventes dans l’immobilier collectif neuf ont chuté dans l’aire urbaine de Lyon en 2012. Les prix, eux, restent stables, à 4443 euros sur Lyon intra-muros.

C’est au cours de la conférence annuelle du CECIM, traditionnellement organisée en début d’année, qu’étaient dévoilés les chiffres de l’immobilier neuf en région lyonnaise au titre de l'année 2012. L'occasion de constater que la baisse des ventes dans ce segment n’a pas épargné l’agglomération lyonnaise. Alors que depuis 2009, les chiffres des ventes atteignaient des sommets, autour de 6000 ventes, les réservations nettes ont, au global, diminué de 23%, ce qui porte le nombre de réservations à 4730 ventes. Soit un recul sensiblement identique aux marchés observés par le CECIM (Strasbourg : -11%, Lille : -7%, Annecy : -22%, Chambéry : +97%, Grenoble :-33%, soit -19% en moyenne).

« Ce sont 1450 logements qui manqueront dans l’agglomération par rapport à 2011 » a commenté Jean-Jacques Mathias, le président du CECIM. En ôtant les maisons individuelles groupées (2% du marché) et les résidences (10%), le seul collectif (88% du marché) totalise 4157 ventes, soit un recul de 25% par rapport à 2011 (5561 ventes). Les mises en ventes ont, elles aussi, reculé, à 5049 ventes en 2012 contre 5972 ventes en 2011. L’offre disponible a, en revanche, continué à progresser, passant à 4120 logements, contre 2894 logements l’an dernier, ce qui porte le délai d’écoulement de 1 an (11.9 mois). Toutefois, du fait de la prédominance des ventes en VEFA, aucun stock physique n'est à déplorer.

La demande des investisseurs chute

Pour Jean-Jacques Mathias, la hausse des réservations nettes dans le collectif reste inscrit dans une tendance haussière depuis 40 ans, le niveau moyen des dernières années demeurant en progression de 108% par rapport aux niveaux des années 70. « Il faut relativiser le résultat de 2012, en le replaçant dans la durée. Le niveau de 2012 était identique à celui de 2007. Or 2007 avait déjà été une année record ». Le marché a été, selon lui, « quantitativement extrêmement réactif ».

La chute de la demande a surtout été sensible du côté des investisseurs, avec 1540 réservations sur l’ensemble de l’année. Une baisse sensible par rapport à 2011 et surtout 2010, lorsque les réservations investisseurs atteignaient 3500 ventes. Le marché de l’immobilier neuf était alors porté par le dispositif Scellier à 25%.

Les ventes en bloc (notamment vis-à-vis des bailleurs sociaux) ont, elles, reculé à 790 ventes. Seul le nombre de ventes à acquéreurs reste stable, à 1827 ventes, soit 44% des réservations. « Malgré l’achèvement progressif des programmes réalisés en zone de renouvellement urbain ANRU, les ventes à TVA réduite ont représenté 25% de ce marché » note le CECIM.

Les prix stables

Face à cette nette dégradation de l’activité, les prix sont, eux, restés stables en 2012. Un phénomène que le CECIM attribue à la stabilité technique depuis le passage au BBC et la stabilité des coûts de construction.

Sur l’aire urbaine de Lyon, les prix ont ainsi progressé à 3748 euros du mètre carré, soit un niveau stable par rapport à l’an dernier. De la même façon, les prix ont stagné sur Lyon intra-muros (+0.2%), à 4443 euros du mètre carré. Si on compare ces derniers aux prix de l’ancien réalisé par les notaires, l’immobilier neuf reste 39% plus cher que l’ancien (sur la base des prix de Lyon intra-muros au troisième trimestre 2012). Le prix au m² est également un peu différent si l'acquéreur est investisseur ou acquéreur utilisateur : 3814 euros pour les premiers contre 3692 euros pour les seconds. Un fait qui tient avant tout, selon Jean-Jacques Mathias, à la taille des logements acquis par les investisseurs, généralement plus petits (51 m2 contre 65 m2). L’utilisateur débourse d’ailleurs plus pour son appartement -241463 euros – que l’investisseur.

» Immobilier: la fuite vers l’est du Grand Lyon se poursuit






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Des prix surévalués, plusieurs centaines de logements vides détenus par la mairie (qu’elle va être obligée de mettre sur le marché), un chômage galopant, des impôts qui ne cessent de croitre etc……………………………
Qui est assez stupide pour acheter à Lyon ???????

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Grenoble : Promoval et Financière Petrus revalorisent le Palais du Parlement

nullLes deux entités avaient remporté l’appel à projet initié en 2018 par le Département de l’Isère.


Les mises en vente de logements neufs restent au plus bas à Lyon

nullLa fédération des promoteurs immobiliers de la région lyonnaise a présenté ses chiffres semestriels en matière de vente et de commercialisation de logements collectifs.


Lyon 7 : les travaux du futur campus d’EMLyon démarrent

nullCogedim Grand Lyon a annoncé le démarrage des travaux de ce site, situé dans le quartier de Gerland.


Un appel à projets pour l’industrie du bois de construction

La ministre chargée du logement, Emmanuelle Wargon, a lancé un appel à projets doté de 50 millions d’euros pour l’«industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés».


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


L’habitat participatif a tenu ses rencontres à Lyon

null
Lyon accueillait en fin de semaine les rencontres nationales de l’habitat participatif. L’occasion pour les élus de faire un point sur le développement de ce type d’habitat en France et dans la Métropole.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


Cogedim Grand Lyon vend un immeuble de 6.000 m² à Villeurbanne

Le promoteur a officialisé la vente en VEFA au SYTRAL d’un immeuble de bureau de 6.000 m².


La FPI veut promouvoir l’acte de construire


La fédération des promoteurs immobiliers organisait ce mardi sa conférence de presse trimestrielle, au cours de laquelle Pascal Boulanger, nouveau président de l’organisation, a dévoilé les enjeux de son mandat.


Amélioration sur le front de la construction de logements

Le service des données des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a fait part ce mardi de ses statistiques mensuelles.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Des besoins de main-d’œuvre chez les géomètres-experts

L ’Ordre des géomètres-experts a communiqué ce jour sur l’enquête annuelle « besoins en main-d’œuvre » de Pôle Emploi, qui pointe les besoins de recrutement de la filière.


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


La FPI et la SBA créent le « Urban eLab »

Ce « think et do tank » sera présenté lors de Bimworld le 23 juin prochain.