Bureaux : Lyon confirme sa place dans le cercle des Eurocités

Les derniers chiffres de la FNAIM Entreprises confirment l’assise forte du marché lyonnais, basé sur des pôles tertiaires bien identifiés.

La FNAIM Entreprises organisait mardi matin sa traditionnelle conférence annuelle sur le bilan annuel des différents marchés de l’immobilier d’entreprise lyonnais : bureaux, locaux d’activités, logistique, et investissement. Et si diverses tendances sont décelables suivant les différentes pôles d’activités, on notera tout de même une forte activité dans le segment des bureaux en 2013. Sur ce secteur d’activités, Lyon se place ainsi au cœur des Eurocités en matière de demande placée : le marché des bureaux, s’il n’a pas retrouvé son zénith de l’année 2007 (285.937 m2 placés) a en revanche flirté avec son niveau d’il y a deux ans (259.445 m2), à la faveur d’une progression de 36% de la demande placée, soit par des prises à bail ou des acquisitions. Cette hausse de la demande placée sur le marché tertiaire s’inscrit de concert avec celle observée sur le marché des locaux d’activités, mais tranche en revanche avec la baisse observée sur le marché de la logistique (-25% à 281.073 m2).

Quelques transactions géantes ont aidé à cette bonne année sur le marché des bureaux : la prise à bail de la SNCF dans la tour Incity, et les opérations d’Alstom au Carré de Soie ou de Sanofi à Gerland ont permis de doper le marché tertiaire. Ce dernier devrait encore performer en 2014. Les membres de la FNAIM Entreprises se montrant à ce sujet confiant: « nous avons déjà identifié de grandes transactions en cours de finalisation ». Parmi les secteurs les plus en vue, pas de surprise. On remarquera que les trois marchés Part-Dieu / Gerland / Carré de Soie ont capté, une fois de plus en 2013, 60% du marché à eux seuls.

Lyon voisin de Barcelone sur le marché tertiaire

Cette vigueur du marché lyonnais permet d’ailleurs au marché de dépasser certains autres marchés importants au niveau européens, comme Barcelone, un marché où le volume de demande placée est souvent très proche de celui observé sur le marché lyonnais depuis quelques années. Mais une fois de plus, le marché de Lyon, même si il dépasse Milan (227.290 m2 placés) reste encore loin de celui de Francfort (440.550 m2 placés) ou encore de Londres ou Paris Ile-de-France (1.844.497m2 placés), de loin le premier marché d’Europe continentale.

Demande en hausse de 36% et offre en baisse de 9% (et même de 17% sur la demande à 6 mois sur Lyon intra muros): des éléments qui expliquent sans doute la hausse des valeurs locatives : le loyer moyen neuf est ainsi en hausse sur 2013, à 185 euros (on notera également que le loyer prime a dépassé les 315 euros sur Incity). Il reste néanmoins toujours inférieur au niveau de 2008 (196 euros), et des loyers des autres grandes capitales européennes: 400 euros à Manchester, 335 euros à Amsterdam, 450 euros à Milan et 420 euros à Francfort.

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Investissement immobilier à Lyon : 2020, deuxième meilleure année de tous les temps

Malgré la crise sanitaire, le volume d’investissement en immobilier d’entreprise a atteint un niveau élevé, de 1,6 milliard d’euros dans la Métropole de Lyon.


Chute historique du marché immobilier tertiaire à Lyon en 2020

Après un zénith en 2019, la crise sanitaire a fait revenir la demande placée en immobilier de bureaux sous sa moyenne décennale. Avec une baisse de 52% des m² et de 30% des transactions…


Bonne résistance du marché des locaux à Lyon en 2020

Selon les chiffres dévoilés vendredi par la FNAIM Entreprises, la baisse de la demande placée en locaux industriels et mixtes s’est limitée à 7% en 2020 à l’intérieur et autour de la Métropole de Lyon.


Immobilier logistique: une bonne année 2020 en région lyonnaise

A la faveur de nombreuses transactions émanant de prestataires logistiques, l’année dernière a vu une progression du segment par rapport à 2019.


INES CRM prend à bail 318 m² dans la Halle Cavenne

null
La transaction a été conseillée par Sorovim Bureaux et Valoris Real Estate.


Un nouveau parc Artipolis à Communay

nullDéjà développé à Vourles, le Groupe em2c duplique son modèle de parc d’activités à destination des artisans, TPE et PME dans cette commune du sud de Lyon.


Jonage : un immeuble d’activité acquis en VEFA

Roche Dubar & Associés a acquis un immeuble d’activité en VEFA sur la zone industrielle de Jonage Meyzieu auprès d’un investisseur privé.


Plus de 2 bâtiments de bureaux sur 3 encore trop énergivores

C’est le constat d’une étude réalisée par Deepki, à l’occasion de la parution de l’arrêté « valeurs absolues » du décret tertiaire.


Grenoble : 6e Sens Immobilier livre Alpes City à la CERA


Le groupe a livré le futur siège administratif de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, Alpes City, situé Zac Bouchayer-Viallet à Grenoble.


Symbio prend à bail des surfaces dans « Initial »

L’immeuble construit par Fontanel est situé à Vénissieux dans le nouveau quartier entre Leroy Merlin et Ikea.


Grenoble-Alpes Métropole veut aider à la rénovation de son parc tertiaire

L’agglomération grenobloise veut mettre à niveau son parc de bureaux, qui compte au total 1,6 million de m², et dont les deux tiers sont mal entretenus.


Légère baisse de la demande placée en immobilier logistique

Immostat, le GIE des quatre grands conseils en immobilier d’entreprise (BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL et Cushman & Wakefield) a présenté ce vendredi les chiffres des grands indicateurs du marché de l’immobilier logistique en Île-de-France et en France.


La demande placée de bureaux s’est effondrée en 2020 en Île-de-France

Immostat a publié ce vendredi ses principaux chiffres de l’immobilier de bureaux dans la région. La crise sanitaire a poussé les acteurs à l’attentisme.


Mois de décembre historique pour « The Village »

Malgré le contexte de crise sanitaire, le village de marques situé à Villefontaine près de Lyon a enregistré un mois de décembre historique en termes de chiffres d’affaires.


2020, année positive pour le PIPA

null
Le parc industriel de la plaine de l’Ain a fait part ce jeudi de ses chiffres d’implantations au cours de l’année écoulée.