Immobilier : hausse des ventes à Lyon au 1er semestre, selon la FNAIM

La Chambre FNAIM du Rhône présentait mardi ses chiffres semestriels sur le marché immobilier dans le département.

La Chambre FNAIM du Rhône présentait mardi le bilan semestriel du marché immobilier lyonnais. Et premier enseignement sur le Rhône : les transactions n’ont pas chuté par rapport au premier semestre 2013, bien au contraire. Ce qui constitue une surprise pour les professionnels de la transaction. « Nous nous attendions en début d’année à ce que le volume des ventes ne soit pas à ce niveau-là. Nous nous attendions à un premier semestre beaucoup plus difficile en termes de volumes» indique Jean Chavot, président de la Chambre. Les transactions ont en effet augmenté de 2.6% sur la période, par rapport au premier semestre 2013. « Il y a un bon volume de ventes, et c’est tant mieux. Il n’y a pas de crise dans la transaction immobilière. Une augmentation constatée sur l’ensemble du territoire, dans le Grand Lyon, mais aussi dans le reste du département.

Et ceci a semble-t-il eu un impact sur les prix. « Nous nous attendions à ce que les prix baissent sur 2014. Il n’en est rien » constate Jean Chavot. Les prix ont en effet stagné dans le Rhône à 2970€ le mètre carré et même progressé de 1% à Lyon, à 3431€ le mètre carré. « Les délais de vente se sont rallongés » relève toutefois Anne Planchard, la vice-présidente de la Chambre déléguée à la transaction. Les conditions de la vente se sont durcis, avec des acheteurs beaucoup plus exigeants sur les prix, l’emplacement, le transport en commun, et même le diagnostic de performance énergétique, qui n’entrait auparavant pas dans les critères de sélections déterminants de l’acquéreur. « Plus l’appartement est bien situé, plus on le vendra au prix fort » constate-t-elle. Par contre, le moindre inconvénient, comme pour les biens en rez de chaussée ou pour les biens où il y a des travaux à faire, fait réfléchir l’acquéreur.

Blocage

Résultat : acheteurs et vendeurs se regardent en chien de faïence. Mais les vendeurs ne consentent pour l’heure pas à des baisses de prix, convaincus du bien-fondé de leurs prétentions, attendant parfois des mois, voire un an ou plus, avant de vendre leurs biens. "Il y a des biens à la vente et des acquéreurs mais on ne parvient pas à faire le lien entre les deux", constate Jean Chavot. Le blocage de marché est donc réel, avec pour corollaire une augmentation des stocks.

Cette augmentation des stocks est même flagrante dans des localités autrefois prisées, comme par exemple dans les communes des Monts d'Or, où certains, tentés par l'exil fiscal, cherchent à vendre des biens haut de gamme, qui s’accumulent par dizaines dans ce secteur.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas mal votre article. Au début « Il n’y a pas de crise dans la transaction immobilière. Une augmentation constatée sur l’ensemble du territoire, dans le Grand Lyon, mais aussi dans le reste du département. »

Puis à la fin « Le blocage de marché est donc réel, avec pour corollaire une augmentation des stocks.
Cette augmentation des stocks est même flagrante »

Entretenir le flou sur l’état du marché est assurément signe que tout va bien (sic)

Signaler un abus

Pour moi, c’est l’effet qualité du marché : les biens sans défauts gerbent et les autres ne se vendent pas, autrement dit ce sont les biens de qualité qui maintiennent la moyenne pour l’instant.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.


L’activité du marché immobilier à des sommets en 2019 dans le Rhône et à Lyon


Les prix des appartements ont progressé, l’an dernier, de 5,7% à Lyon et de 6,8% dans le Rhône.


«La clé en 2020 sera la politique bancaire au premier trimestre»


Jean-Marc Torrollion est le président de la FNAIM. Présent jeudi aux vœux de la Chambre du Rhône, nous l’avons interrogé sur la dynamique à venir du marché immobilier en 2020.


Immobilier: les ventes demeurent à un niveau élevé en Rhône-Alpes


Les notaires de Rhône-Alpes ont fait part en début de semaine dernière de leur note de conjoncture sur les marchés immobiliers de l’ex-Région.


Immobilier ancien : des prix et une activité au plus haut à Lyon


La FNAIM faisait ce lundi un point semestriel sur l’activité du marché immobilier dans la Métropole et le département du Rhône.


Les prix des maisons en hausse, avec des disparités géographiques

La Chambre des notaires du Rhône a dévoilé mardi son bilan 2018 sur les prix des biens dans la Métropole de Lyon et dans le département du Rhône. Le prix de vente médian des maisons anciennes dans la circonscription augmente et approche les 300.000€.


Immobilier à Lyon : une année 2018 satisfaisante en volume

La Chambre des notaires de Lyon présentait mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018. Notamment sur le front du nombre de ventes, qui sont restées très élevées.


Retrouvez la conférence des notaires sur l’immobilier


La Chambre des notaires du Rhône présente ce mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018.


Un volume de ventes inédit dans le Rhône et la Métropole en 2018

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM a présenté lundi son bilan 2018 en matière d’immobilier dans la Métropole de Lyon.


Immobilier : des volumes de vente toujours élevés selon les notaires

À fin juillet 2018, le volume annuel de transactions reste à un niveau élevé, avec 950.000 ventes réalisées au cours des douze derniers mois. Dans la région, les dynamiques de prix sont très contrastées.


Des prix plutôt en baisse pour les appartements de Rhône-Alpes

Les notaires de France ont fait état de leur dernière note de conjoncture immobilière dans l’ex-région.


Les prix ont augmenté de 3,7% dans la Métropole de Lyon en 2017

null
La Chambre des notaires a fait part ce lundi de son traditionnel bilan annuel en matière d’immobilier dans le Rhône et la Métropole. Les prix ont fortement progressé dans certaines villes comme Lyon et Tassin.


Revivez la présentation de l’observatoire 2017 des notaires du Rhône

Les notaires du Rhône présentent ce matin leur bilan 2017 en matière d’immobilier.


Lyon: les prix dans l’immobilier existant flirtent avec les 4.000€ le m²

Le président de la Chambre des notaires a fait un point, à l’occasion de la conférence annuelle du CECIM, sur la situation du marché immobilier ancien en 2017.


Immobilier : dynamique plutôt positive dans les départements rhônalpins

Les notaires de France ont publié en cours de semaine dernière leur note trimestrielle de conjoncture au niveau régional.