Tête d’Or Saxe et Bourse restent les quartiers les plus chers de Lyon

Les Notaires du Rhône faisaient ce matin état de leur bilan annuel sur le marché immobilier dans le Rhône, et sur Lyon intra-muros. Des contrastes demeurent entre les différents quartiers de la ville.

La chambre des Notaires du Rhône faisait état ce matin des chiffres annuels du marché immobilier du département et de la Métropole de Lyon. Comme chaque année, Maître Bénard et Maître Lardet-Fleurier présentaient l'observatoire de la chambre. Sur la circonscription administrative du Rhône, les prix sont demeurés en baisse en 2015, avec un repli des prix médians de 1.3% à 2730 euros le m².

Les mêmes prix des appartements anciens sur Lyon intramuros sont également en recul, mais celui-ci est limité à 1%, à 3270 euros le m². Le repli est également sensible sur l’ouest lyonnais (-2.2% à 2690 euros le m²), sur Villeurbanne (-0.5% à 2590 euros le m²), et dans l’est lyonnais (-2.7% à 2030 euros le m²).

Quelques secteurs ont toutefois connu des hausses de prix, tels que le sud-ouest lyonnais (+2.9% à 2400 euros le m²), le Val de Saône (+0.1% à 2550 euros le m²), ou encore la vallée d’Azergues (+6.5% à 1780 euros le m²).

Tête d’Or et Bourse toujours en tête du palmarès

A Lyon, par arrondissement, les prix sont en hausse marquée dans le troisième (+3.3% à 3870€), et en baisse sensible dans le cinquième arrondissement (-7.1% à 2750€). Par quartier, les prix médians se trouvent toujours dans le 6ème (-0.8%à 4190€), sur le secteur de la Bourse / Cordeliers (+2.7% à 4000 euros le m²), en Presqu’ile (-0.7% à 3940€), mais aussi dans le secteur des Brotteaux (-1.9% à 3920€) et le Vieux Lyon (-0.9% à 3860€).

A contrario, on notera que le quartier le moins onéreux de Lyon reste celui de la Duchère (-2.9% à 1980€), qui est à un niveau assez proche du quartier des Etats-Unis / Mermoz (+1.7% à 2270€), et du point du jour (-8.1% à 2420€).

Les secteurs les plus chers de Lyon en 2015
Prix au mètre carré Variation
1 an (%)
Tête d'or Saxe 4190 -0.8%
Bourse Cordeliers 4000 +2.7%
Presqu'ile 3940 -0.7%
Brotteaux 3920 -1.9%
Vieux Lyon 3860 -0.9%
Croix Rousse Centre 3830 2.7%
Pentes Croix Rousse 3700 3.3%

Source: Notaires de France/Min.not

Parmi les secteurs les moins onéreux, on trouve à l'inverse certains secteurs des 5ème, 8ème et 9ème arrondissements.

Les secteurs les moins chers de Lyon en 2015
Prix au mètre carré Variation
1 an (%)
Plateau Duchère 1980 -2.9%
Etats-Unis Mermoz 2270 1.7%
Point du Jour 2420 -8.1%
Saint Rambert 2610 -6.2%
Gare de Vaise 2670 -0.3%
Gerland 2750 -1.3%
Vieux Lyon 2810 -5.2%
Saint Irenée 2840 0.2%

Source: Notaires de France/Min.not






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier à Lyon : une année 2018 satisfaisante en volume

La Chambre des notaires de Lyon présentait mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018. Notamment sur le front du nombre de ventes, qui sont restées très élevées.


Retrouvez la conférence des notaires sur l’immobilier


La Chambre des notaires du Rhône présente ce mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018.


Un volume de ventes inédit dans le Rhône et la Métropole en 2018

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM a présenté lundi son bilan 2018 en matière d’immobilier dans la Métropole de Lyon.


Immobilier : des volumes de vente toujours élevés selon les notaires

À fin juillet 2018, le volume annuel de transactions reste à un niveau élevé, avec 950.000 ventes réalisées au cours des douze derniers mois. Dans la région, les dynamiques de prix sont très contrastées.


Des prix plutôt en baisse pour les appartements de Rhône-Alpes

Les notaires de France ont fait état de leur dernière note de conjoncture immobilière dans l’ex-région.


Les prix ont augmenté de 3,7% dans la Métropole de Lyon en 2017

null
La Chambre des notaires a fait part ce lundi de son traditionnel bilan annuel en matière d’immobilier dans le Rhône et la Métropole. Les prix ont fortement progressé dans certaines villes comme Lyon et Tassin.


Revivez la présentation de l’observatoire 2017 des notaires du Rhône

Les notaires du Rhône présentent ce matin leur bilan 2017 en matière d’immobilier.


Lyon: les prix dans l’immobilier existant flirtent avec les 4.000€ le m²

Le président de la Chambre des notaires a fait un point, à l’occasion de la conférence annuelle du CECIM, sur la situation du marché immobilier ancien en 2017.


Immobilier : dynamique plutôt positive dans les départements rhônalpins

Les notaires de France ont publié en cours de semaine dernière leur note trimestrielle de conjoncture au niveau régional.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.


« En trois ans, le volume de transactions a augmenté de 42% en France »

Jean-Marc Torrolion est le président de la FNAIM. Il évoque le bilan du marché 2017 et les perspectives 2018, ainsi que la contribution de la fédération réalisée à l’occasion de la conférence de consensus sur le logement.


Prix de l’immobilier en 2017: +4,2% en France et +5,3% à Lyon, selon la FNAIM

null
L’activité a été très forte en 2017, selon la fédération, qui fait état de 986.000 ventes au niveau national.
» Des hausses de prix de 16% dans la presqu’île de Lyon, selon LPI-Seloger


Rhône-Alpes : les prix globalement orientés à la hausse

Selon la Chambre régionale des notaires, qui a publié ses statistiques régionales il y a quelques jours, le marché est actif dans les départements de l’ancienne région, avec des prix orientés à la hausse.


Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon

Malgré une hausse de seulement 0.9% dans la circonscription départementale du Rhône, le prix médian du m² dans la capitale des Gaules a, lui, augmenté de 3.3% en 2016.


Immobilier : 2016, année exceptionnelle à Lyon et dans le Rhône

null
En termes de volumes, l’année écoulée aura été dopée par la baisse des taux d’intérêt et la volonté affichée par les ménages de ne plus reporter leurs achats.
» Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon