Hôtellerie : les républicains veulent que Lyon suive l’exemple de Paris et Bordeaux

Après une rencontre avec des représentants de l’UMIH, les élus LR de la Métropole souhaitent qu’une déclaration préalable soumise à enregistrement soit imposée pour les offres de nuitées de type Airbnb.

Les élus LR s’inquiètent de la concurrence des services de type Airbnb vis-à-vis de l’hôtellerie classique. La Métropole de Lyon, qui exerce la compétence tourisme, perçoit la taxe de séjour dont elle fixe les tarifs par délibération du Conseil de la Métropole. Celle-ci permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection des espaces naturels dans un but touristique. Les élus rappellent qu’elle a assuré un produit de 6,6 millions d’euros en 2016, après un montant de 5,9 millions d’euros  en 2015 et 5,2 millions d’euros en 2014.

18.000 lits d’hôtel sont dénombrés dans la Métropole de Lyon, mais cette offre est concurrencée par une offre de nuitées de particulier à particulier en réservation par l’intermédiaire de sites internet du type "Airbnb" ou "Le bon coin".

Rencontre avec l'UMIH

« Lors d’une rencontre avec Stéphane Guilland, conseiller métropolitain et président du groupe ‘Les Républicains’ à la Ville de Lyon et Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire et président du groupe ‘Les Républicains et Apparentés’ à la Métropole, les représentants de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie du Rhône) ont fait part de leur inquiétude sur la concurrence déloyale exercée par ces plateformes de location », indique le groupe dans un communiqué.

« Cette nouvelle offre proposerait entre 8.900 à 9.700 hébergements sur le même territoire. Ces hébergements sont assujettis à une taxe de 0,83 € par personne et par nuitée. Mais sa collecte est très difficile en l’absence de contrôle préventif », souligne les élus LR.

Déclaration préalable

Ils rappellent toutefois que la loi permet aux collectivités d’imposer une déclaration préalable soumise à enregistrement auprès de la collectivité. Ils veulent donc que Lyon prenne exemple sur Paris, qui a adopté en juillet ce principe obligatoire au 1er décembre 2017, ou encore sur Bordeaux, où ce système sera mis en œuvre à compter du 1er mars prochain.

« La Métropole de Lyon ne s’est toujours pas saisie du problème », dénoncent-ils. « Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole a officiellement demandé à ce que ce dossier soit inscrit en débat lors de la prochaine commission Finances afin de définir les modalités de mise en place d’un contrôle renforcé. Il est temps d’agir ! » a exhorté le groupe.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.


Valoris ajoute une nouvelle corde à son arc

Le cabinet créé par Juliette Caudard en 2015 poursuit son développement. Les recrutements se succèdent tandis qu’un nouveau service est apparu à la faveur du confinement : la visite virtuelle des locaux.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.