Hôtellerie : les républicains veulent que Lyon suive l’exemple de Paris et Bordeaux

Après une rencontre avec des représentants de l’UMIH, les élus LR de la Métropole souhaitent qu’une déclaration préalable soumise à enregistrement soit imposée pour les offres de nuitées de type Airbnb.

Les élus LR s’inquiètent de la concurrence des services de type Airbnb vis-à-vis de l’hôtellerie classique. La Métropole de Lyon, qui exerce la compétence tourisme, perçoit la taxe de séjour dont elle fixe les tarifs par délibération du Conseil de la Métropole. Celle-ci permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection des espaces naturels dans un but touristique. Les élus rappellent qu’elle a assuré un produit de 6,6 millions d’euros en 2016, après un montant de 5,9 millions d’euros  en 2015 et 5,2 millions d’euros en 2014.

18.000 lits d’hôtel sont dénombrés dans la Métropole de Lyon, mais cette offre est concurrencée par une offre de nuitées de particulier à particulier en réservation par l’intermédiaire de sites internet du type "Airbnb" ou "Le bon coin".

Rencontre avec l'UMIH

« Lors d’une rencontre avec Stéphane Guilland, conseiller métropolitain et président du groupe ‘Les Républicains’ à la Ville de Lyon et Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire et président du groupe ‘Les Républicains et Apparentés’ à la Métropole, les représentants de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie du Rhône) ont fait part de leur inquiétude sur la concurrence déloyale exercée par ces plateformes de location », indique le groupe dans un communiqué.

« Cette nouvelle offre proposerait entre 8.900 à 9.700 hébergements sur le même territoire. Ces hébergements sont assujettis à une taxe de 0,83 € par personne et par nuitée. Mais sa collecte est très difficile en l’absence de contrôle préventif », souligne les élus LR.

Déclaration préalable

Ils rappellent toutefois que la loi permet aux collectivités d’imposer une déclaration préalable soumise à enregistrement auprès de la collectivité. Ils veulent donc que Lyon prenne exemple sur Paris, qui a adopté en juillet ce principe obligatoire au 1er décembre 2017, ou encore sur Bordeaux, où ce système sera mis en œuvre à compter du 1er mars prochain.

« La Métropole de Lyon ne s’est toujours pas saisie du problème », dénoncent-ils. « Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole a officiellement demandé à ce que ce dossier soit inscrit en débat lors de la prochaine commission Finances afin de définir les modalités de mise en place d’un contrôle renforcé. Il est temps d’agir ! » a exhorté le groupe.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Opération majeure sur un retail park de 24.200 m2 à Saint-Priest

null
ImocomPartners a annoncé ce jour un nouvel investissement, situé dans la Métropole de Lyon, pour son fonds ImocomInvest 3.


Hôtellerie lyonnaise : un bon mois de février

L’activité a été bonne en février pour l’hôtellerie lyonnaise, du fait de la présence de nombreux salons au cours de ce mois.


Les investissements étrangers ont bondi en Auvergne-Rhône-Alpes en 2017

Business France a fait état, en début de semaine, de son rapport annuel des investissements directs étrangers. La région est en bonne place.


Nette hausse des permis de construire de locaux non résidentiels

Les autorisations de locaux enregistrent, sur douze mois, des augmentations à deux chiffres.


Swiss Life et Mapfre prêts à lancer un véhicule de co-investissement

Swiss Life et Mapfre sont sur le point de lancer un véhicule de co-investissement dédié aux bureaux core dans les principales villes françaises.


Psypro Lyon acquiert des bureaux de 1.251 m² à Villeurbanne

Brice Robert Arthur Loyd a fait état mardi de ses dernières transactions en immobilier tertiaire, commerces et locaux d’activité.


Un plan de 120 millions d’euros pour la « French Fab » régionale

Laurent Wauquiez, président du Conseil régional, et Nicolas Dufourq, directeur général de Bpifrance, ont lancé lundi la French Fab Auvergne-Rhône-Alpes.


Le Modjo, entre restauration et espace de travail

Ce nouveau concept, ouvert à proximité de la gare de la Part-Dieu, offre des espaces flexibles alliant lieu de travail, espace de restauration et espace événementiel.


« Lyon est une place forte en matière industrielle »

null
Olivier Durif est le directeur des activités industrielles et logistiques pour le sud de la France chez JLL.


Lyon s’affirme en “métropole fabricante” au MIPIM

La Métropole a animé mercredi une conférence intitulée “Lyon, métropole industrielle et tertiaire sans compromis”.
» Immobilier tertiaire : la Métropole de Lyon vise la barre des 300.000 m²


L’absence du Sihra a pesé sur l’hôtellerie lyonnaise en janvier

La fréquentation a été moindre que l’année dernière en janvier, du fait de l’absence du salon biennal.


Portes-lès-Valence: Chronopost retient le groupe Duval

Celui-ci a été retenu avec la société Valinvest, son partenaire, pour concevoir et financer plusieurs ensembles immobiliers d’au moins 5.000 m² de surface.


Immobilier tertiaire : la Métropole de Lyon vise la barre des 300.000 m²

Lors de sa première conférence tenue au MIPIM mardi, le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, s’est montré confiant quant au franchissement de cette barre symbolique en matière de demande placée.


Le MIPIM 2018 ouvre ses portes

Le marché international de l’immobilier ouvre ses portes aujourd’hui à Cannes. Nombre de métropoles régionales, dont celle de Lyon, sont présentes.


Genas: 6ème Sens Immobilier livre un bâtiment d’activité de 1.800 m²

Celui-ci est situé dans la zone industrielle 6Park Mi-Plaine.