Hôtellerie : les républicains veulent que Lyon suive l’exemple de Paris et Bordeaux

Après une rencontre avec des représentants de l’UMIH, les élus LR de la Métropole souhaitent qu’une déclaration préalable soumise à enregistrement soit imposée pour les offres de nuitées de type Airbnb.

Les élus LR s’inquiètent de la concurrence des services de type Airbnb vis-à-vis de l’hôtellerie classique. La Métropole de Lyon, qui exerce la compétence tourisme, perçoit la taxe de séjour dont elle fixe les tarifs par délibération du Conseil de la Métropole. Celle-ci permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection des espaces naturels dans un but touristique. Les élus rappellent qu’elle a assuré un produit de 6,6 millions d’euros en 2016, après un montant de 5,9 millions d’euros  en 2015 et 5,2 millions d’euros en 2014.

18.000 lits d’hôtel sont dénombrés dans la Métropole de Lyon, mais cette offre est concurrencée par une offre de nuitées de particulier à particulier en réservation par l’intermédiaire de sites internet du type "Airbnb" ou "Le bon coin".

Rencontre avec l'UMIH

« Lors d’une rencontre avec Stéphane Guilland, conseiller métropolitain et président du groupe ‘Les Républicains’ à la Ville de Lyon et Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire et président du groupe ‘Les Républicains et Apparentés’ à la Métropole, les représentants de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie du Rhône) ont fait part de leur inquiétude sur la concurrence déloyale exercée par ces plateformes de location », indique le groupe dans un communiqué.

« Cette nouvelle offre proposerait entre 8.900 à 9.700 hébergements sur le même territoire. Ces hébergements sont assujettis à une taxe de 0,83 € par personne et par nuitée. Mais sa collecte est très difficile en l’absence de contrôle préventif », souligne les élus LR.

Déclaration préalable

Ils rappellent toutefois que la loi permet aux collectivités d’imposer une déclaration préalable soumise à enregistrement auprès de la collectivité. Ils veulent donc que Lyon prenne exemple sur Paris, qui a adopté en juillet ce principe obligatoire au 1er décembre 2017, ou encore sur Bordeaux, où ce système sera mis en œuvre à compter du 1er mars prochain.

« La Métropole de Lyon ne s’est toujours pas saisie du problème », dénoncent-ils. « Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole a officiellement demandé à ce que ce dossier soit inscrit en débat lors de la prochaine commission Finances afin de définir les modalités de mise en place d’un contrôle renforcé. Il est temps d’agir ! » a exhorté le groupe.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Pépites » : un 10ème anniversaire et 100 entreprises labellisées

Le programme de la Métropole de Lyon et de la CCI vise à un accompagnement sur-mesure pour les entreprises en situation d’hyper-croissance.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


« Un cap de 25 sites Newton Offices d’ici 2025 »

Guillaume Pellegrin est le président fondateur de Newton Offices. Après une première implantation à Lyon Gorge-de-Loup, l’entité se développe sur Limonest, avec l’édification par DCB International d’un immeuble de 12.000 m², « Lime », dont la première pierre va être posée ce jeudi 16 juin. Nous évoquons avec lui le développement et les ambitions du groupe.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


Cité Internationale : un nouvel espace logistique dans le parc LPA

LPA a lancé un nouvel espace de logistique urbaine au sein du parc Cité Internationale


Le siège de l’Auxiliaire livré rue Garibaldi

nullCrédit Agricole Immobilier a annoncé avoir livré cet immeuble de bureaux situé au 18/24 rue Garibaldi, dans le 6e arrondissement de Lyon.


Evolis a acquis NAI Kyrios et Aires d’Entreprises

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du plan de développement du groupe et visent à former ses bureaux lyonnais et grenoblois.


L’immobilier de bureaux en régions a été dynamique au 1er trimestre

Selon BNP Paribas Real Estate, la reprise de l’immobilier de bureaux en régions s’est traduit par une hausse de 30% de la demande placée sur la période.


Sarcey : prise à bail de 4.360 m² de locaux d’activités

Cette location d’un bâtiment industriel dans la zone d’activités de la Noyeraie été réalisée par une entreprise de menuiserie. Valoris Real Estate était conseil du bailleur.