Déjà 3,3 millions de visiteurs pour le Grand Hôtel-Dieu

Depuis le 27 avril, près de 100.000 visiteurs qui se sont rendus chaque semaine au sein de cet ancien enceinte hospitalière renouvelée.

Depuis la réouverture du Grand Hôtel-Dieu, le 27 avril dernier, le lieu a accueilli 3,3 millions de visiteurs. Ce sont ainsi, en moyenne stabilisée, près de 100.000 visiteurs qui se sont rendus chaque semaine au sein de cet ancienne enceinte hospitalière totalement renouvelée, devenu lieu de destination commerciale et touristique. « Cette fréquentation est une réelle réussite car elle va au-delà de toutes les projections estimées avant l'ouverture », indique le Grand Hôtel-Dieu dans un communiqué.

La première année de cette nouvelle polarité de la presqu'île a été rythmée par l'ouverture de boutiques et de restaurants, proposant aux lyonnais et touristes une offre de commerces complémentaire, avec de nouvelles enseignes, comme la marque de streetwear française, Reyes. Ainsi, les 1.000 m² du showroom Silvera ouvert récemment complète le pôle mobilier et design, et des nouveautés sont proposés dans les storeds éphémères avec le Village des Créateurs.

On notera également l'arrivée de restaurants par l'ouverture du Grand Réfectoire et de l'Officine, tous deux créés spécialement en l'honneur de ce lieu historique. Dans quelques jours, ce sera au tour des Halles du Grand Hôtel-Dieu d’ouvrir leurs portes. Les commerces présents, mais aussi les surfaces de bureaux qui s’y trouvent, ont pratiquement tous trouvé leurs utilisateurs. « Aujourd'hui, 90% des surfaces commerciales ont trouvé preneurs et 95% des bureaux sont déjà occupés », note le Grand Hôtel-Dieu.

Plusieurs évènements

L’enceinte, depuis son ouverture, a organisé plusieurs événements, comme le festival inaugural, organisé du 27 avril au 21 juin. Ce sont ainsi plus 1,4 millions de visiteurs qui sont venus pour découvrir la réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu autour de 25 journées d'animations variées et de qualité. L'évènement a réuni plus de 1.000 participants. Du 23 juillet au 18 août, lyonnais et touristes ont été invités à profiter d'une pause détente autour d'un temps de lecture confortablement installés dans la Cour du Cloître ou encore d'une partie de pétanque dans la Cour Saint-Martin pendant 4 semaines durant « Les Estivales ». 336 000 estivaliers ont été séduits.

Parmi les autres manifestions accueillies, on trouve la Biennale de la danse, du 13 au 23 septembre, les Journées du Patrimoine, des 15 et 16 septembre, ou encore la Fête des Lumières, du 6 au 9 décembre.

Plus de 20.000 visiteurs ont pu redécouvrir la valeur historique et architecturale du Grand Hôtel-Dieu avec pour l'occasion des guides présents sur place mais aussi des explications personnalisées par les acteurs de cette majestueuse réhabilitation comme Didier Repellin, architecte en chef aux Monuments Historiques, Albert Constantin, architecte AIA sur la partie moderne du lieu, Pascal Curat, ex-représentant de la DRAC, Nathalie Cayela, responsable communication chez Eiffage ou encore Frédérique Malotaux, historienne au cabinet RL&A.

En cette fin d’année, le Grand Hôtel-Dieu organise les ateliers de Noël du 12 au 26 décembre. Durant tout le mois de décembre, l'édifice s'associe avec TETRO et Maison G pour proposer un espace et des ateliers de créations gratuits dédiés aux enfants, au cœur de la cour du Midi. Un programme complet d'ateliers pour les enfants avec une dimension créative, contemporaine et ludique a été proposé offrant un merveilleux moment sous le signe de la magie de Noël. Ce sont plus de 78 sessions qui ont été organisés du 12 au 26 décembre laissant 1.526 places disponibles aux plus jeunes visiteurs.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Accompagner les formations dans les entreprises »

Philippe Lansard est le président de la commission régionale formation de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes. Nous évoquons avec lui l’accord-cadre signé jeudi dernier par les fédérations professionnelles avec l’État.


Un accord-cadre dans le BTP pour la transition numérique et écologique

Les représentants des entreprises du BTP de la région ont signé jeudi cet accord-cadre avec l’État, représenté par le directeur de la DIRECCTE.


Auvergne-Rhône-Alpes : 17.600 logements neufs réservés en 2018

Ce nombre de maisons et d’appartements est en diminution de 10% par rapport à 2017, selon la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs dans la région.


Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²

L’immeuble comprend notamment un luxueux appartement de 215 m², avec une vue imprenable sur la ville de Lyon, mais aussi des logements sociaux.


Ycone clôt la première phase de la Confluence


L’immeuble, conçu par Jean Nouvel sur le dernier terrain de la première phase de la Confluence, a été inauguré ce jeudi.
» Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²


Roussillon : la construction d’une clinique lancée par Pierval Santé

Cette construction est réalisée par Euryale Asset Management, via cette SCPI, ainsi que par Groupe Noalys et Eiffage Immobilier Centre-Est.


La Métropole de Lyon réfléchit à la création d’un OFS

Cet organisme foncier pourrait permettre d’apporter une nouvelle réponse à la hausse des prix de l’immobilier dans le neuf en dissociant le foncier et le bâti.


BTP Rhône alerte sur l’activité des entreprises du secteur

Le président de la Chambre de construction immobilière de BTP Rhône a alerté hier sur les conséquences pour les acteurs du secteur des moindres chiffres de mises en chantier dans la Métropole de Lyon.


Immobilier neuf : nette baisse des ventes à Lyon en 2018

null
Les ventes de logements neufs sont élevées à 5.370 unités l’an dernier, en recul par rapport à 2017 . La faute notamment à un recul des ventes à investisseur et au renouvellement insuffisant de l’offre.


Les ventes en bloc de logements ont décroché en 2018 à Lyon

La faiblesse des ventes aux bailleurs sociaux, due à l’absence de produits, explique cette nette chute de ce segment de marché.


Foncier, construction : la Métropole se veut rassurante

Selon le vice-président de la Métropole de Lyon, l’opposabilité du PLU-H en juin va permettre à certaines opérations de sortir de terre.


Les permis de construire et mises en chantier de logement restent en repli

null
Le service de la donnée et des études statistiques des ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait état ce mercredi de ses statistiques sur la construction de logements au niveau national et en Auvergne-Rhône-Alpes.


«Nous ne sommes plus dans une réalité de marché raisonnable»

null
Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Nous évoquons avec lui la réflexion sur l’évolution à venir des offices publics de l’habitat métropolitains, les conséquences de la RLS sur les offices, et les évolutions du prix du foncier.
» La RLS a coûté 2,9M€ à Est Métropole Habitat en 2018


« Villenciel » sort de terre à Villeurbanne

Bouygues Immobilier a posé il y a une semaine la première pierre de ce programme mixte situé à proximité du centre du quartier Gratte-Ciel. Il comprendra un pôle de coopération petite enfance et parentalité.


Un appel commun de plusieurs acteurs en faveur du logement

6 acteurs organisaient mercredi une conférence de presse commune pour le logement.