Mercialys : hausse des loyers facturés de +2,5%

Mercialys a publié mercredi ses résultats 2018. Il va limiter ses développements en 2019.

Le groupe Mercialys a publié mercredi ses résultats 2018. Le groupe a fait état d’une hausse des loyers facturés de +2,5% à périmètre constant hors indexation, qui s’avère être supérieur à l’objectif de +2%. La hausse est de 3,7% en incluant l’indexation.

La progression du résultat des opérations (FFO) hors impact du coût de portage lié au refinancement de l’obligation à maturité mars 2019 s’établit à +4,5%, soit un niveau supérieur à l’objectif de +2%. Le FFO ressort pour sa part en hausse de 1% à 115,1 millions d’euros en intégrant cet effet. L’ANR triple net EPRA est lui en augmentation de 2,9% sur l’année à 21,14 € par action.

Le groupe note que « la fréquentation et le chiffre d’affaires des commerçants sur le périmètre Mercialys affichent toujours une performance supérieure à la moyenne nationale. Le climat des affaires et la consommation sont restés solides en 2018 en France, mais le marché du commerce a été impacté au 4ème trimestre par les mouvements sociaux, affectant certaines enseignes ». Le groupe précise qu’il « extériorisera de façon raisonnée son potentiel de réversion en 2019, afin de conserver des taux d’effort soutenables à long terme pour ses commerçants ».

Le ratio d’endettement (LTV hors droits) s’établit à 40,8% à fin 2018. « Alors que l’appétence des investisseurs pour les actifs d’immobilier de commerce a diminué, se reflétant sur les délais de cessions, Mercialys a la capacité d’adapter le rythme de ses projets », note la structure.

Montant limité de ses projets de développements

La société va limiter le montant de ses projets de développements à 12,1 millions en 2019, après 79,5 millions d’euros en 2018. Ceci « participera au maintien d’un profil financier solide, souligne le groupe. Mais 23,9 millions de projets complémentaires portant sur le site d’Aix-Marseille Plan de Campagne pourront être rapidement engagés en fonction de l’évolution des cessions d’actifs dans les mois à venir.

« Les habitudes de consommations évoluent, développant notamment l’interdépendance entre le commerce en et hors ligne, le magasin physique restant le format très largement privilégié par les consommateurs. Le patrimoine de Mercialys offre les caractéristiques permettant au consommateur de bénéficier du meilleur rapport qualité/prix tout en minimisant son temps. La Société travaille sur 5 piliers de transformation visant à ancrer encore plus ses centres commerciaux dans leurs communautés et à consolider leur leadership, facteur essentiel de rentabilité des enseignes », indique le groupe dans son communiqué.

Il va proposer la distribution d’un dividende de 1,12 euro par action au titre de 2018, en hausse de 2,8% par rapport à 2017 (90% du FFO), ce qui fait ressortir un rendement de 9,4% sur le cours à fin décembre 2018.

Pour 2019, l’indexation contribuera significativement à la progression des loyers, selon le groupe, qui anticipe une croissance organique proche de 3%, dont au moins +1% hors indexation. « Le FFO devrait progresser d’au moins +4%. Le dividende sera au moins stable, dans une fourchette de 85% à 95% du FFO 2019 », conclut Mercialys.

On notera que le groupe se dote d’une gouvernance duale, avec Éric Le Gentil comme président du Conseil d’administration et Vincent Ravat, précédemment directeur général délégué, comme nouveau directeur général, à effet immédiat. Elizabeth Blaise est quant à elle nommée directrice générale déléguée et demeure directrice financière.

Le titre Mercialys a, suite à ces résultats publiés en après-bourse mercredi, reculé de 0,86 % à 12,61 euros ce jeudi sur Euronext Paris.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Mercialys : baisse limitée de la fréquentation

À l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La convention Patrimonia 2020 ouvre ses portes pour 2 jours


Cette convention ouvre les 1er et 2 octobre au centre des congrès de Lyon, à la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Foncière Magellan : un milliard d’actifs sous gestion

La foncière a annoncé accélérer son développement et poursuivre la mise en œuvre de sa stratégie ISR.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.