Morosité pour les artisans en Auvergne-Rhône-Alpes

La CAPEB régionale a fait état ce jeudi de sa note de conjoncture du 4ème trimestre 2018.

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes avait invité la presse au Salon Be Positive qui se tenait à Eurexpo pour présenter son étude de conjoncture du 4ème trimestre 2018, conduite par les confédération de la Région pour mesurer le ressenti et le moral des chefs d'entreprise. Etaient présent à cette occasion Dominique Guiseppin et Gilles Chatras, respectivement président et premier vice-président de la confédération régionale. Celle-ci confirme les résultats présentés par la CAPEB nationale avec des indicateurs économiques orientés à la baisse ce trimestre.

Un niveau d'activité et une visibilité à la baisse ce trimestre

Le moral des chefs d'entreprise se détériore en effet avec 37% d’entre eux se disant accuser une activité difficile, voire très difficile, avec une augmentation de 10 points par rapport au trimestre précédent. « C'est particulièrement le cas pour 63% des entreprises tous corps d'état, 44% des charpentiers et 42% des serruriers-métalliers-fermetures », note la CAPEB.

Celle-ci indique en outre qu’un même constat est tiré au niveau des carnets de commandes. « La baisse amorcée le trimestre précédent s'amplifie. Le pourcentage de chefs d'entreprise, dont la visibilité est supérieure à 3 mois, diminue de 12 points, au profit d'une visibilité comprise entre 1 et 3 mois (+ 8 points), voire nulle ou quasi nulle (+ 4 points) », indique la CAPEB. Plus d'une entreprise sur cinq a une visibilité nulle ou quasi nulle, un signe négatif pour ce début d'année 2019.

Des préoccupations sur les ratios financiers

Les ventes sont, de plus, à la peine. Côté chiffre d'affaires, les chefs d'entreprise sont 19% à constater une baisse de celui-ci, ce qui représente un ratio de 4 points de plus qu'au trimestre précédent. « C'est particulièrement le cas pour 43% des agenceurs-cuisinistes, 38% des paysagistes et 26% des serruriers-métalliers-fermeture et des plâtriers-peintres », note la CAPEB.

Concernant la trésorerie, les chefs d'entreprise déplorant une trésorerie insuffisante ou faible sont les plus nombreux, à 35 % ce trimestre. La CAPEB alerte également sur les marges, qui restent « toujours problématiques ». Le nombre d'entreprises concernées par une baisse de leurs marges augmente encore avec un taux de 24% (+ 4 points). Ce sont les entreprises d'isolation (62%), les agenceurs-cuisinistes (57%) et les carreleurs (31%) qui en sont les principales victimes.

Parallèlement à ces ratios, les projections des entreprises concernant les recrutements sont moins positifs qu’auparavant. Les chefs d'entreprise ne sont plus que 30% à avoir un projet de recrutement, en baisse de 9 points. Mais ces recrutement se feraient en CDI, pour 60% d'entre eux, à condition de trouver les profils qualifiés recherchés. Plus de 180 postes seraient ainsi à pourvoir dans leurs entreprises, ce qui incite la CAPEB à continuer son action visant à valoriser les métiers du bâtiment et améliorer l'orientation, auprès des jeunes, leurs parents et l'Education nationale. Celui-ci est, selon la confédération « loin d'être gagné, même si la CAPEB a récemment obtenu des avancées notamment en créant des classes de troisième ‘prépa-métiers’ pour orienter les collégiens vers l'apprentissage ou la voie professionnelle ».

Pour la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes « l'artisanat du Bâtiment est en danger si ses spécificités ne sont pas davantage prises en compte ». Pour relancer durablement l'activité des entreprises, leurs spécificités « doivent absolument être prises en compte par le gouvernement et la règlementation doit s'adapter. La dernière annonce fracassante du Ministre de l'Ecologie sur la rénovation énergétique à 1 euro illustre une nouvelle fois hélas qu'elles sont les grandes oubliées de la politique du gouvernement ».

La CAPEB émet également des critiques sur le calcul de la représentativité qui avantage selon lui les organisations professionnelles représentant les grandes entreprises, en l'occurrence le MEDEF et ses branches. En le cautionnant, « le gouvernement donne les pleins pouvoirs aux grandes entreprises pour négocier sur les enjeux phare du secteur tels que la compétitivité, l'emploi, le dialogue social, la formation professionnelle », explique la CAPEB, qui « refuse catégoriquement que la loi des grandes entreprises lui soit imposée ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Musée des tissus : 4 cabinets d’architecture sélectionnés pour la rénovation


C’est ce qu’a annoncé ce lundi Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, lors de la cérémonie des vœux à la presse.


Déchets du bâtiment : la CAPEB mécontente contre la majorité

Cette dernière n’a, selon la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, pas tenu compte de ses propositions .


La construction aura de nouveau reculé en 2019

Après un fort repli en 2018, les mises en chantier de logements ont de nouveau reculé l’an dernier, mais de façon moins marquée qu’en 2018.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Artisanat du bâtiment : ralentissement au 4e trimestre

La CAPEB a publié ce vendredi sa note de conjoncture sur le trimestre écoulé au niveau national. L’artisanat du bâtiment affiche une croissance annuelle de 1,5%. 2020 pourrait être encore moins dynamique.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.


MaPrimeRénov’ pour rénover énergétiquement les logements

Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont lancé officiellement le dispositif à l’occasion de la démonstration de son site Internet.


Inscriptions record aux sélections régionales Worldskills

Le bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes totalise 343 inscrits des 1088 candidats.


La FFB prévoit un ralentissement pour 2020

La fédération française du bâtiment a fait part ce jeudi de son bilan 2019 et de ses perspectives pour l’année à venir.
» Des heures travaillées en baisse de 4% sur les chantiers du BTP au 3e trimestre


La CAPEB comprend le TP, mais déplore les blocages

La confédération des petites entreprises du bâtiment a indiqué lundi comprendre le mécontentement des entreprises de travaux publics, mais déplore dans le même temps les blocages.


Rénovation énergétique : l’État veut rétablir la confiance

Trois ministres ont présenté mardi les actions pour renforcer la lutte contre la fraude, améliorer l’information des consommateurs et rétablir la confiance en matière de rénovation énergétique.


La construction bois adoptée dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes

La vice-présidente de la Région était vendredi à Villefranche-sur-Saône aux côtés de Fibois 69 et de nombreux professionnels du secteur.


Déjà plus de 11.000 logements financés pour une rénovation Ecoréno’v

Plus de 184 millions d’euros de travaux ont été cumulés depuis le début du dispositif, qui a été lancé en 2015.