Morosité pour les artisans en Auvergne-Rhône-Alpes

La CAPEB régionale a fait état ce jeudi de sa note de conjoncture du 4ème trimestre 2018.

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes avait invité la presse au Salon Be Positive qui se tenait à Eurexpo pour présenter son étude de conjoncture du 4ème trimestre 2018, conduite par les confédération de la Région pour mesurer le ressenti et le moral des chefs d'entreprise. Etaient présent à cette occasion Dominique Guiseppin et Gilles Chatras, respectivement président et premier vice-président de la confédération régionale. Celle-ci confirme les résultats présentés par la CAPEB nationale avec des indicateurs économiques orientés à la baisse ce trimestre.

Un niveau d'activité et une visibilité à la baisse ce trimestre

Le moral des chefs d'entreprise se détériore en effet avec 37% d’entre eux se disant accuser une activité difficile, voire très difficile, avec une augmentation de 10 points par rapport au trimestre précédent. « C'est particulièrement le cas pour 63% des entreprises tous corps d'état, 44% des charpentiers et 42% des serruriers-métalliers-fermetures », note la CAPEB.

Celle-ci indique en outre qu’un même constat est tiré au niveau des carnets de commandes. « La baisse amorcée le trimestre précédent s'amplifie. Le pourcentage de chefs d'entreprise, dont la visibilité est supérieure à 3 mois, diminue de 12 points, au profit d'une visibilité comprise entre 1 et 3 mois (+ 8 points), voire nulle ou quasi nulle (+ 4 points) », indique la CAPEB. Plus d'une entreprise sur cinq a une visibilité nulle ou quasi nulle, un signe négatif pour ce début d'année 2019.

Des préoccupations sur les ratios financiers

Les ventes sont, de plus, à la peine. Côté chiffre d'affaires, les chefs d'entreprise sont 19% à constater une baisse de celui-ci, ce qui représente un ratio de 4 points de plus qu'au trimestre précédent. « C'est particulièrement le cas pour 43% des agenceurs-cuisinistes, 38% des paysagistes et 26% des serruriers-métalliers-fermeture et des plâtriers-peintres », note la CAPEB.

Concernant la trésorerie, les chefs d'entreprise déplorant une trésorerie insuffisante ou faible sont les plus nombreux, à 35 % ce trimestre. La CAPEB alerte également sur les marges, qui restent « toujours problématiques ». Le nombre d'entreprises concernées par une baisse de leurs marges augmente encore avec un taux de 24% (+ 4 points). Ce sont les entreprises d'isolation (62%), les agenceurs-cuisinistes (57%) et les carreleurs (31%) qui en sont les principales victimes.

Parallèlement à ces ratios, les projections des entreprises concernant les recrutements sont moins positifs qu’auparavant. Les chefs d'entreprise ne sont plus que 30% à avoir un projet de recrutement, en baisse de 9 points. Mais ces recrutement se feraient en CDI, pour 60% d'entre eux, à condition de trouver les profils qualifiés recherchés. Plus de 180 postes seraient ainsi à pourvoir dans leurs entreprises, ce qui incite la CAPEB à continuer son action visant à valoriser les métiers du bâtiment et améliorer l'orientation, auprès des jeunes, leurs parents et l'Education nationale. Celui-ci est, selon la confédération « loin d'être gagné, même si la CAPEB a récemment obtenu des avancées notamment en créant des classes de troisième ‘prépa-métiers’ pour orienter les collégiens vers l'apprentissage ou la voie professionnelle ».

Pour la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes « l'artisanat du Bâtiment est en danger si ses spécificités ne sont pas davantage prises en compte ». Pour relancer durablement l'activité des entreprises, leurs spécificités « doivent absolument être prises en compte par le gouvernement et la règlementation doit s'adapter. La dernière annonce fracassante du Ministre de l'Ecologie sur la rénovation énergétique à 1 euro illustre une nouvelle fois hélas qu'elles sont les grandes oubliées de la politique du gouvernement ».

La CAPEB émet également des critiques sur le calcul de la représentativité qui avantage selon lui les organisations professionnelles représentant les grandes entreprises, en l'occurrence le MEDEF et ses branches. En le cautionnant, « le gouvernement donne les pleins pouvoirs aux grandes entreprises pour négocier sur les enjeux phare du secteur tels que la compétitivité, l'emploi, le dialogue social, la formation professionnelle », explique la CAPEB, qui « refuse catégoriquement que la loi des grandes entreprises lui soit imposée ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un accord-cadre dans le BTP pour la transition numérique et écologique

Les représentants des entreprises du BTP de la région ont signé jeudi cet accord-cadre avec l’État, représenté par le directeur de la DIRECCTE.


Vieux Lyon : GrandLyon Habitat rénove la résidence Tramassac

null
L’office public de l’habitat métropolitain réalise une rénovation urbaine complexe en secteur UNESCO.


Rillieux-la-Pape : inauguration de la maison de la justice et du droit


Le bâtiment, rénové en cours d’année dernière, s’inscrit dans le prolongement des programmes immobiliers neufs construits ou en cours d’édification dans le centre-ville du Bottet.


«Un climat morose qui se confirme en ce début d’année»

Dominique Guiseppin est le président de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes. Nous évoquons l’activité des petites entreprises du bâtiment.


Morosité pour les artisans en Auvergne-Rhône-Alpes

La CAPEB régionale a fait état ce jeudi de sa note de conjoncture du 4ème trimestre 2018.


PLU-H, foncier, commande publique: les craintes de BTP Rhône pour 2019

Pour la traditionnelle cérémonie des vœux de la fédération, son président, Samuel Minot, a tiré le bilan de 2018 et fait part de ses inquiétudes pour 2019.


L’UNPI dresse un bilan de son action en 2018

A l’occasion de sa cérémonie des vœux, la Chambre de l’UNPI du Rhône a dressé un bilan de son action. Était présent le vice-président de la Métropole de Lyon, Michel Le Faou, qui a évoqué dans son discours la question de l’aménagement du territoire.


En 2019, un nouveau siège et un changement de bureau pour la CAPEB Rhône

null
Arrivé au terme de son mandat, Sylvain Fornes quittera cette année la présidence de l’organisation. La livraison du nouveau siège local de la confédération sera quant à elle réalisée au 2ème semestre.
» Ralentissement de la croissance dans l’artisanat du bâtiment


Ralentissement de la croissance dans l’artisanat du bâtiment

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) a présenté son bilan de l’activité au quatrième trimestre et ses perspectives pour 2019.


Logement des salariés : Action Logement va mobiliser 9 milliards d’euros

Le groupe vise par de plan à accompagner les salariés les plus pauvres dans l’accès au logement.


Retour de l’éligibilité au CITE à 15%, les fédérations satisfaites

La FFB et la CAPEB ont salué le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage dès le 1erjanvier 2019.  François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage […]


Transition énergétique : les fédérations du bâtiment se félicitent du moratoire

La CAPEB a dans un communiqué indiqué accueillir favorablement les mesures d’apaisement annoncées par le Premier ministre et l’ouverture d’un dialogue constructif sur cette question.


Reprise d’activité fragile pour l’artisanat régional

Les indicateurs stagnent par rapport au trimestre précédent, selon les CAPEB d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Habitat dégradé : la Métropole de Lyon se veut rassurante

Le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat a souligné la mobilisation ancienne de la collectivité sur ces questions.


La CAPEB veut un maintien du taux réduit de TICPE pour le bâtiment

null
La suppression de cet avantage est prévue dans le projet de loi de finances pour 2019.