Lyon et Saint-Etienne candidatent ensemble pour devenir Capitale French Tech | Lyon Pôle Immo

Lyon et Saint-Etienne candidatent ensemble pour devenir Capitale French Tech

Les deux métropoles vont présenter une candidature commune au label.

Les métropoles de Lyon et Saint-Etienne ont annoncé mercredi avoir décidé de présenter une candidature commune au label Capitale French Tech. Mais chacune conserve son identité et sa spécificité, tout en étant unies et complémentaires pour pousser une candidature solide, ont précisé David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon et Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. Elles précisent que cette candidature est « le fruit des synergies d’actions créées en matière de Recherche et Développement, d’Enseignement supérieur ».

La dynamique a été dernièrement déployée en faveur du projet « L’industrie intégrée et reconnectée à son territoire et ses habitants » lancé sur l’aire urbaine Lyon-Saint-Etienne dans le cadre de l’Appel à Projet national « Territoire d’Innovation de Grande Ambition- TIGA ».

La mission de la future Capitale French Tech sera d’agir dans un même sens afin de faire émerger des champions mondiaux de la Tech. L’ancienne association Lyon French Tech opèrera désormais sous la marque « French Tech One Lyon -Saint-Etienne».

Dynamique exemplaire

« Depuis 2014, Lyon French Tech a insufflé une dynamique métropolitaine exemplaire auprès des autres territoires. Elle a su mobiliser un collectif d’entrepreneurs et d’acteurs de l’écosystème riche en compétences, en expertises pour une meilleure performance des entreprises de nos métropoles. À travers French Tech One Lyon - Saint-Etienne, ce collectif continuera de faire émerger et d’accélérer les nombreux projets à fort potentiel au bénéfice de la création d’emplois, du développement économique et du rayonnement de la filière numérique à l’international. En investissant prochainement H7, le lieu totem des acteurs de la filière, il saura renforcer les interactions et les rencontres nécessaires à la croissance des start-ups pour accélérer la dynamique actuelle et faire de Lyon et de Saint-Etienne, la capitale européenne de la tech» a indiqué David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon dans un communiqué.

Pour Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, «après la labellisation #design Tech en 2015 puis #IOT #Manufacturing en 2016, Saint-Etienne poursuit son développement au sein de l'écosystème national des startups. Avec quelques 50 millions d'euros levés depuis 2015 et une alliance unique entre industrie, design et numérique, Saint-Etienne a engagé la transformation digitale des entreprises de son territoire. Celle-ci a permis la création d'activités et d'emplois à court, moyen et long terme, comme on peut le constater avec Astrée, Software, Keranova, Meal Canteen, Boa Concept, Lactips, Predisurge, Dessintey ou encore Webqam. La richesse de notre écosystème associé à celui de la métropole lyonnaise est un véritable atout pour devenir Capitale French Tech ».

Pour Renaud Sornin, président de l’association Lyon French Tech, « a l'instar de ce que les entrepreneurs des CCI ont fait, la volonté des entrepreneurs des deux métropoles est réunie pour bâtir les fondations et tisser des liens solides pour faire émerger des champions mondiaux de la Tech. Des valeurs communes fortes nous rassemblent et nous avons une réelle envie de « faire ensemble », chère à nos ADN respectifs, afin de faire briller l’écosystème de notre future Capitale French Tech One. »

Le territoire clermontois labellisé comme communauté French Tech

Dans les autres villes d’Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que la labellisation du territoire clermontois comme Communauté French Tech a pour sa part été annoncée au ministère de l’Économie et des Finances. « En lieu et place d’une labellisation thématique, celui-ci obtient le label global de Communauté Clermont Auvergne French Tech. Cette nouvelle labellisation est le fruit d’un engagement constant de la Métropole à travers son Président, Olivier Bianchi, du co-président de la French Tech clermontoise, Olivier Bernasson et de l’implication de nombreux acteurs de l’écosystème local.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Genas : Robodrill SA acquiert un entrepôt de 1.350 m²

L’acquisition a été conseillée par Valoris Real Estate.


Lyon 2 : cession par Sofidy d’un immeuble de bureaux

La société de gestion a annoncé avoir réalisé, à la faveur de cette transaction, une importante plus-value au profit des épargnants de la SCPI Efimmo 1.


CIEL 2024 : 2.200 visiteurs attendus

nullLe premier rendez-vous régional de l’immobilier B2B se tiendra le 12 et 13 juin au Palais de la Bourse. Si le salon garde sa même dénomination, il s’ouvre désormais au secteur de la construction.


France 2030 : 7 projets français dans le cadre de deux nouveaux PIIEC

La Commission européenne a rendu le 28 mai ses décisions sur deux projets importants d’intérêt européen commun. Certains sont situés dans la Métropole.


Vifs échanges entre la préfecture et Jérome Moroge sur l’extension de Daikin

Le maire d’Oullins-Pierre-Bénite a exprimé ses inquiétudes sur l’extension de l’usine Daikin Chemical France. La préfecture lui a répondu en lui suggérant de «préférer la confiance et la transparence aux effets médiatiques».


Tassin-la-Demi-Lune : Avenir Focus acquiert plus de 1.000 m² dans «Le Bridge»

null
Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Immobilier d’entreprise à Lyon : des dynamiques diverses selon les segments

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point mercredi sur les marchés immobiliers. Au 1er trimestre, sur le segment des bureaux, la demande placée a rebondi. Toutefois, celle-ci a chuté sur le front des locaux d’activités. L’investissement est également affecté par la hausse des taux.


Limonest : Remake acquiert le siège de LDLC

Remake a annoncé l’acquisition du siège du groupe de e-commerce pour le compte de sa SCPI Remake Live.


Lyon 1er : Vendôme Joaillerie Manufacture prend à bail 460 m²

Cette prise à bail de bureaux a été réalisée auprès d’une SCI privée.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Baisse de 23% de la demande placée dans les grandes métropoles

nullLa demande placée a en effet atteint 223.500 m² au premier trimestre 2024, a souligné CBRE dans une analyse sur le marché des bureaux des grandes métropoles régionales.


Chassieu : Viken prend à bail 785 m² de locaux

Valoris Real Estate a été conseil du bailleur et du preneur dans cette opération.


Un second fonds immobilier de la BPAURA avec Midi 2i

La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a annoncé ce lundi la création d’un nouveau fonds immobilier au service de son territoire.