Lyon et Saint-Etienne candidatent ensemble pour devenir Capitale French Tech

Les deux métropoles vont présenter une candidature commune au label.

Les métropoles de Lyon et Saint-Etienne ont annoncé mercredi avoir décidé de présenter une candidature commune au label Capitale French Tech. Mais chacune conserve son identité et sa spécificité, tout en étant unies et complémentaires pour pousser une candidature solide, ont précisé David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon et Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. Elles précisent que cette candidature est « le fruit des synergies d’actions créées en matière de Recherche et Développement, d’Enseignement supérieur ».

La dynamique a été dernièrement déployée en faveur du projet « L’industrie intégrée et reconnectée à son territoire et ses habitants » lancé sur l’aire urbaine Lyon-Saint-Etienne dans le cadre de l’Appel à Projet national « Territoire d’Innovation de Grande Ambition- TIGA ».

La mission de la future Capitale French Tech sera d’agir dans un même sens afin de faire émerger des champions mondiaux de la Tech. L’ancienne association Lyon French Tech opèrera désormais sous la marque « French Tech One Lyon -Saint-Etienne».

Dynamique exemplaire

« Depuis 2014, Lyon French Tech a insufflé une dynamique métropolitaine exemplaire auprès des autres territoires. Elle a su mobiliser un collectif d’entrepreneurs et d’acteurs de l’écosystème riche en compétences, en expertises pour une meilleure performance des entreprises de nos métropoles. À travers French Tech One Lyon - Saint-Etienne, ce collectif continuera de faire émerger et d’accélérer les nombreux projets à fort potentiel au bénéfice de la création d’emplois, du développement économique et du rayonnement de la filière numérique à l’international. En investissant prochainement H7, le lieu totem des acteurs de la filière, il saura renforcer les interactions et les rencontres nécessaires à la croissance des start-ups pour accélérer la dynamique actuelle et faire de Lyon et de Saint-Etienne, la capitale européenne de la tech» a indiqué David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon dans un communiqué.

Pour Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, «après la labellisation #design Tech en 2015 puis #IOT #Manufacturing en 2016, Saint-Etienne poursuit son développement au sein de l'écosystème national des startups. Avec quelques 50 millions d'euros levés depuis 2015 et une alliance unique entre industrie, design et numérique, Saint-Etienne a engagé la transformation digitale des entreprises de son territoire. Celle-ci a permis la création d'activités et d'emplois à court, moyen et long terme, comme on peut le constater avec Astrée, Software, Keranova, Meal Canteen, Boa Concept, Lactips, Predisurge, Dessintey ou encore Webqam. La richesse de notre écosystème associé à celui de la métropole lyonnaise est un véritable atout pour devenir Capitale French Tech ».

Pour Renaud Sornin, président de l’association Lyon French Tech, « a l'instar de ce que les entrepreneurs des CCI ont fait, la volonté des entrepreneurs des deux métropoles est réunie pour bâtir les fondations et tisser des liens solides pour faire émerger des champions mondiaux de la Tech. Des valeurs communes fortes nous rassemblent et nous avons une réelle envie de « faire ensemble », chère à nos ADN respectifs, afin de faire briller l’écosystème de notre future Capitale French Tech One. »

Le territoire clermontois labellisé comme communauté French Tech

Dans les autres villes d’Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que la labellisation du territoire clermontois comme Communauté French Tech a pour sa part été annoncée au ministère de l’Économie et des Finances. « En lieu et place d’une labellisation thématique, celui-ci obtient le label global de Communauté Clermont Auvergne French Tech. Cette nouvelle labellisation est le fruit d’un engagement constant de la Métropole à travers son Président, Olivier Bianchi, du co-président de la French Tech clermontoise, Olivier Bernasson et de l’implication de nombreux acteurs de l’écosystème local.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Locaux d’activités : 175.259 m² placés au 1er semestre à Lyon

nullCe chiffre est en hausse de 30% sur un an et supérieur de 5% à la moyenne décennale. JLL a commenté les derniers chiffres de ce segment de l’immobilier d’entreprise.


Lyon 6 : Ambition Consulting & Services acquiert des bureaux

Sorovim et Elipso étaient conseils de l’opération.


6e Sens Unik, nouvel acteur européen de la promotion logistique

nullCette nouvelle structure fondée par KSI, filiale de promotion d’APRC Group, et 6e Sens Entreprises, filiale du groupe 6e Sens Immobilier, a été créée en juin.


400 m² de bureaux/showroom aménagés vendus par Espace 39

nullValoris Real Estate assurait la commercialisation de ce bien situé au sein du programme Greenopolis, dans le 9e arrondissement de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


126.523 m² de bureaux placés à Lyon au 1er semestre

Avec le retour des grandes transactions, le premier semestre est jugé « satisfaisant » par JLL.


«Pouvoir construire l’avenir ensemble, à travers une collaboration régulière»

Loïc de Villard, directeur de l’agence de Lyon de CBRE, a récemment été nommé président de la FNAIM Entreprises. Nous évoquons avec lui le cap de son mandat, les relations qu’il entend entretenir avec la Métropole de Lyon, la situation du marché des bureaux lyonnais et l’impact de la crise sanitaire sur ce dernier.


Pour Grégory Doucet, Silex2 est « à la hauteur des enjeux du 21e siècle »

Le maire de Lyon avait, lors de la présentation du nouveau projet Part-Dieu, fait part de sa satisfaction quant à cette réhabilitation/extension.


Le groupe Terrot vend 2 immeubles à Avignon et Clermont-Ferrand

Ces immeubles de bureaux avaient été acquis dans un portefeuille UNEDIC.


Lyon 7 : les travaux du futur campus d’EMLyon démarrent

nullCogedim Grand Lyon a annoncé le démarrage des travaux de ce site, situé dans le quartier de Gerland.


L’«hybridation», nouveau maître mot en matière d’immobilier de bureaux

Le retour progressif au bureau n’a pas éteint le débat toujours présent au sein des entreprises sur le rythme post-Covid en matière de télétravail. Plusieurs conseils en immobilier d’entreprise ont publié des études sur ce sujet.


Archimed va prendre des surfaces sur 3 étages de Silex2

Covivio a indiqué, à l’occasion de la livraison de l’immeuble de grande hauteur, la signature d’un accord locatif avec ArchiMed, société d’investissement spécialisée dans les industries de la santé.


Bonne performance du marché de l’immobilier logistique au 1er semestre 2021

La demande placée atteignait à la fin du mois de juin 1,4 million de m², selon les chiffres dévoilés par Arthur Loyd Logistique.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


CB group a réalisé un exercice «excellent» en 2020, malgré la crise

nullLa holding est constituée par le groupe DCB International et par Real Blue Group, activité de services en immobilier.