Nouvelle croissance des revenus pour Covivio au 1er trimestre

La foncière propriétaire des immeubles Silex à Lyon a publié mercredi ses résultats trimestriels.

Covivio a annoncé mercredi ses résultats trimestriels. Ce trimestre, les revenus s’élèvent à 166 millions d’euros, en hausse de 13,5%. Ils ont bénéficié de la forte dynamique d’investissement de l’année 2018, notamment suite à la fusion avec Beni Stabili et aux acquisitions en Hôtels. A périmètre constant, la croissance de +3,3%, contre +3,2% sur l’ensemble de l’année 2018, est le fruit de la transformation du portefeuille réalisée depuis 2015 et traduit la bonne tenue de nos marchés locatifs.

Le groupe a annoncé des livraisons de 325 millions d’euros part du Groupe en 2019, prélouées à 86% en moyenne. Les cessions d’actifs se sont poursuivies à 360,5 millions d’euros part du groupe de nouveaux engagements, dont plus de 70% en Italie. Le groupe a annoncé 20.000 m² de bureaux déjà préloués à 30% et le lancement d’un nouveau bâtiment sur Symbiosis à Milan.

La croissance des revenus s’avère solide s’établit à 3,3% à périmètre constant, à 166 millions d’euros, en hausse de 13,5 %.

La croissance des bureaux en France s’établit à 4,2% à périmètre constant, à 1% à périmètre constant en Italie, et à 4,1% à périmètre constant pour le résidentiel Allemagne. Les hôtels en Europe progresse de 1,2% à périmètre constant.

Standard&Poor’s a relevé sa notation financière de Covivio à BBB+, avec une perspective Stable.

Rotation d’actifs

Covivio a poursuivi sa politique de rotation d’actifs au premier trimestre en intensifiant, d’abord, le pipeline de développement, à 1,3 milliard d’euros part du Groupe de projets engagés à fin 2018. « 800 millions d’euros part du groupe supplémentaires sont prévus pour 2019, dont un nouveau projet à Milan, lancé ce trimestre », note Covivio, qui renforce sa présence dans les grandes métropoles européennes, et répond à la forte demande de surfaces neuves avec des actifs de qualité, adaptés aux nouveaux usages.

En parallèle, Covivio a signé pour 360,5 millions d’euros part du Groupe (395,5 millions d’euros à 100%) de nouvelles cessions et nouvelles promesses, à un rendement moyen de 5,7% et une marge de 2,5% sur les dernières valeurs d’expertise. Ces ventes, dont plus de 70% portent sur des actifs en Italie, s’ajoutent aux 274 millions d’euros part du groupe sécurisés à fin 2018 et restants à réaliser.

Le groupe a annoncé le lancement de Symbiosis immeuble D, un nouveau projet de bureaux à Milan de 20.000 m², préloué à 30%

Lancement du troisième immeuble du projet Symbiosis.

Après la livraison du siège social de Fastweb en 2018, Covivio a lancé le troisième immeuble du projet Symbiosis. Le bâtiment D représente 20.000 m² de bureaux pour un investissement total de 84 millions d’euros et un rendement d’environ 7%. 6.400 m² ont déjà été préloués à une multinationale afin d’installer son siège social italien, marquant ainsi une nouvelle étape dans le développement de ce quartier d’affaires innovant. Le bail a été signé avec un loyer de 315 euros par m² sur la partie bureaux et une maturité ferme de 10 ans (+6 ans sur option du locataire). La livraison est prévue pour 2021. Pour rappel, un autre projet de développement est en cours sur la zone pour un bâtiment de 9.200 m², préloué entièrement à ICS International School. Le taux de prélocation est de 86% en moyenne sur les livraisons 2019.

325 millions d’euros de livraisons en 2019

Les livraisons 2019 représentent 325 millions d’euros part du groupe (399 millions d’euros à 100%) de projets sur l’ensemble des classes d’actifs. Elles concernent 5 projets de bureaux à Milan, Bordeaux et Lille pour 63 000 m², 5 hôtels à Paris, Lyon et Munich pour 790 chambres et 454 logements à Berlin.

Deux de ces projets ont été livrés ce trimestre, totalisant 54 millions d’euros de coût de revient (36 millions d’euros part du Groupe) et 6,9% de rendement, tous deux entièrement loués, avec le projet Hélios de 9.000 m² de bureaux à Lille, pris à bail par le groupe Caisse d’Epargne, et l’hôtel Meininger à Munich, de 173 chambres. Les trois projets restants à livrer cette année sont déjà préloués à 86% en moyenne.

Cessions

Covivio a par ailleurs signé une promesse vente portant sur un portefeuille d’actifs matures et non core pour 263,5 millions d’euros, comprenant l’immeuble via Montebello à Milan et 9 actifs situés dans des localisations secondaires en Italie (Rome, Bologne, Venise, etc.). Ce prix est légèrement supérieur à la dernière valeur d’expertise et fait ressortir un taux de rendement net de 4,9%. Le transfert de propriété sera réalisé en décembre 2019.

En France, Covivio a signé pour 68 millions d’euros de nouveaux engagements avec une marge légèrement positive sur les dernières valeurs d’expertise. Le groupe a notamment conclu une promesse de vente sur un actif situé à Charenton-le-Pont, pour 54 millions d’euros. Cet immeuble, totalisant 11.500 m² de bureaux, est entièrement loué à Natixis pour 4,5 ans fermes. Le reste des cessions concerne 6 actifs non-core pour 14 millions d’euros, situés en 2ème couronne parisienne et dans des villes secondaires en régions.

En hôtellerie, Covivio a vendu l’hôtel 5 étoiles Westin Bellevue à Dresde, de 340 chambres, au prix de 48,5 millions d’euros (21 millions d’euros part du groupe), soit une marge de +8,8% sur la valeur d’expertise. Le groupe conserve par ailleurs la réserve foncière adjacente disposant d’un fort potentiel de développement résidentiel, nourrissant ainsi son pipeline de développement en Allemagne.

Revenus en hausse

Ce trimestre, en Bureaux France, l’augmentation est de 4,2% à périmètre constant. Elle résulte principalement des locations de l’année 2018 (+2,3 pts), essentiellement réalisées à partir du 2e trimestre 2018. L’impact positif sera ainsi progressivement lissé sur l’année 2019. L’indexation contribue à hauteur de +1,2 point et les renouvellements pour +0,7 point. En Italie, les loyers progressent de +1,0%. Sur le portefeuille de bureaux à Milan hors Telecom Italia, la croissance s’établit à +1,3%. Le Groupe bénéfice sur ce portefeuille d’un taux d’occupation de 98,0% à fin mars 2019.

En Allemagne, la performance locative en résidentiel atteint +4,1% à périmètre constant, tirée par la dynamique de Berlin (+5,0% à périmètre constant). 26% de cette croissance est générée par l’indexation, 28% par les relocations et 46% provient des modernisations.

Enfin, en hôtels, les revenus augmentent de +1,2%. Cette performance s’explique par des programmes de travaux de repositionnement en cours de réalisation par Accor sur certains hôtels en loyers variables afin d’en améliorer la croissance future. Le taux d’occupation et la maturité des baux se maintiennent à des niveaux élevés sur l’ensemble du patrimoine, respectivement à 98,1% (+0,1 pt par rapport à fin 2018), et 7,1 années fermes (+0,1 an par rapport à fin 2018).

Versement d’un dividende de 4,60€ par action

L'assemblée Générale Mixte des actionnaires réunie le 17 avril a approuvé le versement d’un dividende au titre de l’exercice 2018 d’un montant de 4,60€ par action (en croissance de 2,2% par rapport à 2017), ainsi que l'option de paiement du dividende en actions. Le prix d’émission des actions qui seront remises en paiement du dividende est fixé à 81,29 €.

Cette opération permettra à Covivio d’avancer significativement vers l’objectif de LTV inférieure à 40%, tout en poursuivant ses investissements, notamment dans le pipeline de développement qui offre une forte rentabilité (rendement de 6,1% sur le coût de revient total des projets engagés). Les actionnaires présents au Conseil d’administration de Covivio (Delfin, Covea, Predica et ACM, soit 49% du capital), se sont d’ores-et-déjà engagés à souscrire à cette option.

Le mandat de président du Conseil d’administration de Jean Laurent a été renouvelé pour quatre ans supplémentaires. Les actionnaires ont également approuvé la nomination de deux nouveaux administrateurs indépendants, Christian Delaire et Olivier Piani.

Christian Delaire (ex CEO de Generali Real Estate et d’AEW Europe) et Olivier Piani (ex CEO d’Allianz Real Estate et de GE Capital Real Estate Europe) renforceront les compétences immobilières et internationales du Conseil d’administration.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La convention Patrimonia 2020 ouvre ses portes pour 2 jours


Cette convention ouvre les 1er et 2 octobre au centre des congrès de Lyon, à la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Foncière Magellan : un milliard d’actifs sous gestion

La foncière a annoncé accélérer son développement et poursuivre la mise en œuvre de sa stratégie ISR.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Les réservations de logements en hausse de 30 % au 1er semestre chez Altarea

Le groupe a fait état d’une forte accélération à la sortie du confinement pour son activité « Promotion logement ».