Moins de risques de surchauffe dans l’immobilier suisse

UBS a fait part mercredi de son « Swiss Real Estate Bubble Index », qui mesure le risque de bulle immobilière sur le marché du logement en Suisse.

UBS a publié mercredi son « Swiss Real Estate Bubble Index », qui, chaque trimestre, mesure le risque de bulle immobilière sur le marché du logement en Suisse. Celui-ci a légèrement reculé au deuxième trimestre et s’établit désormais à 0,78 point d'indice. La banque note que les prix à l'offre des logements en propriété ont poursuivi leur repli au trimestre dernier.

Le ratio prix-loyer reste quant à lui quasiment inchangé du fait de la légère baisse des loyers. Au cours du trimestre, il fallait 31 loyers annuels pour acquérir un logement comparable. Concernant les revenus, le rapport prix/revenu est en diminution pour le huitième trimestre d'affilée. Un logement à l'achat dans le segment de prix moyen ne coûte plus que 6,4 revenus annuels en moyenne. Portée par les conditions de financement de plus en plus intéressantes, la dynamique de l'octroi des hypothèques connaît toutefois une légère progression par rapport à l'année dernière.

Les déséquilibres s'accentuent dans certaines régions, notamment à Lausanne

D’un point de vue géographique, la carte des risques régionaux montre que les déséquilibres sont les plus criants dans la région de Zurich et en Suisse centrale. « Mais les déséquilibres s'accentuent également dans les régions de Bâle, Lausanne et Lugano », note toutefois la banque.

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index se compose de six sous- indices. L’indice représente la moyenne, pondérée d'après une analyse des composants principaux, des indicateurs standardisés et corrigés des tendances.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les villes moyennes toujours prisées, selon Orpi

nullLe réseau d’agences a tiré un bilan de la saison d’été sur le marché immobilier.


Immobilier : des hausses de prix de plus de 10% à Valence, Chambéry et Vénissieux

nullLPI-Seloger a fait état de son baromètre mensuel. La hausse des prix est sensible au niveau national. C’est notamment le cas à Lyon et Clermont-Ferrand, ainsi que dans les villes moyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Guy Hoquet constate aussi une hausse des volumes par rapport à 2019

Le réseau a fait part de volumes de ventes en nette hausse au 1er semestre par rapport aux mêmes périodes de 2020 et 2019. Les prix sont également en hausse dans les grandes métropoles.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


Un marché immobilier bien orienté au 1er semestre

nullVolumes et prix sont toujours orientés à la hausse dans le Rhône. Tel est le constat dressé ce jeudi par la Chambre du Rhône de la FNAIM.


Le marché immobilier au beau fixe au premier semestre

La FNAIM a dressé mercredi un bilan du marché immobilier au premier semestre, tant en termes de prix que d’activité. Les villes moyennes sont particulièrement recherchées.


L’habitat, plus que jamais au centre des préoccupations des ménages

nullBPCE faisait un point trimestriel complet sur le marché immobilier résidentiel en cette fin de premier semestre 2021.


Les prix de l’immobilier toujours en nette hausse en Rhône-Alpes

Dans les départements de l’ancienne Région, on note une assez nette hausse des prix de l’immobilier, notamment des maisons.


Retour de la tension sur le marché immobilier, selon Meilleurs Agents

Selon le baromètre mensuel du site d’estimation immobilière en ligne, la demande est de retour, avec un « stock d’acquéreurs en pleine reformation ».


Les prix de l’immobilier en nette hausse en France… et à Lyon

nullL’indice INSEE-Notaires a été dévoilé ce jeudi et montre une nette progression des prix en France, tant sur le trimestre que sur un an.


La hausse des prix de l’immobilier se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon LPI-Seloger, la progression des prix des logements reste rapide, tant au niveau national que local, et ce en dépit d’un nouvel affaiblissement provoqué par le troisième confinement.


Isère : une dynamique des prix de l’immobilier affirmée sur un an

null
La Chambre des notaires de l’Isère présentait, il y a quelques jours, son observatoire des chiffres de l’immobilier du département. Dans le Nord-Isère, les prix des maisons et des appartements sont nettement orientés à la hausse.


Les prix de l’immobilier également en hausse dans le Voironnais et la Bièvre

La Chambre des notaires de l’Isère présentait récemment son observatoire des chiffres de l’immobilier du département. Entre Grenoble et Lyon, la hausse des prix des maisons et des appartements est bel et bien là.


Loire : les prix des maisons augmentent davantage que les appartements

null
C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture des notaires de France portant sur le département.
» Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire


Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire

Les dernières statistiques des notaires font état d’une augmentation des prix des appartements de près de 5% dans le département.