MaPrimeRénov’ pour rénover énergétiquement les logements

Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont lancé officiellement le dispositif à l’occasion de la démonstration de son site Internet.

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, et la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, ont lancé officiellement ce mardi MaPrimeRénov’, à l’occasion de la démonstration de son site Internet.

L’an dernier, plusieurs étapes ont été franchies pour accélérer la dynamique, et que le maximum de ménages puissent rénover leur logement. L’Agence Nationale de l’Habitat a permis la rénovation de 155 000 logements, soit près du double du niveau d’il y a deux ans, en 2017. Grâce aux Certificats d’Économie d’Énergie, ce sont environ 250.000 chaudières très émettrices de CO2, dont près de 100.000 chaudières au fioul, ont été remplacées. Ce sont environ 500.000 isolations de combles, toitures ou planchers bas qui ont été réalisées.

En parallèle, 2019 a permis de lancer, en lien avec les collectivités locales, le renforcement du réseau des conseillers « FAIRE », ainsi que l’accompagnement personnalisé dans tous les territoires, un plan de lutte contre les pratiques frauduleuses et la mobilisation des professionnels pour la qualité grâce au renforcement du label « RGE » (Reconnus garants de l’environnement).

Une prime qui s’adapte aux revenus des ménages

Une nouvelle prime à la rénovation énergétique des logements est, depuis le début de cette année, accessible et destinée en priorité aux ménages les plus modestes, « MaPrimeRénov’ », laquelle fusionne le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), d’une part, et les aides ANAH Habiter Mieux Agilité, d’autre part. Elle constitue ainsi une nouvelle étape dans la simplification des aides.

MaPrimeRénov' s’adapte aux revenus des ménages, afin d’aider davantage ceux qui en ont le plus besoin. L’aide sera désormais versée l’année des travaux à travers une simple demande en ligne, contrairement au CITE. En se concentrant davantage sur les ménages les plus modestes, l’aide garantit à travers les travaux qu’elle subventionne, un gain de pouvoir d’achat, plus de confort et moins d’émission de gaz à effet de serre. Elle s’adresse à tous les propriétaires qui occupent leur logement, s’adapte en fonction des revenus de chacun, et est calculée en fonction de deux éléments : les revenus et le gain écologique apporté par les travaux (chauffage, isolation, ventilation…). Pour engager ces travaux, il est important de faire appel à des artisans de confiance, ayant le label RGE.

« Mieux isoler sa maison, changer de chaudière ou installer une ventilation efficace sont des travaux essentiels pour ne plus avoir froid chez soi l’hiver ou chaud l’été. Améliorer son confort quotidien, réduire ses factures et faire un geste pour la planète est l’affaire de tous, nous le mettons à la portée de chacun grâce à Ma Prime Renov’, une aide qui s’adapte aux revenus des français. La rénovation du logement doit devenir un réflexe, une étape supplémentaire vient d’être franchie avec cette nouvelle prime confiée à l’ANAH», a déclaré dans un communiqué Julien Denormandie.

« La rénovation énergétique des bâtiments est l’une des grandes priorités du Gouvernement : pour cela, l’État accompagne les Français dans leurs travaux de rénovation grâce à cette nouvelle prime. Car mieux isoler son logement, c’est à la fois améliorer le confort chez soi, réduire ses factures et aussi faire un geste bon pour l’environnement », a pour sa part souligné Emmanuelle Wargon, lors de la conférence de presse de présentation.

Faciliter l'accès aux aides

La présidente du Conseil d’administration de l'Anah, a également commenté cette nouvelle prime. « L’Anah est engagée depuis plusieurs années dans le traitement de la rénovation énergétique de l'habitat privé au travers du programme "Habiter mieux" et dans un processus de rationalisation et de digital pour faciliter l'accès à ses aides. MaPrimeRénov’ est un nouveau jalon de la modernisation de l’Agence qui permet, depuis le 1er janvier, aux ménages modestes d'accéder facilement à une aide pour leur permettre de rénover énergétiquement leur logement. L'Anah a pu faire ses développements grâce à son expérience acquise et son expertise et je tiens à saluer l'engagement et la mobilisation des équipes de l’Anah tout au long de l'année 2019. Les attentes et les besoins de nos concitoyens pour l’amélioration de leur logement sont forts. MaPrimeRénov’ répond pleinement aux enjeux de simplification des aides à la rénovation énergétique pour réussir à massifier les travaux et ainsi atteindre les objectifs ambitieux de l'accord de Paris. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Région Auvergne-Rhône-Alpes décide de l’arrêt des chantiers


C’est ce qu’a indiqué jeudi matin son président, Laurent Wauquiez. Une position qui tranche avec celle de la la ministre Muriel Pénicaud, qui a fustigé la demande de la CAPEB AURA d’arrêter les chantiers. Laquelle réaction de la ministre a aussi fait réagir les professionnels…


Coronavirus : le secteur du bâtiment conteste les consignes du ministère de l’Intérieur

Ces consignes du ministère de l’Intérieur appelaient à poursuivre le travail sur les chantiers du BTP.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


Rénovation d’immeubles de bureaux énergivores : Grenoble Alpes Métropole s’engage


Sur 1,6 million de m² de bureaux, la Métropole compte deux tiers dans «un état peu ou mal entretenu». Un appel à initiative privée » est lancé auprès des propriétaires pour les soutenir dans la rénovation.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Bruno Bernard veut davantage de coopération avec les territoires voisins


Le candidat EELV était l’invité à la mi-février de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Il a exposé sa vision de la Métropole, et des investissements prioritaires à réaliser.


L’EPA Saint-Etienne, seul EPA de France à pratiquer la VIR

Depuis sa création en 2007, l’Etablissement Public d’Aménagement de Saint-Etienne a travaillé à la requalification de friches industrielles dans les quartiers du Pont de l’âne, de Châteaucreux et de la plaine Achille. On le retrouve également dans les quartiers Saint-Roch et Jacquard sur la construction de nouveaux équipements, sur des opérations de réaménagement d’espaces publics mais aussi sur la réhabilitation de logements dégradés. Avec notamment un outil unique : la VIR…


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Musée des tissus : 4 cabinets d’architecture sélectionnés pour la rénovation


C’est ce qu’a annoncé ce lundi Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, lors de la cérémonie des vœux à la presse.


Déchets du bâtiment : la CAPEB mécontente contre la majorité

Cette dernière n’a, selon la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, pas tenu compte de ses propositions .


La construction aura de nouveau reculé en 2019

Après un fort repli en 2018, les mises en chantier de logements ont de nouveau reculé l’an dernier, mais de façon moins marquée qu’en 2018.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Artisanat du bâtiment : ralentissement au 4e trimestre

La CAPEB a publié ce vendredi sa note de conjoncture sur le trimestre écoulé au niveau national. L’artisanat du bâtiment affiche une croissance annuelle de 1,5%. 2020 pourrait être encore moins dynamique.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.