MaPrimeRénov’ pour rénover énergétiquement les logements

Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont lancé officiellement le dispositif à l’occasion de la démonstration de son site Internet.

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, et la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, ont lancé officiellement ce mardi MaPrimeRénov’, à l’occasion de la démonstration de son site Internet.

L’an dernier, plusieurs étapes ont été franchies pour accélérer la dynamique, et que le maximum de ménages puissent rénover leur logement. L’Agence Nationale de l’Habitat a permis la rénovation de 155 000 logements, soit près du double du niveau d’il y a deux ans, en 2017. Grâce aux Certificats d’Économie d’Énergie, ce sont environ 250.000 chaudières très émettrices de CO2, dont près de 100.000 chaudières au fioul, ont été remplacées. Ce sont environ 500.000 isolations de combles, toitures ou planchers bas qui ont été réalisées.

En parallèle, 2019 a permis de lancer, en lien avec les collectivités locales, le renforcement du réseau des conseillers « FAIRE », ainsi que l’accompagnement personnalisé dans tous les territoires, un plan de lutte contre les pratiques frauduleuses et la mobilisation des professionnels pour la qualité grâce au renforcement du label « RGE » (Reconnus garants de l’environnement).

Une prime qui s’adapte aux revenus des ménages

Une nouvelle prime à la rénovation énergétique des logements est, depuis le début de cette année, accessible et destinée en priorité aux ménages les plus modestes, « MaPrimeRénov’ », laquelle fusionne le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), d’une part, et les aides ANAH Habiter Mieux Agilité, d’autre part. Elle constitue ainsi une nouvelle étape dans la simplification des aides.

MaPrimeRénov' s’adapte aux revenus des ménages, afin d’aider davantage ceux qui en ont le plus besoin. L’aide sera désormais versée l’année des travaux à travers une simple demande en ligne, contrairement au CITE. En se concentrant davantage sur les ménages les plus modestes, l’aide garantit à travers les travaux qu’elle subventionne, un gain de pouvoir d’achat, plus de confort et moins d’émission de gaz à effet de serre. Elle s’adresse à tous les propriétaires qui occupent leur logement, s’adapte en fonction des revenus de chacun, et est calculée en fonction de deux éléments : les revenus et le gain écologique apporté par les travaux (chauffage, isolation, ventilation…). Pour engager ces travaux, il est important de faire appel à des artisans de confiance, ayant le label RGE.

« Mieux isoler sa maison, changer de chaudière ou installer une ventilation efficace sont des travaux essentiels pour ne plus avoir froid chez soi l’hiver ou chaud l’été. Améliorer son confort quotidien, réduire ses factures et faire un geste pour la planète est l’affaire de tous, nous le mettons à la portée de chacun grâce à Ma Prime Renov’, une aide qui s’adapte aux revenus des français. La rénovation du logement doit devenir un réflexe, une étape supplémentaire vient d’être franchie avec cette nouvelle prime confiée à l’ANAH», a déclaré dans un communiqué Julien Denormandie.

« La rénovation énergétique des bâtiments est l’une des grandes priorités du Gouvernement : pour cela, l’État accompagne les Français dans leurs travaux de rénovation grâce à cette nouvelle prime. Car mieux isoler son logement, c’est à la fois améliorer le confort chez soi, réduire ses factures et aussi faire un geste bon pour l’environnement », a pour sa part souligné Emmanuelle Wargon, lors de la conférence de presse de présentation.

Faciliter l'accès aux aides

La présidente du Conseil d’administration de l'Anah, a également commenté cette nouvelle prime. « L’Anah est engagée depuis plusieurs années dans le traitement de la rénovation énergétique de l'habitat privé au travers du programme "Habiter mieux" et dans un processus de rationalisation et de digital pour faciliter l'accès à ses aides. MaPrimeRénov’ est un nouveau jalon de la modernisation de l’Agence qui permet, depuis le 1er janvier, aux ménages modestes d'accéder facilement à une aide pour leur permettre de rénover énergétiquement leur logement. L'Anah a pu faire ses développements grâce à son expérience acquise et son expertise et je tiens à saluer l'engagement et la mobilisation des équipes de l’Anah tout au long de l'année 2019. Les attentes et les besoins de nos concitoyens pour l’amélioration de leur logement sont forts. MaPrimeRénov’ répond pleinement aux enjeux de simplification des aides à la rénovation énergétique pour réussir à massifier les travaux et ainsi atteindre les objectifs ambitieux de l'accord de Paris. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


MaPrimeRénov’ élargie aux copropriétés et aux bailleurs

Le ministère du logement a fait part ce lundi du nouveau barème de MaPrimeRénov’. Le nouveau périmètre a notamment été accueilli favorablement par la FNAIM et la FFB.


Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O’Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s’équiper d’une station de nettoyage d’outils plus respectueuse de l’environnement.


Vers une mise à jour de la charte de 2006 pour promouvoir les matériaux biosourcés

Peu avant la clôture de l’exposition « Architecture en fibres végétales » qui s’est tenue durant l’été à Archipel, les adjoints au maire de Lyon, Sylvain Godinot et Raphaël Michaud, ainsi la vice-présidente de la Métropole, Béatrice Vessiller, ont fait un point sur la filière des matériaux biosourcés et les moyens de la promouvoir.


Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bruno Bernard va s’entretenir avec BTP Rhône

Le président de la Métropole de Lyon recevra cet après-midi les représentants de la fédération du BTP.


Rénovation, lutte contre l’artificialisation : des acquis pour la Convention citoyenne

Le gouvernement met en œuvre une première série des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat.


La FFB lance une campagne de promotion de l’apprentissage


La fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne Rhône-Alpes a lancé une campagne, intitulée «Wanted!», afin d’inciter les jeunes à se former aux métiers du BTP.


Un plan de relance de 4 à 5 milliards d’euros pour le bâtiment et la rénovation


Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement, était dimanche matin l’invitée de du grand rendez-vous Europe 1/Cnews/Les Echos.