Foncière Magellan : un milliard d’actifs sous gestion

La foncière a annoncé accélérer son développement et poursuivre la mise en œuvre de sa stratégie ISR.

Foncière Magellan, société indépendante et engagée de gestion d’actifs immobiliers, a annoncé ce mardi dans un communiqué avoir connu une importante croissance de ses activités au premier semestre. Elle dépassait ainsi au 1er septembre le milliard d’actifs sous gestion, et entend poursuivre son développement sur les secteurs de la santé et du logement.

« Le second semestre 2020 sera également marqué par le renforcement de la démarche d’investissement responsable, avec notamment le recrutement d’une responsable RSE et Innovation, et par la concrétisation de projets de croissance externe », a indiqué la foncière.

Ce milliard d’actifs sous gestion de Foncière Magellan qui représente plus de 200 actifs gérés, pour une superficie totale de 462 865 m². Lancée il y a 10 ans, en 2010, elle se développe en proposant des fonds d’investissement, selon un montage appelé « Club deal ». « Acteur historique en France sur ce secteur avec la création de plus de 55 club-deals, Foncière Magellan s’est depuis diversifiée pour proposer des solutions d’investissement à destination des clientèles institutionnelles et privées, allant du grand public à une clientèle plus haut de gamme », indique-t-elle.

Elle est fortement implantée en région, et notamment à Lyon, et accompagne les collectivités locales dans le renouvellement urbain. Elles dispose pour ce faire d’une trentaine de collaborateurs, situés à Paris, Nantes, Lyon et Strasbourg. « Cette solide connaissance du territoire permet à la société d’accéder à des opportunités intéressantes, augmentant ainsi sa capacité de sourcing et de sélection des actifs les plus rentables. Très présente sur l’immobilier tertiaire neuf en région, la société se positionne également sur des actifs à forte création de valeur (rénovation, restructuration) avec un double objectif de performance financière et environnementale », poursuit-elle

60 millions d’euros d’investissement

Le groupe a réalisé près de 60 millions d’euros d’investissement depuis le début de l’année au travers de 8 opérations, et ce malgré le contexte lié au Covid-19. Parmi les opérations les plus notables, elle rappelle avoir acquis en janvier, pour le compte du fonds Immofi 50, le Technoparc des Florides, situé entre Aix-en-Provence et Marseille, d’une superficie de plus de 10.000 m². Ce bien comprend une première tranche achevée et en partie louée de 4.148 m² et une deuxième tranche en VEFA de 5.480 m² qui sera livrée fin 2020-début 2021. Elle a aussi fait l’acquisition en VEFA, pour son OPPCI Immofim 2019, d’un ensemble de bureaux d’une superficie de 11.000 m², sur le parc Ar-Mor à Saint-Herblain avec une livraison prévue au T3 2021. Dans le cadre de sa stratégie « Value Add », les équipes de Foncière Magellan ont également acquis un parc d’activités tertiaire de 11.700 m², situé sur l’Europarc de Créteil, un ensemble multi-locataire, composé de 7 bâtiments, et occupé à 100 %. Enfin, en mars et en juin, deux nouvelles opérations se sont également concrétisées, avec l’acquisition d’un immeuble de bureaux de 3.000 m² à Montpellier et d’un hôtel particulier parisien de 1.000m² pour l’OPPCI IMMO 18.

L’ISR, via un fonds dédié au renouvellement urbain en région

En début d’année, dans le cadre de sa démarche responsable, Foncière Magellan a lancé le FPCI Immoval 2020, un fonds dédié au renouvellement urbain en région. Ce véhicule est principalement investi dans des actifs devenus obsolètes, avec la perspective de les transformer et de les repositionner sur le marché. Ces actifs sont notamment rénovés avec un double objectif environnemental et sociétal. Ainsi, ces nouveaux bâtiments répondront aux normes environnementales les plus avancées (isolation, énergie verte, bilan carbone, etc.) et devront s’adapter aux nouveaux usages des utilisateurs. Parce que la mise en œuvre d’une démarche responsable ne peut se passer des dernières avancées technologiques, la société a fait le choix de soutenir la French Proptech. De plus, suite à l’intégration des fonds immobiliers au sein du référentiel du label ISR (Investissement Socialement Responsable), plusieurs des fonds immobiliers de la société sont également en cours de labellisation.

« En cette rentrée, et malgré la situation actuelle, nous sommes plutôt confiants dans l’avenir. En effet, nous voyons apparaître de nouvelles tendances en immobilier qui confirment les choix que nous avons faits dans la sélection de nos actifs : implantation dans les métropoles les plus attractives, regain d’intérêt pour les centres-villes, fort attrait pour les immeubles de grande hauteur. De même, la mise en place de la labellisation ISR pour les fonds immobiliers est une très belle avancée pour le secteur et nous sommes ravis de participer au développement de l’immobilier de demain », a déclaré Steven Perron, le président de Foncière Magellan.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vicat : résultat net en hausse de 6,1% à 172 millions d’euros

null
Le groupe a fait part de ses résultats et chiffre d’affaires pour l’année 2020.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Capelli : croissance de 40% du chiffre d’affaires 9 mois

nullLe groupe a fait part ce jeudi de ses résultats financiers intermédiaires.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).


Les loyers pourront augmenter de 0,20%

L’indice de référence des loyers a été publié ce jour par l’INSEE.


Une proposition de loi pour renforcer les dispositifs « anti-squat »

La commission des lois du Sénat qui se réunissait ce mercredi a adopté cette proposition de loi tendant à garantir le respect de la propriété immobilière contre le squat.


Thomas Vantorre et Emmanuel Mazille reprennent Malsch

Les deux dirigeants s’associent pour reprendre le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise dans la région Auvergne Rhône-Alpes.


Bientôt 10 tiers-lieux pour Etic Foncièrement Responsable

null
La société lyonnaise qui crée, finance et gère des centres d’affaires et de commerce dédiés aux entreprises de l’économie sociale et solidaire, lance une nouvelle levée de fonds sur Lita.co pour trois nouvelles opérations.


Nette hausse du budget de l’Anah

Le dernier conseil d’administration de l’année a acté un budget de 2,7 milliards d’euros pour 2021.


Un marché locatif tendu à Lyon, anticipations sur l’encadrement

En deux ans, les loyers des nouveaux baux ont nettement augmenté sur Lyon et la Métropole. L’anticipation de l’encadrement des loyers par les propriétaires pousserait notamment ceux-ci à la hausse.


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers