Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O'Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s'équiper d'une station de nettoyage d'outils plus respectueuse de l'environnement.

La Fédération Française du Bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes lance « O'Niveau » pour aider les entreprises de peinture à s'équiper d'une station de nettoyage d'outils plus respectueuse de l'environnement. Cette opération est réalisée en collaboration avec les Fédérations de Provence-Alpes-Côte d'Azur et Bourgogne-Franche-Comté. Le dispositif est porté en région par Alexandre Thomasset, qui a été très récemment élu président régional des métiers de la finition.

La loi sur l'eau et les milieux aquatiques encadre les rejets toxiques dans les réseaux d'assainissement et impose une obligation de traitement des eaux rejetées chez le client ou dans l'entreprise lors du nettoyage des rouleaux et pinceaux. Pour aider les entreprises et artisans du bâtiment à respecter cette obligation, la FFB AURA a remporté un appel à projet auprès de l'Agence de l'Eau Rhône Méditérrannée Corse permettant aux artisans et entreprises de bénéficier d'une aide financière pour l'achat d'une station de nettoyage de rouleaux et pinceaux.

Aides à l’achat

La FFB AURA veut redynamiser l'accompagnement des entreprises et artisans, en proposant des solutions pour diminuer les risques de pollution et les consommations en eau, selon leur secteur d'activité.

Un dispositif clé en main est ainsi proposé par l’organisation, pour aider les peintres en bâtiment à se doter d'équipements techniques performants et adaptés à leurs besoins. L'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, partenaire de l'opération, soutient financièrement les professionnels du bâtiment dans l'achat de solutions écologiques de nettoyage de leurs brosses et rouleaux. « La prise en charge financière d'une partie du coût de l'équipement peut atteindre jusqu'à 60% du prix de la machine. Écologiques, pratiques et économiques, ces stations permettent aux artisans et entrepreneurs de devenir des acteurs du développement durable», indique la FFB.

Avantages multiples

Les avantages pour les professionnels sont multiples. Une station de lavage peut en effet leur permettre de mieux nettoyer leurs outils et plus vite. 12 litres d'eau sont consommés par jour par un peintre en moyenne pour nettoyer les outils. Il émet ainsi des résidus toxiques dans le réseau d'eaux usées. La station permet ainsi de diminuer sa consommation d'eau et de réduire l'impact de son activité sur l'environnement. « En effet, les substances dangereuses contenues dans les peintures sont piégées par le floculant puis collectées et enfin, traitées en tant que déchet dangereux », note la FFB.

Moyen efficace pour se conformer à la réglementation

Par ailleurs, c'est un moyen efficace pour se conformer à la réglementation en vigueur. La directive cadre européenne sur l'eau du 23 octobre 2000 impose en effet la suppression ou réduction des rejets de certaines substances dans l'eau. « Les éléments constitutifs des peintures ne doivent donc plus être rejetés dans les réseaux d'assainissement ou le milieu naturel pour atteindre les objectifs », indique la FFB, qui ajoute que l'utilisation d'une station de lavage peut être un moyen de valoriser l'image de l’entreprise auprès de ses clients récurrents, mais aussi de gagner de nouveaux marchés.

Toutes entreprises ou artisans du Bâtiment exerçant une activité de peinture (principale ou secondaire) sont concernés, qu’ils soient adhérents ou non à la FFB. Le siège de l'entreprise devra se situer dans l'un des départements rhônalpins et dans le périmètre d'action de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


Le siège de l’Auxiliaire livré rue Garibaldi

nullCrédit Agricole Immobilier a annoncé avoir livré cet immeuble de bureaux situé au 18/24 rue Garibaldi, dans le 6e arrondissement de Lyon.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Le climat des affaires recule dans l’industrie du bâtiment


L’INSEE a publié ce mardi son indice de climat des affaires.


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


L’artisanat du bâtiment fait part d’indicateurs en baisse

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part d’un « marché en souffrance dans un contexte économique bouleversé ».


La confiance des ménages et des acteurs du BTP se dégrade

L’INSEE a fait part ce mercredi de son indice de confiance des ménages, après avoir publié la veille son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière et celle dans l’artisanat du bâtiment.


La CAPEB adopte un plan de transformation stratégique

nullLa confédération tenait son Assemblée générale ces 21 et 22 avril.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


MaPrimeRénov augmentée de 1.000 € pour sortir du fioul ou du gaz

Depuis vendredi 15 avril, la prime a été augmentée pour tout changement de système de chauffage qui permet de sortir du fioul ou du gaz.


La Métropole de Lyon réaffirme son soutien aux Worldskills

nullLa collectivité a annoncé son soutien plein et entier à cet événement. Elle regrette l’absence d’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


La filière de la rénovation énergétique adresse une lettre ouverte à Jean Castex

nullPlusieurs organisations professionnelles de la rénovation énergétique ont signé cette lettre adressée au Premier ministre, afin de lui faire part de difficultés.


Face aux hausses de coûts, BTP Rhône appelle à une solidarité de filière

nullLa fédération BTP Rhône et Métropole a alerté sur des difficultés inédites depuis 1945 pour ses adhérents, lesquels sont en proie à une hausse brutale des coûts de construction suite au contexte géopolitique.


Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.