Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O'Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s'équiper d'une station de nettoyage d'outils plus respectueuse de l'environnement.

La Fédération Française du Bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes lance « O'Niveau » pour aider les entreprises de peinture à s'équiper d'une station de nettoyage d'outils plus respectueuse de l'environnement. Cette opération est réalisée en collaboration avec les Fédérations de Provence-Alpes-Côte d'Azur et Bourgogne-Franche-Comté. Le dispositif est porté en région par Alexandre Thomasset, qui a été très récemment élu président régional des métiers de la finition.

La loi sur l'eau et les milieux aquatiques encadre les rejets toxiques dans les réseaux d'assainissement et impose une obligation de traitement des eaux rejetées chez le client ou dans l'entreprise lors du nettoyage des rouleaux et pinceaux. Pour aider les entreprises et artisans du bâtiment à respecter cette obligation, la FFB AURA a remporté un appel à projet auprès de l'Agence de l'Eau Rhône Méditérrannée Corse permettant aux artisans et entreprises de bénéficier d'une aide financière pour l'achat d'une station de nettoyage de rouleaux et pinceaux.

Aides à l’achat

La FFB AURA veut redynamiser l'accompagnement des entreprises et artisans, en proposant des solutions pour diminuer les risques de pollution et les consommations en eau, selon leur secteur d'activité.

Un dispositif clé en main est ainsi proposé par l’organisation, pour aider les peintres en bâtiment à se doter d'équipements techniques performants et adaptés à leurs besoins. L'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, partenaire de l'opération, soutient financièrement les professionnels du bâtiment dans l'achat de solutions écologiques de nettoyage de leurs brosses et rouleaux. « La prise en charge financière d'une partie du coût de l'équipement peut atteindre jusqu'à 60% du prix de la machine. Écologiques, pratiques et économiques, ces stations permettent aux artisans et entrepreneurs de devenir des acteurs du développement durable», indique la FFB.

Avantages multiples

Les avantages pour les professionnels sont multiples. Une station de lavage peut en effet leur permettre de mieux nettoyer leurs outils et plus vite. 12 litres d'eau sont consommés par jour par un peintre en moyenne pour nettoyer les outils. Il émet ainsi des résidus toxiques dans le réseau d'eaux usées. La station permet ainsi de diminuer sa consommation d'eau et de réduire l'impact de son activité sur l'environnement. « En effet, les substances dangereuses contenues dans les peintures sont piégées par le floculant puis collectées et enfin, traitées en tant que déchet dangereux », note la FFB.

Moyen efficace pour se conformer à la réglementation

Par ailleurs, c'est un moyen efficace pour se conformer à la réglementation en vigueur. La directive cadre européenne sur l'eau du 23 octobre 2000 impose en effet la suppression ou réduction des rejets de certaines substances dans l'eau. « Les éléments constitutifs des peintures ne doivent donc plus être rejetés dans les réseaux d'assainissement ou le milieu naturel pour atteindre les objectifs », indique la FFB, qui ajoute que l'utilisation d'une station de lavage peut être un moyen de valoriser l'image de l’entreprise auprès de ses clients récurrents, mais aussi de gagner de nouveaux marchés.

Toutes entreprises ou artisans du Bâtiment exerçant une activité de peinture (principale ou secondaire) sont concernés, qu’ils soient adhérents ou non à la FFB. Le siège de l'entreprise devra se situer dans l'un des départements rhônalpins et dans le périmètre d'action de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


MaPrimeRénov’ élargie aux copropriétés et aux bailleurs

Le ministère du logement a fait part ce lundi du nouveau barème de MaPrimeRénov’. Le nouveau périmètre a notamment été accueilli favorablement par la FNAIM et la FFB.


Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O’Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s’équiper d’une station de nettoyage d’outils plus respectueuse de l’environnement.


Vers une mise à jour de la charte de 2006 pour promouvoir les matériaux biosourcés

Peu avant la clôture de l’exposition « Architecture en fibres végétales » qui s’est tenue durant l’été à Archipel, les adjoints au maire de Lyon, Sylvain Godinot et Raphaël Michaud, ainsi la vice-présidente de la Métropole, Béatrice Vessiller, ont fait un point sur la filière des matériaux biosourcés et les moyens de la promouvoir.


Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bruno Bernard va s’entretenir avec BTP Rhône

Le président de la Métropole de Lyon recevra cet après-midi les représentants de la fédération du BTP.


Rénovation, lutte contre l’artificialisation : des acquis pour la Convention citoyenne

Le gouvernement met en œuvre une première série des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat.


La FFB lance une campagne de promotion de l’apprentissage


La fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne Rhône-Alpes a lancé une campagne, intitulée «Wanted!», afin d’inciter les jeunes à se former aux métiers du BTP.


Un plan de relance de 4 à 5 milliards d’euros pour le bâtiment et la rénovation


Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement, était dimanche matin l’invitée de du grand rendez-vous Europe 1/Cnews/Les Echos.