Mercialys : baisse limitée de la fréquentation

À l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers.

Mercialys a fait part de ses résultats trimetriels. Le groupe a ainsi indiqué qu’à fin septembre, les loyers facturés par Mercialys s’établissaient à 136,4 millions d’euros, en baisse de 2,4% à périmètre courant, contre un repli de 3,3% à fin juin 2020. Le repli est de 0,5% à périmètre constant par rapport à fin septembre 2019, à comparer avec un repli de 0,8% à fin juin 2020.

Le groupe évoque des tendances estivales encourageantes, mais fait aussi état d’« un rebond épidémique appelant à la vigilance ». L’activité des commerçants en juillet et août traduit selon Mercialys des taux de conversion élevés. Le groupe fait également part d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers ».

Repli des revenus locatifs

Les revenus locatifs, qui cumulent les loyers facturés et les droits d’entrée, sont en repli de 2,4 % à périmètre courant, à 138,3 millions d’euros et de 0,5% à périmètre constant.

Le groupe indique par ailleurs que le contexte économique globalement fragilisé consolide la priorité donnée à la préservation des équilibres bilanciels. « L’activité des centres de Mercialys sur le 3ème trimestre 2020 s’est révélée globalement satisfaisante. La fréquentation a affiché une baisse limitée d’environ 9% par rapport à 2019 et le chiffre d’affaires des commerçants sur juillet et août s’est établi en territoire positif grâce à des taux de conversion élevés. Les sites de Mercialys ont surperformé une nouvelle fois nettement les indices nationaux, et plus particulièrement l’ensemble des formats de centre-ville, démontrant la fidélité des consommateurs pour des centres périurbains adressant les besoins du quotidien. Si cet été a permis de lever les incertitudes relatives à l’appétence des consommateurs pour le commerce physique et les interactions dans le monde réel, l’accélération du rebond épidémique constatée depuis début septembre appelle néanmoins à la vigilance », a indiqué Vincent Ravat, directeur général de Mercialys.

Des objectifs 2020 toujours en ligne de mire

Sur le front des perspectives, Mercialys, qui avait a mis à jour ses objectifs annuels lors de la publication de ses résultats semestriels fin juillet, « réitère, avec les mêmes réserves, ses objectifs annuels 2020 », qui intègrent un résultat des opérations (FFO) par action en baisse entre 10% et 15% par rapport à 2019, et un dividende qui s’établira dans une fourchette de 70% à 95% du FFO 2020. Aucun nouvel objectif de croissance organique n’avait été fixé, celui-ci n’apparaissant plus comme un indicateur pertinent pour l’exercice 2020.

À la Bourse de Paris, le titre Mercialys réagissait très positivement à ces annonces, le titre s’envolant de 8,6% à 4,80 €.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


La CNL appelle à sanctuariser l’épargne du livret A et du LDD pour le logement social

La confédération nationale du logement a appelé à sanctuariser l’épargne populaire en affectant 100% des dépôts du livret A et du LDD à la CDC pour construire et réhabiliter le logement social.


Les OPCI profitent du rebond des marchés financiers

Rock-n-Data a présenté mardi son étude sur la performance des organismes de placement collectif immobilier.


Capelli maintient ses objectifs annuels

Le groupe a annoncé un chiffre d’affaires en forte hausse de 25% à 73,4 millions d’euros au deuxième trimestre 2021/2022. Le marché a bien accueilli ces chiffres.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


Villeurbanne : consultation des habitants sur la résidence Saint-André

Une consultation est organisée ce mercredi sur le plan de sauvegarde de la copropriété Saint-André, située allée des cèdres.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.


Les expatriés portent les investissements immobiliers des non-résidents

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la transition écologique a fait état d’une étude sur les investissements immobiliers des non-résidents.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.