Mercialys : baisse limitée de la fréquentation

À l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers.

Mercialys a fait part de ses résultats trimetriels. Le groupe a ainsi indiqué qu’à fin septembre, les loyers facturés par Mercialys s’établissaient à 136,4 millions d’euros, en baisse de 2,4% à périmètre courant, contre un repli de 3,3% à fin juin 2020. Le repli est de 0,5% à périmètre constant par rapport à fin septembre 2019, à comparer avec un repli de 0,8% à fin juin 2020.

Le groupe évoque des tendances estivales encourageantes, mais fait aussi état d’« un rebond épidémique appelant à la vigilance ». L’activité des commerçants en juillet et août traduit selon Mercialys des taux de conversion élevés. Le groupe fait également part d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers ».

Repli des revenus locatifs

Les revenus locatifs, qui cumulent les loyers facturés et les droits d’entrée, sont en repli de 2,4 % à périmètre courant, à 138,3 millions d’euros et de 0,5% à périmètre constant.

Le groupe indique par ailleurs que le contexte économique globalement fragilisé consolide la priorité donnée à la préservation des équilibres bilanciels. « L’activité des centres de Mercialys sur le 3ème trimestre 2020 s’est révélée globalement satisfaisante. La fréquentation a affiché une baisse limitée d’environ 9% par rapport à 2019 et le chiffre d’affaires des commerçants sur juillet et août s’est établi en territoire positif grâce à des taux de conversion élevés. Les sites de Mercialys ont surperformé une nouvelle fois nettement les indices nationaux, et plus particulièrement l’ensemble des formats de centre-ville, démontrant la fidélité des consommateurs pour des centres périurbains adressant les besoins du quotidien. Si cet été a permis de lever les incertitudes relatives à l’appétence des consommateurs pour le commerce physique et les interactions dans le monde réel, l’accélération du rebond épidémique constatée depuis début septembre appelle néanmoins à la vigilance », a indiqué Vincent Ravat, directeur général de Mercialys.

Des objectifs 2020 toujours en ligne de mire

Sur le front des perspectives, Mercialys, qui avait a mis à jour ses objectifs annuels lors de la publication de ses résultats semestriels fin juillet, « réitère, avec les mêmes réserves, ses objectifs annuels 2020 », qui intègrent un résultat des opérations (FFO) par action en baisse entre 10% et 15% par rapport à 2019, et un dividende qui s’établira dans une fourchette de 70% à 95% du FFO 2020. Aucun nouvel objectif de croissance organique n’avait été fixé, celui-ci n’apparaissant plus comme un indicateur pertinent pour l’exercice 2020.

À la Bourse de Paris, le titre Mercialys réagissait très positivement à ces annonces, le titre s’envolant de 8,6% à 4,80 €.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Mercialys : les résultats annuels déçoivent

La pandémie de la Covid-19 a affecté l’activité du groupe en 2020.


Vicat : résultat net en hausse de 6,1% à 172 millions d’euros

null
Le groupe a fait part de ses résultats et chiffre d’affaires pour l’année 2020.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Capelli : croissance de 40% du chiffre d’affaires 9 mois

nullLe groupe a fait part ce jeudi de ses résultats financiers intermédiaires.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).


Les loyers pourront augmenter de 0,20%

L’indice de référence des loyers a été publié ce jour par l’INSEE.


Une proposition de loi pour renforcer les dispositifs « anti-squat »

La commission des lois du Sénat qui se réunissait ce mercredi a adopté cette proposition de loi tendant à garantir le respect de la propriété immobilière contre le squat.


Thomas Vantorre et Emmanuel Mazille reprennent Malsch

Les deux dirigeants s’associent pour reprendre le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise dans la région Auvergne Rhône-Alpes.


Bientôt 10 tiers-lieux pour Etic Foncièrement Responsable

null
La société lyonnaise qui crée, finance et gère des centres d’affaires et de commerce dédiés aux entreprises de l’économie sociale et solidaire, lance une nouvelle levée de fonds sur Lita.co pour trois nouvelles opérations.


Nette hausse du budget de l’Anah

Le dernier conseil d’administration de l’année a acté un budget de 2,7 milliards d’euros pour 2021.


Un marché locatif tendu à Lyon, anticipations sur l’encadrement

En deux ans, les loyers des nouveaux baux ont nettement augmenté sur Lyon et la Métropole. L’anticipation de l’encadrement des loyers par les propriétaires pousserait notamment ceux-ci à la hausse.


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.