Mercialys : les résultats annuels déçoivent

La pandémie de la Covid-19 a affecté l’activité du groupe en 2020.

Mercialys a annoncé lundi ses résultats annuels. Le groupe a fait état d’ « équilibres bilanciels maîtrisés », avec la conclusion fin décembre de ventes d’actifs significatives pour un cash-in net d’environ 150 millions d’euros. 4 Monoprix et 2 hypermarchés ont en effet été cédés à des investisseurs institutionnels, attestant de leur intérêt pour des actifs commerciaux générateurs de flux pérennes. Le LTV hors droits (ratio d’endettement) s’établit à 38,1%,en baisse de 302 points de base par rapport à fin juin 2020, alors que le LTV droits compris s’inscrit à 35,8%.

La valorisation du patrimoine est, selon le groupe, « résiliente et confortée par les cessions d’actifs ». Mercialys a fait état d’une « baisse limitée de la valeur du portefeuille droits inclus à périmètre constant » de 2,3% sur 6 mois et de 5,5% sur 12 mois. Le taux de rendement moyen d’expertise est de 5,72% contre 5,49% à fin juin 2020 et 5,26% à fin décembre 2019. L’ANR EPRA NDV est de 18,42€ par action, en baisse 7,4% sur 6 mois et de 7,9% sur 12 mois.

Surperformance de l’indice national

Le groupe a indiqué que la fréquentation des centres commerciaux avait été très fortement impactée en 2020 lors des deux phases de fermeture des commerces dits «non essentiels». « Dans ce contexte sans précédent, les sites de Mercialys, conçus autour de la satisfaction des besoins du quotidien, ont très fortement surperformé l’indice national (+685 pb) », souligne le groupe. L’activité des commerçants est également sensiblement mieux orientée que l’indice de référence (+1070pb). Ces tendances comparativement encourageantes ont limité le nombre de congés d’enseignes au sein du patrimoine de Mercialys. Le niveau de vacance financière courante est « sous contrôle à 3,8% ».

Le groupe souligne un compte de résultats reflétant les impacts de la crise. Les loyers facturés sont en recul de 7% à périmètre constant, et les loyers nets sont en baisse de 17,8%. Les impacts 2020 totaux liés à la crise sanitaire (aides aux locataires et provisions exceptionnelles pour créances douteuses) représentent 29,4 millions d’euros, soit 1,5 mois de quittancement de loyers et charges hors taxes. Le résultat des opérations (FFO) est en baisse de 23,1% à 95,5 millions d’euros, soit 1,04€ par action.

Dividende proposé à 0,43€ par action

Le dividende proposé est de 0,43€ par action au titre de 2020, soit 41% du FFO de l’exercice. « Celui-ci correspond au résultat récurrent fiscalement distribuable et n’intègre pas de distribution au titre des plus-values de cessions d’actifs réalisées en 2020,soit 0,39€. Ce dernier montant devra obligatoirement être distribué au plus tard en 2022. Cette modération de la distribution contribue à préserver la liquidité de la société dans un contexte incertain », note le groupe.

Pas d’objectifs pour 2021

Concernant les objectifs 2021, de nouvelles mesures de restriction relatives à la crise sanitaire limitent fortement la visibilité de l’activité, comme la fermeture d’une grande partie des centres commerciaux et le couvre-feu. Mercialys juge ainsi ne pas être « en mesure à ce stade de communiquer d’objectifs au titre de 2021 ». La société réitère ses priorités, à savoir un maintien de l’effort de gestion opérationnelle, le déploiement de la plate-forme de livraison du dernier kilomètre et la protection des équilibres bilanciels.

Suite à la publication de ces résultats, les investisseurs ont sanctionné le titre Mercialys, qui a perdu 4,75% à 7,62€ sur Euronext Paris. Les titres des autres foncières commerciales étaient aussi en repli, à l’image de Klépierre (-2,97%), d’Unibail-Rodamco-Westfield (-0,17%), et ou encore d’Altarea (-0,57%).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Malgré la crise, la croissance s’est poursuivie en 2020 pour Nexity

Le groupe immobilier a fait état de ses résultats 2020. Ceux-ci sont bien accueillis en Bourse.


Mercialys : les résultats annuels déçoivent

La pandémie de la Covid-19 a affecté l’activité du groupe en 2020.


Vicat : résultat net en hausse de 6,1% à 172 millions d’euros

null
Le groupe a fait part de ses résultats et chiffre d’affaires pour l’année 2020.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Capelli : croissance de 40% du chiffre d’affaires 9 mois

nullLe groupe a fait part ce jeudi de ses résultats financiers intermédiaires.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).


Les loyers pourront augmenter de 0,20%

L’indice de référence des loyers a été publié ce jour par l’INSEE.


Une proposition de loi pour renforcer les dispositifs « anti-squat »

La commission des lois du Sénat qui se réunissait ce mercredi a adopté cette proposition de loi tendant à garantir le respect de la propriété immobilière contre le squat.


Thomas Vantorre et Emmanuel Mazille reprennent Malsch

Les deux dirigeants s’associent pour reprendre le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise dans la région Auvergne Rhône-Alpes.


Bientôt 10 tiers-lieux pour Etic Foncièrement Responsable

null
La société lyonnaise qui crée, finance et gère des centres d’affaires et de commerce dédiés aux entreprises de l’économie sociale et solidaire, lance une nouvelle levée de fonds sur Lita.co pour trois nouvelles opérations.


Nette hausse du budget de l’Anah

Le dernier conseil d’administration de l’année a acté un budget de 2,7 milliards d’euros pour 2021.


Un marché locatif tendu à Lyon, anticipations sur l’encadrement

En deux ans, les loyers des nouveaux baux ont nettement augmenté sur Lyon et la Métropole. L’anticipation de l’encadrement des loyers par les propriétaires pousserait notamment ceux-ci à la hausse.


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.