Mercialys : les résultats annuels déçoivent

La pandémie de la Covid-19 a affecté l’activité du groupe en 2020.

Mercialys a annoncé lundi ses résultats annuels. Le groupe a fait état d’ « équilibres bilanciels maîtrisés », avec la conclusion fin décembre de ventes d’actifs significatives pour un cash-in net d’environ 150 millions d’euros. 4 Monoprix et 2 hypermarchés ont en effet été cédés à des investisseurs institutionnels, attestant de leur intérêt pour des actifs commerciaux générateurs de flux pérennes. Le LTV hors droits (ratio d’endettement) s’établit à 38,1%,en baisse de 302 points de base par rapport à fin juin 2020, alors que le LTV droits compris s’inscrit à 35,8%.

La valorisation du patrimoine est, selon le groupe, « résiliente et confortée par les cessions d’actifs ». Mercialys a fait état d’une « baisse limitée de la valeur du portefeuille droits inclus à périmètre constant » de 2,3% sur 6 mois et de 5,5% sur 12 mois. Le taux de rendement moyen d’expertise est de 5,72% contre 5,49% à fin juin 2020 et 5,26% à fin décembre 2019. L’ANR EPRA NDV est de 18,42€ par action, en baisse 7,4% sur 6 mois et de 7,9% sur 12 mois.

Surperformance de l’indice national

Le groupe a indiqué que la fréquentation des centres commerciaux avait été très fortement impactée en 2020 lors des deux phases de fermeture des commerces dits «non essentiels». « Dans ce contexte sans précédent, les sites de Mercialys, conçus autour de la satisfaction des besoins du quotidien, ont très fortement surperformé l’indice national (+685 pb) », souligne le groupe. L’activité des commerçants est également sensiblement mieux orientée que l’indice de référence (+1070pb). Ces tendances comparativement encourageantes ont limité le nombre de congés d’enseignes au sein du patrimoine de Mercialys. Le niveau de vacance financière courante est « sous contrôle à 3,8% ».

Le groupe souligne un compte de résultats reflétant les impacts de la crise. Les loyers facturés sont en recul de 7% à périmètre constant, et les loyers nets sont en baisse de 17,8%. Les impacts 2020 totaux liés à la crise sanitaire (aides aux locataires et provisions exceptionnelles pour créances douteuses) représentent 29,4 millions d’euros, soit 1,5 mois de quittancement de loyers et charges hors taxes. Le résultat des opérations (FFO) est en baisse de 23,1% à 95,5 millions d’euros, soit 1,04€ par action.

Dividende proposé à 0,43€ par action

Le dividende proposé est de 0,43€ par action au titre de 2020, soit 41% du FFO de l’exercice. « Celui-ci correspond au résultat récurrent fiscalement distribuable et n’intègre pas de distribution au titre des plus-values de cessions d’actifs réalisées en 2020,soit 0,39€. Ce dernier montant devra obligatoirement être distribué au plus tard en 2022. Cette modération de la distribution contribue à préserver la liquidité de la société dans un contexte incertain », note le groupe.

Pas d’objectifs pour 2021

Concernant les objectifs 2021, de nouvelles mesures de restriction relatives à la crise sanitaire limitent fortement la visibilité de l’activité, comme la fermeture d’une grande partie des centres commerciaux et le couvre-feu. Mercialys juge ainsi ne pas être « en mesure à ce stade de communiquer d’objectifs au titre de 2021 ». La société réitère ses priorités, à savoir un maintien de l’effort de gestion opérationnelle, le déploiement de la plate-forme de livraison du dernier kilomètre et la protection des équilibres bilanciels.

Suite à la publication de ces résultats, les investisseurs ont sanctionné le titre Mercialys, qui a perdu 4,75% à 7,62€ sur Euronext Paris. Les titres des autres foncières commerciales étaient aussi en repli, à l’image de Klépierre (-2,97%), d’Unibail-Rodamco-Westfield (-0,17%), et ou encore d’Altarea (-0,57%).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CNL appelle à sanctuariser l’épargne du livret A et du LDD pour le logement social

La confédération nationale du logement a appelé à sanctuariser l’épargne populaire en affectant 100% des dépôts du livret A et du LDD à la CDC pour construire et réhabiliter le logement social.


Les OPCI profitent du rebond des marchés financiers

Rock-n-Data a présenté mardi son étude sur la performance des organismes de placement collectif immobilier.


Capelli maintient ses objectifs annuels

Le groupe a annoncé un chiffre d’affaires en forte hausse de 25% à 73,4 millions d’euros au deuxième trimestre 2021/2022. Le marché a bien accueilli ces chiffres.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


Villeurbanne : consultation des habitants sur la résidence Saint-André

Une consultation est organisée ce mercredi sur le plan de sauvegarde de la copropriété Saint-André, située allée des cèdres.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.


Les expatriés portent les investissements immobiliers des non-résidents

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la transition écologique a fait état d’une étude sur les investissements immobiliers des non-résidents.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.