RE2020 : les fédérations veulent une confirmation des bonnes évolutions

L’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC ont réagi suite aux annonces sur la RE2020. Ils souhaitent notamment une confirmation dans les textes et un suivi des impacts.

Les «évolutions bienvenues» sur la RE2020 «demandent à être confirmées dans les textes». Après avoir émis de concert des réserves suite aux évolutions de la nouvelle règlementation, l’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC se sont également félicités dans un même communiqué des ajustements présentés par le gouvernement ce jeudi 18 février lors d’une réunion avec les organisations professionnelles sur les projets de texte de la future RE2020. Emmanuelle Wargon avait en effet reçu les organisations professionnelles pour leur présenter les inflexions sur la nouvelle réglementation environnementale.

« Les signataires saluent les avancées, fruit des nombreux échanges de la filière avec l’administration et les cabinets d’Emmanuelle Wargon et de Barbara Pompili. Les ajustements sont de plusieurs ordres. Les premiers concernent les modalités de mise en œuvre, dont le décalage de l’entrée en vigueur au 1er janvier 2022, la modification des échéances suivantes à 2025, 2028 et 2031, et la consolidation d’une clause de revoyure récurrente, tous de nature à faciliter une mise en œuvre progressive et adaptée. Les signataires saluent également la volonté affichée de ne pas exclure la filière du gaz vert et certaines solutions industrielles, qui devront, par l’innovation, trouver leur place. Enfin, des volets absents des projets de texte initiaux ont fait l’objet d’un arbitrage positif, comme la mise en place d’un observatoire national qui permettra un véritable retour d’expérience » ont indiqué les fédérations.

Les organisations signataires tempèrent toutefois cette bonne note en regrettant « l’absence de l’évaluation des impacts pour l’occupant, et des bénéfices complémentaires qui auraient pu être intégrés à la réglementation ».

Une évaluation des surcoûts souhaitée

Les organisations souhaitent qu’une analyse soit menée dès à présent « pour évaluer les surcoûts de construction imposés par la nouvelle réglementation et que la méthode d’ACV soit assise sur une méthode normalisée. L’ACV dynamique dite simplifiée, pour être intégrée dans la réglementation, devra s’appuyer sur une procédure de normalisation à l’échelle européenne. L’évolution de l’ACV, comme l’ensemble des seuils retenus ce jour, sera soumise à une clause de revoyure, notent-elles. Au surplus, les signataires souhaitent « que des garanties soient apportées sur la mise en adéquation des seuils de prise en compte de l’impact carbone tant des infrastructures et que des parkings en sous-sol ».

L’annonce par la ministre d’une prochaine présentation des textes règlementaires ainsi modifiés au CSCEE est également, pour eux, une bonne chose. Ils notent toutefois que plusieurs ajustements complémentaires restent en suspens et demandent « des réponses pragmatiques, pour adapter les marches à franchir et de cheminer vers une RE2020 véritablement ambitieuse, abordable et durable ». Ceci ferait de la RE2020 « un facteur de préservation du pouvoir d’achat des ménages et des emplois dans le bâtiment, et un vecteur d’innovation du secteur de la construction et de ses filières ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Selon la CAPEB, les travaux d’accessibilité sont plus que jamais nécessaires

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, les travaux d’accessibilité pour sécuriser les seniors en perte d’autonomie sont encore plus nécessaires avec la Covid-19.


La Région a lancé son plan de soutien aux étudiants et aux jeunes

null
Ce plan vise à garantir une protection sanitaire au monde étudiant, apporter un soutien alimentaire et psychologique aux étudiants, et accompagner la jeunesse vers l’emploi.


RE2020 : les fédérations veulent une confirmation des bonnes évolutions

null
L’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC ont réagi suite aux annonces sur la RE2020. Ils souhaitent notamment une confirmation dans les textes et un suivi des impacts.


Une fin 2020 en demi-teinte selon la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes

La confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment a fait part de son point d’activité au quatrième trimestre 2020.


La journée de la prévention devient la semaine de la prévention

Ce nouveau dispositif proposé par la fédération française du bâtiment (FFB) devient 100% digital avec 40 webinaires. Il sera accessible durant une semaine complète, du 29 mars au 2 avril prochain.


Toujours un besoin de recrutement dans le BTP

BTP Rhône et Métropole a fait cette semaine un point sur l’activité de l’année 2020 et a tracé les enjeux de 2021.


247.323 logements rénovés grâce à l’Anah en 2020

null
L’agence nationale de l’habitat a enregistré une hausse de 58,8% des rénovations de logements l’an dernier. Et compte financer la rénovation de 600.000 logements en 2021.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


MaPrimeRénov’ élargie à tous les propriétaires

null
L’aide est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants et tous les syndicats de copropriétaires.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


Olivier Sichel missionné pour un travail la rénovation des passoires énergétiques

Le directeur général délégué de la Caisse des Dépôts et directeur de la Banque des Territoires a été missionné pour piloter une task force dédiée à l’offre de financement de la rénovation des passoires énergétiques.


Rénovation des bâtiments publics : l’État engage une action sur près de 600 projets

580 projets ont été sélectionnés en Auvergne-Rhône-Alpes en conférence nationale de l’immobilier stratégique. Ils représentent un investissement de 330 millions d’euros dans 12 départements de la région.


Programme de rénovation énergétique : Action Logement répond à Soliha


La fédération a déploré l’arrêt brutal du programme de rénovation énergétique d’Action Logement Services. La structure paritaire a immédiatement tenu à démentir les propos de son partenaire sur l’abandon des dossiers en cours.


Nette hausse du budget de l’Anah

Le dernier conseil d’administration de l’année a acté un budget de 2,7 milliards d’euros pour 2021.