RE2020 : les fédérations veulent une confirmation des bonnes évolutions

L’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC ont réagi suite aux annonces sur la RE2020. Ils souhaitent notamment une confirmation dans les textes et un suivi des impacts.

Les «évolutions bienvenues» sur la RE2020 «demandent à être confirmées dans les textes». Après avoir émis de concert des réserves suite aux évolutions de la nouvelle règlementation, l’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC se sont également félicités dans un même communiqué des ajustements présentés par le gouvernement ce jeudi 18 février lors d’une réunion avec les organisations professionnelles sur les projets de texte de la future RE2020. Emmanuelle Wargon avait en effet reçu les organisations professionnelles pour leur présenter les inflexions sur la nouvelle réglementation environnementale.

« Les signataires saluent les avancées, fruit des nombreux échanges de la filière avec l’administration et les cabinets d’Emmanuelle Wargon et de Barbara Pompili. Les ajustements sont de plusieurs ordres. Les premiers concernent les modalités de mise en œuvre, dont le décalage de l’entrée en vigueur au 1er janvier 2022, la modification des échéances suivantes à 2025, 2028 et 2031, et la consolidation d’une clause de revoyure récurrente, tous de nature à faciliter une mise en œuvre progressive et adaptée. Les signataires saluent également la volonté affichée de ne pas exclure la filière du gaz vert et certaines solutions industrielles, qui devront, par l’innovation, trouver leur place. Enfin, des volets absents des projets de texte initiaux ont fait l’objet d’un arbitrage positif, comme la mise en place d’un observatoire national qui permettra un véritable retour d’expérience » ont indiqué les fédérations.

Les organisations signataires tempèrent toutefois cette bonne note en regrettant « l’absence de l’évaluation des impacts pour l’occupant, et des bénéfices complémentaires qui auraient pu être intégrés à la réglementation ».

Une évaluation des surcoûts souhaitée

Les organisations souhaitent qu’une analyse soit menée dès à présent « pour évaluer les surcoûts de construction imposés par la nouvelle réglementation et que la méthode d’ACV soit assise sur une méthode normalisée. L’ACV dynamique dite simplifiée, pour être intégrée dans la réglementation, devra s’appuyer sur une procédure de normalisation à l’échelle européenne. L’évolution de l’ACV, comme l’ensemble des seuils retenus ce jour, sera soumise à une clause de revoyure, notent-elles. Au surplus, les signataires souhaitent « que des garanties soient apportées sur la mise en adéquation des seuils de prise en compte de l’impact carbone tant des infrastructures et que des parkings en sous-sol ».

L’annonce par la ministre d’une prochaine présentation des textes règlementaires ainsi modifiés au CSCEE est également, pour eux, une bonne chose. Ils notent toutefois que plusieurs ajustements complémentaires restent en suspens et demandent « des réponses pragmatiques, pour adapter les marches à franchir et de cheminer vers une RE2020 véritablement ambitieuse, abordable et durable ». Ceci ferait de la RE2020 « un facteur de préservation du pouvoir d’achat des ménages et des emplois dans le bâtiment, et un vecteur d’innovation du secteur de la construction et de ses filières ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour,
Savez-vous si l’annonce de la prochaine présentation des textes réglementaires de la ministre a eu lieu ?
Merci d’avance

Signaler un abus

Bonjour,
Personne ne peut me répondre ?
Merci encore

Signaler un abus

La présentation de la ministre a eu lieu il y a quelques semaines, en cours d’été de mémoire. Voici les textes officiels de la RE2020
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043936431
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043877196

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


Ouverture de « France Renov », le service public de la rénovation de l’habitat

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, et Thierry Repentin, président de l’ANAH ont présenté ce jour le nouveau service public de la rénovation de l’habitat, « France Renov ».


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Une convention de partenariat pour l’amélioration de l’habitat dans les villes


Cette convention a été signée ce mardi au salon des maires et des collectivités locales.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


Vincent Gaud élu président régional de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle gouvernance de la Chambre de métiers et de l’artisanat a été nommée.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


Rebond des ventes du commerce, difficultés de recrutement chez les artisans

L’INSEE a fait part cette semaine de plusieurs statistiques attestant du rebond de l’activité.


BTP Rhône pointe les risques sur le secteur de la construction

Malgré une activité satisfaisante dans le secteur en 2021, la fédération BTP Rhône et Métropole a pointé les risques à court et moyen terme, notamment en matière d’emploi et de prix des matériaux.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.