Lancement d’une enquête régionale sur le parc de véhicules du BTP

Une enquête est réalisée pour dresser un état des lieux du parc de véhicules des artisans et entreprises du bâtiment, des travaux publics et des matériaux de construction en Auvergne-Rhône-Alpes.

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes, la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes, l’UNICEM Auvergne-Rhône-Alpes et la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes ont annoncé dans un communiqué que les branches de leurs secteurs avaient lancé une enquête pour dresser un état des lieux du parc automobile des artisans et entreprises du BTP. Pilotée par la CERC ARA, cette étude est menée en partenariat avec la FFB AURA, la CAPEB AURA, la FRTP AURA, l'UNICEM, la DREAL et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette enquête a pour objectifs de mieux connaître les caractéristiques des parcs de véhicules des entreprises du BTP, d'évaluer leur potentiel de transition vers des véhicules moins polluants ou des modes alternatifs et d'identifier les freins et leviers associés.

Celles-ci note en outre que l'impact du trafic routier est un enjeu écologique et sanitaire majeur, avec à la clé une dégradation de l'air, le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources. « Il est responsable de 55% des émissions nationales de NOx, de 25% des émissions de gaz à effet de serre et de 50% de la facture pétrolière française », rappellent les organisations.

Des zones à faibles émissions (ZFE) mises en place dans plusieurs agglomérations

La mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) dans plusieurs métropoles de la Région pousse les fédérations à agir en la matière. En région Auvergne-Rhône-Alpes, deux ZFE sont d’ores et entrées en vigueur sur les métropoles de Lyon et Grenoble au 1er janvier 2020. Bientôt, les métropoles de Saint-Etienne et de Clermont-Ferrand vont également agir en ce sens. Et plus largement, d'ici 2025, toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants auront l'obligation de mettre en place une ZFE.

Ce mouvement s’inscrit dans la logique de la loi d'orientation des mobilités (LOM) promulguée en 2019, qui fixe pour la France l'objectif d'atteindre d'ici 2050, la décarbonation complète du secteur des transports terrestres. Afin d’atteindre cet objectif, le texte prévoit notamment la fin de la vente des véhicules utilisant des énergies fossiles (essence, diesel, gaz naturel) d'ici à 2040.

Les fédérations soulignent que ceci représente un enjeu important pour la filière. Face à la pollution de l'air, la tendance à une montée en puissance des restrictions sur le parc automobile concerne particulièrement la filière construction, qui utilise des véhicules au quotidien pour le transport de personnels, d'équipements ou de matériaux.

Améliorer les connaissances via une étude

Les organisations professionnelles du BTP et des industriels des carrières et matériaux de construction en Auvergne-Rhône-Alpes ont donc estimé qu'il était essentiel « d'améliorer les connaissances sur ces flottes et de recenser les attentes des entreprises afin de leur proposer un plan d'action dédié et adapté ». L'ensemble des entreprises et artisans du BTP, des carrières et matériaux de construction d'Auvergne-Rhône-Alpes est donc sollicité. Ceux-ci peuvent répondre à l'enquête en cliquant sur ce lien.

Les fédérations précisent que le périmètre de l'étude porte sur les véhicules particuliers (de société ou de fonction), les véhicules particuliers dérivés (véhicules particuliers transformés en véhicules utilitaires), les véhicules utilitaires légers (moins de 3,5 tonnes) ainsi que les véhicules dédiés au transport de matériaux, notamment les poids lourds concernés par le dispositif de vignette Crit'Air (camion-benne, camion porte-engins, camion bras de grue, camion toupie à béton, etc.).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


Le siège de l’Auxiliaire livré rue Garibaldi

nullCrédit Agricole Immobilier a annoncé avoir livré cet immeuble de bureaux situé au 18/24 rue Garibaldi, dans le 6e arrondissement de Lyon.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Le climat des affaires recule dans l’industrie du bâtiment


L’INSEE a publié ce mardi son indice de climat des affaires.


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


L’artisanat du bâtiment fait part d’indicateurs en baisse

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part d’un « marché en souffrance dans un contexte économique bouleversé ».


La confiance des ménages et des acteurs du BTP se dégrade

L’INSEE a fait part ce mercredi de son indice de confiance des ménages, après avoir publié la veille son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière et celle dans l’artisanat du bâtiment.


La CAPEB adopte un plan de transformation stratégique

nullLa confédération tenait son Assemblée générale ces 21 et 22 avril.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


MaPrimeRénov augmentée de 1.000 € pour sortir du fioul ou du gaz

Depuis vendredi 15 avril, la prime a été augmentée pour tout changement de système de chauffage qui permet de sortir du fioul ou du gaz.


La Métropole de Lyon réaffirme son soutien aux Worldskills

nullLa collectivité a annoncé son soutien plein et entier à cet événement. Elle regrette l’absence d’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


La filière de la rénovation énergétique adresse une lettre ouverte à Jean Castex

nullPlusieurs organisations professionnelles de la rénovation énergétique ont signé cette lettre adressée au Premier ministre, afin de lui faire part de difficultés.


Face aux hausses de coûts, BTP Rhône appelle à une solidarité de filière

nullLa fédération BTP Rhône et Métropole a alerté sur des difficultés inédites depuis 1945 pour ses adhérents, lesquels sont en proie à une hausse brutale des coûts de construction suite au contexte géopolitique.


Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.