Lancement d’une enquête régionale sur le parc de véhicules du BTP

Une enquête est réalisée pour dresser un état des lieux du parc de véhicules des artisans et entreprises du bâtiment, des travaux publics et des matériaux de construction en Auvergne-Rhône-Alpes.

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes, la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes, l’UNICEM Auvergne-Rhône-Alpes et la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes ont annoncé dans un communiqué que les branches de leurs secteurs avaient lancé une enquête pour dresser un état des lieux du parc automobile des artisans et entreprises du BTP. Pilotée par la CERC ARA, cette étude est menée en partenariat avec la FFB AURA, la CAPEB AURA, la FRTP AURA, l'UNICEM, la DREAL et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette enquête a pour objectifs de mieux connaître les caractéristiques des parcs de véhicules des entreprises du BTP, d'évaluer leur potentiel de transition vers des véhicules moins polluants ou des modes alternatifs et d'identifier les freins et leviers associés.

Celles-ci note en outre que l'impact du trafic routier est un enjeu écologique et sanitaire majeur, avec à la clé une dégradation de l'air, le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources. « Il est responsable de 55% des émissions nationales de NOx, de 25% des émissions de gaz à effet de serre et de 50% de la facture pétrolière française », rappellent les organisations.

Des zones à faibles émissions (ZFE) mises en place dans plusieurs agglomérations

La mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) dans plusieurs métropoles de la Région pousse les fédérations à agir en la matière. En région Auvergne-Rhône-Alpes, deux ZFE sont d’ores et entrées en vigueur sur les métropoles de Lyon et Grenoble au 1er janvier 2020. Bientôt, les métropoles de Saint-Etienne et de Clermont-Ferrand vont également agir en ce sens. Et plus largement, d'ici 2025, toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants auront l'obligation de mettre en place une ZFE.

Ce mouvement s’inscrit dans la logique de la loi d'orientation des mobilités (LOM) promulguée en 2019, qui fixe pour la France l'objectif d'atteindre d'ici 2050, la décarbonation complète du secteur des transports terrestres. Afin d’atteindre cet objectif, le texte prévoit notamment la fin de la vente des véhicules utilisant des énergies fossiles (essence, diesel, gaz naturel) d'ici à 2040.

Les fédérations soulignent que ceci représente un enjeu important pour la filière. Face à la pollution de l'air, la tendance à une montée en puissance des restrictions sur le parc automobile concerne particulièrement la filière construction, qui utilise des véhicules au quotidien pour le transport de personnels, d'équipements ou de matériaux.

Améliorer les connaissances via une étude

Les organisations professionnelles du BTP et des industriels des carrières et matériaux de construction en Auvergne-Rhône-Alpes ont donc estimé qu'il était essentiel « d'améliorer les connaissances sur ces flottes et de recenser les attentes des entreprises afin de leur proposer un plan d'action dédié et adapté ». L'ensemble des entreprises et artisans du BTP, des carrières et matériaux de construction d'Auvergne-Rhône-Alpes est donc sollicité. Ceux-ci peuvent répondre à l'enquête en cliquant sur ce lien.

Les fédérations précisent que le périmètre de l'étude porte sur les véhicules particuliers (de société ou de fonction), les véhicules particuliers dérivés (véhicules particuliers transformés en véhicules utilitaires), les véhicules utilitaires légers (moins de 3,5 tonnes) ainsi que les véhicules dédiés au transport de matériaux, notamment les poids lourds concernés par le dispositif de vignette Crit'Air (camion-benne, camion porte-engins, camion bras de grue, camion toupie à béton, etc.).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Métropole de Lyon veut agir sur le bâti des collèges

La collectivité veut rénover ses collèges et apaiser leur environnement. Un plan métropolitain de 300 millions d’euros a été dévoilé il y a quelques jours.


Un service dédié à la cession / reprise d’entreprise artisanale

Ce service est développé à la CAPEB Rhône et Grand Lyon pour les entreprises. En Auvergne–Rhône-Alpes, ce sont 18% de chefs d’entreprises artisanales qui ont plus de 55 ans.


Grenoble : Promoval et Financière Petrus revalorisent le Palais du Parlement

nullLes deux entités avaient remporté l’appel à projet initié en 2018 par le Département de l’Isère.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


MaPrimeRénov’ devient accessible aux bailleurs


Ceci va permettre aux propriétaires bailleurs de déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020.


Le nouveau DPE entre en vigueur

C’est ce jeudi 1er juillet qu’est entré en vigueur le nouveau diagnostic de performance énergétique.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Qualification chantier par chantier : premier bilan positif

Cette expérimentation a été initiée il y a quelques mois par la CAPEB, qui a fait part de retours satisfaisants.


L’ANAH adopte un budget rectificatif pour faire face au succès de Maprimerenov

L’agence nationale de l’habitat a adapté son budget afin d’être au rendez-vous des besoins des territoires, dont Saint-Étienne, mais aussi pour faire face au succès de Maprimerenov, qui a vu ses objectifs nettement relevés.


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.


Elections régionales en Auvergne-Rhone-Alpes : la CAPEB interpelle les candidats

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes rencontre les candidats têtes de liste pour évoquer les priorités du secteur.


La suppression du GNR pour le BTP repoussée au 1er janvier 2023

null
Cette suppression était initialement prévue au 1er juillet 2021. Cette mesure avait été sévèrement critiquée par la CAPEB et la FNTP, qui se sont félicitées de cette décision.


L’UNIS veut accélérer sur la rénovation énergétique


L’Union nationale des syndicats de l’immobilier organisait ce mardi une conférence de presse à Lyon avec sa présidente, Danielle Dubrac pour sensibiliser ses adhérents à la question de la rénovation des logements, mais aussi alerter sur les risques pesant sur l’offre locative.