Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis | Lyon Pôle Immo

Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.

Empruntis a fait part de son baromètre des taux régionaux. Globalement, le baromètre fait état d'une « grande stabilité des taux de crédit immobilier », note l’intermédiaire dans sa note.

« C'est le constat que nous faisons à travers reçu appliquer les barèmes de nos partenaires bancaires. En effet, pour cette mi-avril, les taux moyen affiché et qui seront donc appliquée dès maintenant reste un changé (sur les 35 taux du marché, 31 stagnent, 2 baisse de 0,05 point et deux autres augmentent de 0,05 point). Les taux mini, réservés aux meilleurs profils, sont légèrement plus contrastés. Sur les 35 taux mini (7 régions, 5 durées), on note 35 taux en légère hausse, huit taux stable, et deux taux en baisse. Le taux moyen sur 20 ans est donc affiché à 1,10% et selon les régions, les très bons dossiers peuvent envisager un taux à 0,80 % sur cette même durée.»

«Statu quo»

Pour Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis, c'est le statu quo sur le baromètre mais «ce calme n'est qu'apparent ». « En arrière boutique, il y a bien plus de mouvements. Nous le disions précédemment : le premier trimestre n'a pas répondu aux attentes des banques concernant le volume de crédit financé (janvier a connu peu de financements, février et mars ont réamorcé une légère dynamique). »

Si les Français souhaitent acheter, ils ne trouvent pas, selon elle, de biens qui correspondent à leurs attentes, et ne vont donc pas jusqu'au bout de la démarche. « Du côté des banques et des taux, 2021 représente une année de rupture. La saisonnalité habituel est chamboulé le printemps de l'immobilier (période faire des achats immobiliers porté par une baisse de taux) a commencé des février », note Cécile Roquelaure. Elle note notamment que compte-tenu de la crise sanitaire et financière, le secteur d'activité des emprunteurs reste déterminant. « Les banques ont plus de facilité à financer les projets et les profils qu'elles connaissent bien. Et cette connaissance varie d'une banque à l'autre », conclut l'intermédiaire.

En Auvergne-Rhône-Alpes, les taux restent stables, voire en légère hausse par rapport au mois de mars. Le taux moyen sur 20 ans est en hausse de 5 points de base à 1,10%, et le taux minimum est inchangé à 0,83 %.

» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

nullSelon Empruntis, la région et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont enregistré les plus fortes baisses globales de taux en avril.


Une reprise de la production de crédit immobilier au 1er trimestre

nullL’observatoire Crédit Logement / CSA dressait le bilan de l’activité du marché du financement immobilier au cours de ce 1er trimestre 2024.


La Banque de France confirme la baisse des taux de crédit immobilier

Selon la dernière étude mensuelle sur les crédits aux particuliers, les taux ont reculé en février, une première depuis deux ans. La production de prêts, elle, reste à un plus bas depuis 2014.


Les taux d’usure continuent d’augmenter au 2e trimestre 2024

Les taux d’usure ont été, comme chaque trimestre, relevés. Au-delà d’une maturité de 10 ans, ceux-ci sont désormais clairement au-delà de la barre des 6%.


«La situation s’améliore» sur le front des taux, selon Meilleurtaux

Le courtier a fait part mardi de son 39e observatoire du crédit immobilier.


Immobilier : Banque Populaire AURA ne voit pas de reprise en 2024

nullLa Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a fait part mardi de ses résultats annuels. Sur les marchés de proximité, la production de crédits immobiliers a reculé de plus de moitié en 2023.


Les crédits aux particuliers sous les 10 milliards d’euros en janvier

La Banque de France a fait état de sa note mensuelle sur le crédit aux particuliers.


Nouvelle baisse des taux en février

L’observatoire Crédit Logement/CSA a fait part de son point mensuel sur le crédit immobilier.


Nouvelles baisses des taux de crédit immobilier en mars

C’est le constat dressé en ce début de mois par les baromètres de différents courtiers en crédit immobilier.


Une production de crédits l’habitat de 153 milliards d’euros en 2023

nullHors renégociations, la production a atteint 129,5 milliards d’euros, en nette baisse par rapport à 2022. Selon les intermédiaires en crédit, les taux poursuivent leur repli en février.


Des baisses de taux de crédit immobilier dans toutes les régions

nullC’est ce que confirme Empruntis, qui évoque une « nouvelle dynamique » après une période d’accalmie.


La production de crédit à l’habitat poursuit son repli

La production de crédits à l’habitat hors renégociations a atteint un nouveau plus bas depuis 2014 en novembre. Les taux, eux, sont en baisse en ce début d’année selon les courtiers, ce qui pourrait augurer d’un retour des banques sur ce segment de marché.


Retour à une publication trimestrielle pour le taux d’usure

nullC’est ce qu’a confirmé la Banque de France ce jeudi.


2024, année de baisse des taux ?

Plusieurs banques ont fait part de fortes baisses de leurs grilles, selon le courtier Emprunt Direct.


Une production de crédits à l’habitat qui se stabilise


La production hors renégociations est ressortie stable en octobre à 9,2 milliards d’euros.