Capelli : hausse de 39% du chiffre d’affaires annuel 2020/2021

Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires de 281 millions d'euros. Le groupe prévoit une poursuite d’une croissance soutenue en 2021/2022.

Capelli a fait part mercredi après Bourse de son chiffre d’affaires annuel non audité pour son exercice 2020/20211. L’activité s’inscrit en forte croissance, et ce « malgré un environnement économique et sanitaire particulièrement complexe ». L’année 2020/2021 aura été, selon le groupe, « une année clef », en termes de développement et de transformation, marquée à la fois par l’institutionnalisation accrue de sa clientèle, l’initiation de grands projets emblématiques et une diversification sélective de son offre.

La croissance du groupe « se poursuivra à un rythme soutenu en 2021/2022 et sera de l’ordre de +20% sur l’ensemble de l’exercice avec des projets d’envergure au Luxembourg, en France et en Suisse », annonce le groupe. Elle « sera néanmoins appréciée du fait de l’impact Covid dans les instructions des permis ».

Le Groupe va en outre émettre prochainement des obligations vertes « green bonds », « qui prendront le relais de ses capacités de financement actuelles sur des projets spécifiques, en adéquation avec sa stratégie de construire des bâtiments durables, ayant un impact positif sur l’environnement et le climat ».

Progression de 39% du chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires annuel 2020/2021 augmente de 39% à 280,5 millions d’euros, contre 201,7 un an plus tôt. Le chiffre d’affaires France ressort à 232.8 millions d’euros, en hausse de 66%. A l’international, le chiffre d’affaires ressort à 47,7 millions d’euros, en repli de 22%. « L’international s’inscrit en retrait, dans l’attente du lancement d’importants nouveaux programmes qui généreront de manière conséquente du chiffre d’affaires en Suisse et au Luxembourg sur l’exercice 2021/2022 », note le groupe.

Un chiffre d’affaires France tiré par les ventes en bloc

Le chiffre d’affaires France a été tiré par la montée en puissance des ventes en bloc et les grands contrats qui ont été signés avec des institutionnels de tout premier plan tels que CDC Habitat, Groupe Action Logement ou encore La Française Asset Management.

Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre ressort à 91 millions d’euros, en croissance de 37% par rapport au quatrième trimestre 2019/2020, un nouveau plus haut historique en termes d’activité trimestrielle.

« Reflétant les choix stratégiques du Groupe de privilégier le déstockage au regard de la situation sanitaire inédite apparue en mars 2020 mais aussi de l’allongement des délais administratifs qui ralentissent la délivrance des permis de construire, le niveau de commercialisation des projets ressort à un plus haut historique, à 90%. Même si moins générateur de marge à court terme, le déstockage a donné au Groupe et à ses partenaires bancaires de la visibilité sur les opérations en cours, permettant ainsi à Capelli de continuer à investir dans l’avenir. Sous l’effet conjugué de l’intérêt des investisseurs institutionnels et des investisseurs privés pour le résidentiel et de la rareté des biens, les marges des ventes en bloc redeviendront plus normatives en 2021/2022. »

Capelli, communiqué de presse du 26 mai 2021

Backlog solide et poursuite d’une croissance soutenue

Le Backlog, après déstockage, ressort au niveau élevé de 701,2 millions d’euros. Il réitère « sa confiance quant à la poursuite d’une croissance soutenue de son activité sur le présent exercice ». La croissance, estimée à 20% en 2021/2022, sera portée par les ventes en bloc, qui bénéficient de la visibilité accrue du Groupe auprès des institutionnels et affichent une excellente dynamique commerciale, par la montée en puissance de l’étranger, moins pénalisé par la lenteur des délivrances de permis de construire et davantage générateur de marge, et par un retour à des délais administratifs qui devraient progressivement revenir à la normale.

Le groupe a décidé pour les 3 ans à venir de favoriser très fortement deux axes de croissance à savoir la réhabilitation d’immeubles de bureaux en logements répondant ainsi à la problématique de non-artificialisation des sols, mais aussi le développement de programmes immobiliers au Luxembourg. Récemment, le groupe a remporté le projet « la Cour des Loges », qui consiste en une reconversion de bureaux en logements et la réhabilitation d’un garage Renault couvrant une surface de 7.310 m² à 500 mètres de la tour Eiffel, dans le cadre de l’édition 2021 de Réinventer Paris.

Suite à ces annonces, le titre a légèrement reculé, de 1,24 % sur Euronext Paris jeudi. Il est stable ce vendredi.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un service dédié à la cession / reprise d’entreprise artisanale

Ce service est développé à la CAPEB Rhône et Grand Lyon pour les entreprises. En Auvergne–Rhône-Alpes, ce sont 18% de chefs d’entreprises artisanales qui ont plus de 55 ans.


Saint-Laurent-de-Mure : Edouard Denis et Em2c vont lancer«Esprit Village»

nullCe programme participe au nouveau visage du centre-bourg de Saint-Laurent-de-Mure. Il comprendra une cinquantaine de logements.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Les ventes de logements neufs n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’avant crise

La FPI, qui présentait jeudi les chiffres du deuxième trimestre de son observatoire statistique, a noté que les réservations ont certes rebondi, mais n’ont toujours pas retrouvé leurs niveaux de 2019.


Rebond des mises en vente de logements neufs dans la Métropole de Lyon

nullLa FPI a fait part jeudi des points marquants du marché du logement neuf dans les régions. Les réservations nettes de logements sont en assez nette hausse.


Des maires font planer des menaces sur les octrois de permis de construire

Bruno Bernard a réagi à la tribune de plus d’une quarantaine de maires de la Métropole publiée le week-end dernier dans le JDD.


La FFB décrit « une relance bridée »

Le logement neuf poursuit son redressement, mais l’amélioration-entretien est affiche des chiffres un peu moins positifs que prévu.


Nexity lauréat des îlots B1 et C1 Nord à Lyon Confluence

nullLa Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la SPL Lyon Confluence ont sélectionné l’offre du promoteur à l’issue d’une consultation lancée en 2020.


Poursuite du redressement des heures travaillées sur les chantiers du BTP

C’est ce qui ressort de l’étude sur l’activité des ouvriers sur les chantiers du BTP au deuxième trimestre 2021.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Villefranche-sur-Saône: un bâtiment de santé réalisé en modulaire bois

La construction, démarrée il y a près d’un an, est réalisée sur le site de l’Hôpital Nord-Ouest-Villefranche.


ZAC des Girondins : Atelier du Pont Architectes remporte un concours

Atelier du Pont Architectes a remporté avec Diagonale et Edelis le concours pour la construction en bois et pierre massive d’un îlot de logements sur la ZAC des Girondins à Lyon. Le projet a été dessiné à quatre mains par plusieurs architectes.


Groupe SLCI : Pierre-Marie Le Gloanec devient directeur général délégué

nullCette nomination vise à contribuer au développement que s’est fixé le groupe sur le territoire régional.


Net rebond de la construction de logements

Les chiffres des mises en chantier et des permis de construire clos à fin juillet montrent une nette progression de l’activité sur un an. Y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.