L’habitat, plus que jamais au centre des préoccupations des ménages

BPCE faisait en fin de semaine dernière un point trimestriel complet sur le marché immobilier résidentiel.

BPCE dressait ce jeudi un état des lieux du marché immobilier résidentiel en cette fin de premier semestre 2021. Alain Tourdjman, directeur «Etudes et prospectives» du groupe bancaire, a ainsi fait un point conjoncturel sur le secteur, avant de faire part de ses perspectives sur celui-ci. Le dirigeant a tout d’abord fait état « d'une exubérance du marché de l'ancien » après une année 2020 marquée par un très léger ralentissement sur ce segment.

« On connaît à nouveau une recrudescence de l'activité sur l'ancien, qui semble particulièrement portée par les préoccupations pour l'habitat des ménages. Elle s'explique aussi probablement parce que la crise, du point de vue des ménages, a été quand même très largement amortie. Finalement, le pouvoir d’achat des ménages aura été assez largement préservé. Le chômage également. Une des conséquences de la crise, c'est finalement une forme de réinvestissement des ménages dans leur logement, dans leur lieu de vie, avec, depuis la fin de l'année 2020, une accélération des transactions dans l'ancien. Celle-ci va de pair avec une poursuite de la hausse des prix, même si elle est ralentie ».

Des anticipations d’évolutions significatives dans les modes de vie

Ce ralentissement est toutefois tout relatif, avec une hausse de 5,9% des prix sur 12 mois à la fin du premier trimestre. Mais cette hausse est néanmoins répartie de manière différente, avec une inflexion à la baisse pour la première fois sur le 1er trimestre à Paris (-0,9% sur la période par rapport au 4e trimestre 2020). Les progressions sont en outre moins affirmées pour les appartements depuis le 3e trimestre 2020. On note ainsi un vif intérêt des acquéreurs pour les maisons, dont les prix moyens montent de 7,1% en Ile-de-France et de 6,5% dans le reste du territoire au 1er trimestre en glissement annuel.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


«Les périphéries voient les ultra-urbains arriver avec un fort pouvoir d’achat»

Yann Jéhanno est le président de Laforêt France. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché immobilier en 2021, ainsi que les enjeux de 2022.


2021, année exceptionnelle pour l’immobilier selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a présenté lundi son bilan annuel du marché. Si l’année écoulée a été très bonne sur le front de l’activité, les prix, toujours en hausse, commencent à désolvabiliser certains ménages.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Le marché immobilier a bien résisté en 2021, selon la FNAIM

nullLa FNAIM a, quelques jours avant sa conférence de presse portant sur l’année 2021, révélé les principales tendances du millésime écoulé. Les prix sont toujours en forte hausse, avec toutefois des disparités suivant les territoires.


Marché immobilier : des signes de faiblesse selon Immonot

Selon le portail immobilier du groupe Notariat Services, quelques informations laissent penser que les ventes pourraient se dégrader et les prix reculer.