Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.

La Métropole de Lyon a créé lundi un comité local «Impact WorldSkills Lyon 2024 », à l’occasion de la compétition mondiale des métiers « WorldSkills 2024 » organisée en septembre 2024 et à l’aube des deux finales nationales qui se dérouleront en janvier 2022 et septembre 2023 à Eurexpo.

Ce comité a été lancé officiellement à la Cité de la Gastronomie en présence de Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, Michel Guisembert, Président de WorldSkills Lyon 2024, Emeline Baume, 1ère vice-présidente à l’Économie, l’Emploi, le Commerce, le Numérique et la Commande publique et d’une centaine d’acteurs institutionnels et économiques du territoire, ce comité a vocation à fédérer l’ensemble des actions initiées par les acteurs locaux pour laisser une empreinte durable des événements WorldSkills sur le territoire.

Il rassemble aujourd’hui près de 120 acteurs métropolitains et régionaux de l’emploi, l’insertion, la formation ainsi que les différents partenaires (CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, CMA du Rhône, Medef, CPME, INSA, le Rectorat, les branches professionnelles, les CFA…)

« À quelques semaines des finales nationales en janvier 2022 et avant les finales internationales en 2024, ce comité est un véritable projet fédérateur au service de la jeunesse et de l’emploi sur notre territoire. L’objectif est de faire découvrir au plus grand nombre de jeunes de la métropole, notamment les collégiens, les métiers d’aujourd’hui et de demain pour susciter des vocations. Il y a également un enjeu de valorisation des filières professionnelles qui offrent de nombreuses opportunités d’emplois, mais peinent à recruter.»

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

« Accueillir les jeunes compétiteurs des 85 pays membres de WorldSkills International à Lyon en 2024 est une occasion unique de fêter la jeunesse mondiale impliquée dans les métiers. Mais c’est aussi l’opportunité de montrer au plus grand nombre l’excellence, la passion et l’enthousiasme des jeunes dans des métiers parfois méconnus. L’initiative de la Métropole de Lyon de créer un comité local pour que cet événement ait un impact de manière durable sur son territoire est donc une initiative très pertinente.»

Michel Guisembert, Président de Worldskills Lyon 2024

Le comité local, qui a vocation à se réunir tous les semestres, permettra « d’amplifier les actions menées par la Métropole de Lyon pour faire de l’événement ‘WorldSkills 2024’ un accélérateur de ses politiques publiques engagées notamment en matière d’insertion ou d’éducation auprès des collégiens. Lors de cette journée de lancement, des ateliers thématiques ont été organisés afin de définir une feuille de route et un plan d’actions collaboratif avec l’ensemble des acteurs », note la Métropole.

Bientôt à 1.000 jours de la compétition WorldSkills 2024

Du 11 au 14 septembre 2024, ce seront plus de 1.600 jeunes compétiteurs de moins de 23 ans venus de 85 pays différents qui rivaliseront de talent dans une soixantaine de métiers lors de compétitions par métiers : bâtiment, industrie, numérique, gastronomie, services à la personne etc.

Pour la Métropole, l’événement, d’envergure internationale » est « une opportunité unique pour la Métropole de Lyon de valoriser la diversité des métiers, le savoir-faire de la jeunesse mais également les formations professionnelles dont ils peuvent bénéficier ».

« L’accueil de cette compétition nous donne l’occasion de changer l’image des métiers de l’apprentissage auprès des jeunes et de leurs parents. Pour cela, nous souhaitons faciliter la visite de collégiens sur les compétitions, dès les finales nationales de janvier prochain, pour qu’ils puissent observer et encourager les compétiteurs et découvrir de manière concrète et inspirante des métiers peu connus ou valorisés. Car l’excellence incarnée par ces jeunes talents n’est en rien synonyme d’élitisme mais plutôt de perspectives professionnelles enrichissantes, accessibles à toutes et tous »

Emeline Baume, 1ère vice-présidente à l’Économie, l’Emploi, le Commerce, le Numérique et la Commande publique





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


Ouverture de « France Renov », le service public de la rénovation de l’habitat

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, et Thierry Repentin, président de l’ANAH ont présenté ce jour le nouveau service public de la rénovation de l’habitat, « France Renov ».


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Une convention de partenariat pour l’amélioration de l’habitat dans les villes


Cette convention a été signée ce mardi au salon des maires et des collectivités locales.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


Vincent Gaud élu président régional de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle gouvernance de la Chambre de métiers et de l’artisanat a été nommée.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


Rebond des ventes du commerce, difficultés de recrutement chez les artisans

L’INSEE a fait part cette semaine de plusieurs statistiques attestant du rebond de l’activité.


BTP Rhône pointe les risques sur le secteur de la construction

Malgré une activité satisfaisante dans le secteur en 2021, la fédération BTP Rhône et Métropole a pointé les risques à court et moyen terme, notamment en matière d’emploi et de prix des matériaux.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.