Légère baisse du climat des affaires dans le bâtiment

L’INSEE a fait part jeudi de l’indice du climat des affaires pour janvier, et dévoilé dans même temps celui afférent au secteur du bâtiment.

L’Insee a publié ce matin son indice du climat des affaires en janvier. Selon l’institut statistique, « le climat des affaires se dégrade de nouveau ». L’indicateur le synthétisant, basé sur les réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchands, aurait perdu 2 points ce mois-ci. À 107, il reste assez nettement au-dessus de sa moyenne de longue période se trouvant à 100.

Cette dégradation du climat des affaires est principalement due à la soudaine détérioration des perspectives générales dans les services.

Légère baisse du climat des affaires dans le bâtiment

L’INSEE a également publié son indice du climat des affaires dans le bâtiment. L’institut a indiqué qu’en janvier, « les chefs d’entreprise du bâtiment sont moins confiants quant aux perspectives d'activité ». Ce dernier reste largement au dessus de sa moyenne de longue période(100). L’indicateur de climat des affaires à baissé de 2 points et se situe maintenant à 113. Les soldes d'opinion relatifs à l'activité, aussi bien passée que future, contribuent principalement à cette baisse du climat des affaires.

De plus, les entrepreneurs du bâtiment se disent bien moins optimistes que le mois précédent pour leur activité des trois prochains mois. Ainsi, le solde correspondant recule drastiquement tout en restant nettement au-dessus de sa moyenne de longue période. Le solde d’opinion des entrepreneurs sur leur activité des trois précédents mois diminue également de façon importante, tout en restant au-dessus de sa moyenne. L'opinion des entrepreneurs sur les perspectives générales d’activité du secteur se dégrade elle aussi. Le solde se situe cependant largement au-dessus de sa moyenne. Dans l'ensemble, presque autant d'entrepreneurs que le mois précédent affirment qu'il leur est compliqué de prévoir l'évolution de la situation de leur entreprise.

Un taux d’utilisation des capacités élevé

Selon l’institut statistique, « en janvier 2022, le taux d’utilisation des capacités de production est quasi stable. À 92,7%, il se situe au-dessus de sa moyenne de longue période (88,8 %) ». Les chefs d’entreprise sont légèrement moins nombreux ce mois ci que le mois précédent à déclarer des problématiques limitant leur production.

Ainsi, 43% font face à des difficultés dues à un manque de personnel, une part en baisse ce mois-ci. 29% d'entre eux déclarent des complications d'approvisionnement, une part elle aussi en baisse par rapport au mois précédent.

La part des entreprises à la limite de leur capacité de production, c'est-à-dire qui ne pourraient pas produire davantage avec leurs moyens actuels si elles recevaient plus de commandes, augmente légèrement. Un peu plus de la moitié des entrepreneurs se disent dans cette situation, contre un tiers en moyenne de longue période.

Reste que le solde afférent aux carnets de commandes se replie. les entrepreneurs du bâtiment sont bien moins nombreux que le mois dernier à juger que le niveau de leurs carnets de commandes est supérieur à la normale : le solde correspondant se replie de façon marquée mais se maintient largement au-dessus de sa moyenne.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


L’artisanat du bâtiment fait part d’indicateurs en baisse

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part d’un « marché en souffrance dans un contexte économique bouleversé ».


La confiance des ménages et des acteurs du BTP se dégrade

L’INSEE a fait part ce mercredi de son indice de confiance des ménages, après avoir publié la veille son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière et celle dans l’artisanat du bâtiment.


La CAPEB adopte un plan de transformation stratégique

nullLa confédération tenait son Assemblée générale ces 21 et 22 avril.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


MaPrimeRénov augmentée de 1.000 € pour sortir du fioul ou du gaz

Depuis vendredi 15 avril, la prime a été augmentée pour tout changement de système de chauffage qui permet de sortir du fioul ou du gaz.


La Métropole de Lyon réaffirme son soutien aux Worldskills

nullLa collectivité a annoncé son soutien plein et entier à cet événement. Elle regrette l’absence d’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


La filière de la rénovation énergétique adresse une lettre ouverte à Jean Castex

nullPlusieurs organisations professionnelles de la rénovation énergétique ont signé cette lettre adressée au Premier ministre, afin de lui faire part de difficultés.


Face aux hausses de coûts, BTP Rhône appelle à une solidarité de filière

nullLa fédération BTP Rhône et Métropole a alerté sur des difficultés inédites depuis 1945 pour ses adhérents, lesquels sont en proie à une hausse brutale des coûts de construction suite au contexte géopolitique.


Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.


Le Plan Résilience, un signal « à amplifier rapidement », selon la FFB

La fédération française du bâtiment a fait part de sa réaction suite au plan présenté mercredi par le Premier ministre. Pour elle, il s’agit d’un premier signal pour le BTP à rapidement amplifier.


Les heures travaillées sur les chantiers au T4 baissent par rapport à 2020

Les heures travaillées sur les chantiers du BTP sont, au quatrième trimestre, en repli de 1,9% sur la période par rapport au quatrième trimestre 2020.


Plan de résilience : la CAPEB en demande davantage

La CAPEB demande au gouvernement de compléter rapidement ses mesures pour le bâtiment, suite au dévoilement mercredi par le Premier ministre, Jean Castex, de son plan de résilience.


Symbiote alerte sur des pertes d’environ 13.000 emplois

nullLe syndicat multi branches des industries et des opérateurs de la transition énergétique a fait part de licenciements massifs depuis 6 mois avec une estimation de pertes d’environ 13.000 emplois. Il a adressé en ce sens une lettre ouverte au ministère.


La CAPEB dévoile un livre blanc avec 3 grandes priorités

La confédération a dévoilé les grandes priorités des entreprises artisanales du bâtiment pour le prochain quinquennat.