Bientôt un « Clairefontaine » de la gastronomie à Ecully | Lyon Pôle Immo

Bientôt un « Clairefontaine » de la gastronomie à Ecully

Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé jeudi la création d’un centre d’excellence de la gastronomie et des métiers de bouche dans la ville de l’ouest lyonnais et Groisy.

Laurent Wauquiez a annoncé jeudi la création à Écully et Groisy d’un centre d’excellence Auvergne-Rhône-Alpes de la gastronomie et des métiers de bouche. Celui-ci permettra aux professionnels de se préparer dans les meilleures conditions aux concours internationaux. Cette annonce intervient dans la continuité de la victoire française au Bocuse d’Or 2021 lors du SIRHA à Lyon. Lors de la présentation, lors de ce concours, de la Team France emmenée par Davy Tissot, Laurent Wauquiez avait annoncé vouloir créer une telle structure. Le centre d’excellence sera construit en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse, situé à Ecully, et le campus de Groisy en Haute-Savoie.

L’objectif de ce projet est, sur la base du constat que les compétiteurs français disposent de conditions de préparation largement inférieures à leurs concurrents étrangers, d’offrir un cadre idéal à nos pépites tricolores en créant un centre spécifiquement dédié à la préparation de grands concours internationaux. En partenariat avec l’Institut Paul Bocuse et le campus de Groisy, la Région a annoncé la création de ce centre qu’elle financera pour un montant global de 25 millions d’euros.

« Concrètement, le Centre prendra la forme de deux campus. Le premier situé à Ecully, sur un site mitoyen de l’Institut Paul-Bocuse, sera destiné aux métiers de la cuisine et de la pâtisserie. Ce site comprendra deux bâtiments. Le premier accueillera les cuisines, l’événementiel, la logistique et les bureaux. Le second abritera une résidence de 40 lits, une salle de sport, un bar et un restaurant. Le second site prendra place sur le site du Campus de Groisy et sera consacré aux métiers de la boulangerie, boucherie, charcuterie, de traiteur, de primeur, de fromager et aux métiers de salle. Sa construction permettra l’aménagement de laboratoires, d’espaces de réception, de bureaux et d’hébergements. » Région Auvergne-Rhône-Alpes

Une gouvernance assurée par une association

Côté management, la gouvernance du Centre sera assurée par une association conduite par l’Institut Paul Bocuse et le Campus de Groisy, à même de garantir selon la Région « une gestion souple et un équilibre entre les deux structures ». Un « Conseil d’orientation » sera par ailleurs mis en place, réunissant les acteurs publics, les professionnels du secteur et les deux porteurs de projet, pour définir le cadre stratégique et les orientations opérationnelles pour le centre.

« En accueillant les meilleurs talents de l’Hexagone, ce grand Centre d’excellence constituera une pépinière de futurs ambassadeurs des savoir-faire et de l’excellence de la gastronomie de notre pays. Premier partenaire de la Team France au Bocuse d’Or 2021 (soutien à hauteur de 125.000 euros), Auvergne-Rhône-Alpes est fière de porter ce projet qui fait honneur à son statut de première région gastronomique de France (99 restaurants étoilés au Guide Michelin et 28 900 établissements dont 60% de restaurants traditionnels). » Région Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes est la première région en productions sous signe officiel de qualité avec 189 productions labellisées (AOP, IGP, labels et bio). Elle est également la deuxième région française en termes de capacité hôtelière, avec 145.000 salariés, 25 000 établissements hôteliers et plus de 24 millions de nuitées. 23% des exploitations agricoles de la région pratiquent les circuits courts. « En 2020, 6,6 millions d’euros du budget régional étaient consacrés aux circuits courts et locaux », met en avant la Région.

« Dans le monde entier, quand on pense à la France on a en tête la gastronomie. Nos traditions, nos savoir-faire, nos grands chefs, font rayonner notre pays à l’international. Et pourtant quand nos meilleurs talents se présentent à de grands concours internationaux, ils sont moins bien soutenus et encadrés que leurs concurrents. C’est impensable et ce n’est pas la hauteur de ce que les héritiers de Paul Bocuse et de Joël Robuchon sont en droit d’attendre. En créant ce centre d’excellence, nous allons mettre sur pied un véritable Clairefontaine de la gastronomie permettant à nos chefs de se préparer et de s’entraîner dans les meilleures conditions. Quand nous avons évoqué ce projet avec Davy TISSOT, cela relevait pour moi de l’évidence que ce centre devait être implanté en Auvergne-Rhône-Alpes, la grande région de la gastronomie. Ce sera bientôt une réalité grâce au partenariat que nous avons noué avec l’Institut Paul Bocuse et le Campus de Groisy, deux institutions d’excellence de notre région. C’est avec une immense fierté que nous lançons ce projet qui va nous permettre de porter haut la richesse de nos traditions et notre art de vivre.»

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un spectre plus large pour le CIEL 2024

nullLe salon de la construction et de l’immobilier d’entreprise lyonnais, qui se tient également jeudi matin, a été inauguré ce mercredi.


Genas : Robodrill SA acquiert un entrepôt de 1.350 m²

L’acquisition a été conseillée par Valoris Real Estate.


Lyon 2 : cession par Sofidy d’un immeuble de bureaux

La société de gestion a annoncé avoir réalisé, à la faveur de cette transaction, une importante plus-value au profit des épargnants de la SCPI Efimmo 1.


CIEL 2024 : 2.200 visiteurs attendus

nullLe premier rendez-vous régional de l’immobilier B2B se tiendra le 12 et 13 juin au Palais de la Bourse. Si le salon garde sa même dénomination, il s’ouvre désormais au secteur de la construction.


France 2030 : 7 projets français dans le cadre de deux nouveaux PIIEC

La Commission européenne a rendu le 28 mai ses décisions sur deux projets importants d’intérêt européen commun. Certains sont situés dans la Métropole.


Vifs échanges entre la préfecture et Jérome Moroge sur l’extension de Daikin

Le maire d’Oullins-Pierre-Bénite a exprimé ses inquiétudes sur l’extension de l’usine Daikin Chemical France. La préfecture lui a répondu en lui suggérant de «préférer la confiance et la transparence aux effets médiatiques».


Tassin-la-Demi-Lune : Avenir Focus acquiert plus de 1.000 m² dans «Le Bridge»

null
Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Immobilier d’entreprise à Lyon : des dynamiques diverses selon les segments

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point mercredi sur les marchés immobiliers. Au 1er trimestre, sur le segment des bureaux, la demande placée a rebondi. Toutefois, celle-ci a chuté sur le front des locaux d’activités. L’investissement est également affecté par la hausse des taux.


Limonest : Remake acquiert le siège de LDLC

Remake a annoncé l’acquisition du siège du groupe de e-commerce pour le compte de sa SCPI Remake Live.


Lyon 1er : Vendôme Joaillerie Manufacture prend à bail 460 m²

Cette prise à bail de bureaux a été réalisée auprès d’une SCI privée.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Baisse de 23% de la demande placée dans les grandes métropoles

nullLa demande placée a en effet atteint 223.500 m² au premier trimestre 2024, a souligné CBRE dans une analyse sur le marché des bureaux des grandes métropoles régionales.


Chassieu : Viken prend à bail 785 m² de locaux

Valoris Real Estate a été conseil du bailleur et du preneur dans cette opération.