DPE : performances diverses au sein des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

NamR a classé les villes les mieux classées en Auvergne-Rhône-Alpes en matière de performance énergétique.

Dans un peu plus d’un mois, à compter du 1er septembre, les propriétaires de passoires énergétiques, qui correspondent à des logements individuels classés F ou G dans le diagnostic de performance énergétique (DPE), auront l’obligation, en application du décret du 4 mai 2022, de réaliser un audit de performance énergétique.

NamR, société française spécialisée dans la production de données contextuelles géolocalisées, a récemment effectué un classement des villes en fonction de leur taux de passoires énergétiques pour encourager cette transition et accompagner au mieux les territoires partenaires dans le pilotage de leurs performances énergétiques.

De 4,9 à 7,2 millions des logements sur territoire français sont considérés comme des passoires énergétiques. Aussi, la Loi Climat et Résilience votée en août 2021 a pour ambition d’interdire progressivement les logements classés F et G par le DPE, et notamment à la location.

Audit énergétique

À partir du 1er septembre 2022, les propriétaires de ce type de logements seront dans l’obligation de réaliser un audit énergétique pour vendre et louer leurs biens immobiliers. Par ailleurs, le DPE est désormais “opposable” c'est-à-dire utilisable pour un recours en justice si l’acheteur ou le locataire découvre que le logement bénéficiait d’un classement erroné. Dans ce contexte, le DPE se doit donc d’être fiable pour les propriétaires.

En produisant des données contextuelles géolocalisées sur les territoires et les bâtiments, namR s’est donné pour objectif de répondre aux enjeux de la rénovation énergétique en accompagnant les pouvoirs publics. Pour identifier les passoires énergétiques sur le territoire, accompagner les professionnels dans leur réponse aux enjeux climatiques, les équipes disposent des données nécessaires pour réaliser ce type d’étude et sont en mesure de fournir une estimation précise des passoires énergétiques présentes sur le territoire. En quelques mots , namR a récolté, nettoyé, standardisé les données DPE de l’Ademe qui contenait les DPE de 5 % des bâtiments français. Un modèle de Machine Learning a ensuite été exploité pour caractériser le reste des bâtiments de France.

Un fort ratio de passoires énergétiques à Clermont-Ferrand

Pour répondre à ces enjeux, namR a réalisé une cartographie des départements et des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes et dresse un état des lieux des passoires énergétiques dans la région :

“Grâce à la collecte et valorisation de données contextuelles géolocalisées (dites attributs), nous donnons la possibilité aux pouvoirs publics de bénéficier de toutes les clés pour faciliter leur prise de décision. Les données vont alors permettre aux acteurs de bénéficier d’une vision d’ensemble et de pouvoir se comparer entre elles pour harmoniser les stratégies climatiques et environnementales.”

Chloé Clair, CEO de namR.

Dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 50.000 habitants disposant du plus fort ratio de passoires énergétiques, on trouve Clermont-Ferrand (44,64%), Chambéry (39,74%), Annecy (39,32%), Vénissieux (33,39%), et Grenoble (28,72%).

Inversement, dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 5.000 habitants disposant du moins de passoires énergétiques, on trouve les 1er (5,50%) et 2e arrondissements (5,53%) de Lyon, Pierrelatte (5,84%), Montélimar (10,44%), et Saint-Paul-Trois-Châteaux (10,48%)

Enfin, dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 5.000 habitants disposant du meilleur ratio de logements classés A et B, on trouve Étoile-sur-Rhône (21,14%), Chatuzange-le-Goubet (21,03%), mais aussi des villes située non loin de Grenoble, comme Montbonnot-Saint-Martin (19,06%), Crolles (17,49%), ou encore Sassenage (17,22%).

“Avec la planification écologique, la nécessité de rénover le parc immobilier français n’a jamais été aussi forte. À ce titre, le DPE représente un outil d’actions majeur pour faire baisser l’impact carbone des bâtiments. Pour répondre à ces enjeux, tout un écosystème d’aide à la rénovation est en train de se mettre en place pour accompagner les particuliers dans cette démarche. Preuve des avancées concrètes, des organisations et acteurs telles que les banques jouent un rôle fondamental pour faciliter les démarches de rénovation, conseiller sur les aides disponibles et financer le reste-à-charge.”

Chloé Clair, CEO de namR





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Gérald Proponnet, nouveau président des métiers du bois de la FFB AuRA

Le nouveau président régional a été élu le 24 novembre.


Auvergne-Rhône-Alpes : un niveau d’activité encourageant, selon la CAPEB

La confédération a toutefois fait état d’indicateurs tendus lors de sa dernière note de conjoncture publiée fin octobre.


24 nouveaux industriels et distributeurs engagés avec la CAPEB

A l’initiative de la confédération, ces nouveaux industriels et distributeurs s’engagent aux côtés des entreprises artisanales du bâtiment à faire front ensemble afin de préserver le niveau d’activité de la filière bâtiment, et ce dans un contexte de hausse des prix continue.


La CAPEB prévoit un ralentissement en 2023

La confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment organisait mercredi une conférence de presse sur l’activité du secteur.


Un prix « RénoVert » pour les promoteurs-rénovateurs visant la rénovation durable

Ce prix a été créé par Banque Populaire et l’Unis, afin de récompenser les promoteurs-rénovateurs engagés dans l’amélioration durable du bâti existant.


Grégory Fernandez devient président des jeunes dirigeants de la FFB AURA

Grégory Fernandez, dirigeant d’Inaé Isolation, a été élu président régional du groupe jeunes dirigeants de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes


Partenariat renouvelé entre l’État et les organisations professionnelles du BTP


Les organisations professionnelles du bâtiment et des travaux Publics ont renouvelé le 25 octobre dernier leur engagement avec l’Etat pour accompagner les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Les « Cités Tase », une réhabilitation d’ampleur à l’Est du Carré de Soie


Sollar, qui détient depuis 1983 les Cités Tase, a débuté depuis avril des travaux au sein de cet ensemble. Une opération de réhabilitation au long cours qui devrait s’achever d’ici deux ans.


Lyon 4: le «Point Nuit Maison Pluri’elles» réhabilité par RSH

Le « Point Nuit Maison Pluri’elles », réhabilité par Rhône Saône Habitat, a été inauguré fin septembre par l’association Alynea, en charge de l’exploitation du CHRS.


La FNB s’engage avec la convention des entreprises pour le climat

La convention organisait les 18 et 19 octobre un séminaire sur le thème « Agir pour accélérer la transition écologique des entreprises de la filière forêt bois ».


35 jeunes lauréats des concours BTP 2022 récompensés


BTP CFA AuRA a récompense ces lauréats des concours, et lancé la Team AuRA de l’Excellence.


L’U2P Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la précarité énergétique

Pour l’Union, il est « urgent de sortir les petites entreprises de cette précarité ». Elle demande que soient prises plusieurs mesures.


Les craintes de la FFB pour le secteur de la construction

Après le passage de la première partie de la loi de finances via l’article 49-3, Olivier Salleron a alerté sur la situation du secteur du logement. Le pôle habitat de la fédération craint, lui, un passage sous les 100.000 ventes de maisons neuves.


« Les coulisses du Bâtiment » au coeur du chantier du siège de la FFB AURA


L’édition 2022 de cet évènement annuel organisé par les fédérations du bâtiment avait lieu en fin de semaine dernière au siège de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes. Plus de 30 chantiers ont ouvert leurs portes aux jeunes dans la région.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon alerte sur le risque de burn out des artisans

nullLes appels de chefs d’entreprises demandant des informations en vue d’arrêter leur activité augmentent indique la confédération.