DPE : performances diverses au sein des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes | Lyon Pôle Immo

DPE : performances diverses au sein des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

NamR a classé les villes les mieux classées en Auvergne-Rhône-Alpes en matière de performance énergétique.

Dans un peu plus d’un mois, à compter du 1er septembre, les propriétaires de passoires énergétiques, qui correspondent à des logements individuels classés F ou G dans le diagnostic de performance énergétique (DPE), auront l’obligation, en application du décret du 4 mai 2022, de réaliser un audit de performance énergétique.

NamR, société française spécialisée dans la production de données contextuelles géolocalisées, a récemment effectué un classement des villes en fonction de leur taux de passoires énergétiques pour encourager cette transition et accompagner au mieux les territoires partenaires dans le pilotage de leurs performances énergétiques.

De 4,9 à 7,2 millions des logements sur territoire français sont considérés comme des passoires énergétiques. Aussi, la Loi Climat et Résilience votée en août 2021 a pour ambition d’interdire progressivement les logements classés F et G par le DPE, et notamment à la location.

Audit énergétique

À partir du 1er septembre 2022, les propriétaires de ce type de logements seront dans l’obligation de réaliser un audit énergétique pour vendre et louer leurs biens immobiliers. Par ailleurs, le DPE est désormais “opposable” c'est-à-dire utilisable pour un recours en justice si l’acheteur ou le locataire découvre que le logement bénéficiait d’un classement erroné. Dans ce contexte, le DPE se doit donc d’être fiable pour les propriétaires.

En produisant des données contextuelles géolocalisées sur les territoires et les bâtiments, namR s’est donné pour objectif de répondre aux enjeux de la rénovation énergétique en accompagnant les pouvoirs publics. Pour identifier les passoires énergétiques sur le territoire, accompagner les professionnels dans leur réponse aux enjeux climatiques, les équipes disposent des données nécessaires pour réaliser ce type d’étude et sont en mesure de fournir une estimation précise des passoires énergétiques présentes sur le territoire. En quelques mots , namR a récolté, nettoyé, standardisé les données DPE de l’Ademe qui contenait les DPE de 5 % des bâtiments français. Un modèle de Machine Learning a ensuite été exploité pour caractériser le reste des bâtiments de France.

Un fort ratio de passoires énergétiques à Clermont-Ferrand

Pour répondre à ces enjeux, namR a réalisé une cartographie des départements et des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes et dresse un état des lieux des passoires énergétiques dans la région :

“Grâce à la collecte et valorisation de données contextuelles géolocalisées (dites attributs), nous donnons la possibilité aux pouvoirs publics de bénéficier de toutes les clés pour faciliter leur prise de décision. Les données vont alors permettre aux acteurs de bénéficier d’une vision d’ensemble et de pouvoir se comparer entre elles pour harmoniser les stratégies climatiques et environnementales.”

Chloé Clair, CEO de namR.

Dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 50.000 habitants disposant du plus fort ratio de passoires énergétiques, on trouve Clermont-Ferrand (44,64%), Chambéry (39,74%), Annecy (39,32%), Vénissieux (33,39%), et Grenoble (28,72%).

Inversement, dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 5.000 habitants disposant du moins de passoires énergétiques, on trouve les 1er (5,50%) et 2e arrondissements (5,53%) de Lyon, Pierrelatte (5,84%), Montélimar (10,44%), et Saint-Paul-Trois-Châteaux (10,48%)

Enfin, dans le top 5 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes de plus de 5.000 habitants disposant du meilleur ratio de logements classés A et B, on trouve Étoile-sur-Rhône (21,14%), Chatuzange-le-Goubet (21,03%), mais aussi des villes située non loin de Grenoble, comme Montbonnot-Saint-Martin (19,06%), Crolles (17,49%), ou encore Sassenage (17,22%).

“Avec la planification écologique, la nécessité de rénover le parc immobilier français n’a jamais été aussi forte. À ce titre, le DPE représente un outil d’actions majeur pour faire baisser l’impact carbone des bâtiments. Pour répondre à ces enjeux, tout un écosystème d’aide à la rénovation est en train de se mettre en place pour accompagner les particuliers dans cette démarche. Preuve des avancées concrètes, des organisations et acteurs telles que les banques jouent un rôle fondamental pour faciliter les démarches de rénovation, conseiller sur les aides disponibles et financer le reste-à-charge.”

Chloé Clair, CEO de namR





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des travaux de modernisation des collèges de la Métropole

La collectivité s’engage dans la modernisation de ses collèges, via des travaux de végétalisation et de rénovation. La Métropole organisait il y a quelques jours une visite dans deux d’entre eux, à Givors et Grigny.


Une nouvelle charte lyonnaise du ravalement de façade

La Ville de Lyon et 14 partenaires ont signé mercredi cette charte qui a fait l’objet d’une réactualisation.


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.


Simplification de MaPrimeRénov’ : une victoire pour la FFB, mais…

Les décrets publiés en fin de semaine dernière s’avèrent être, pour une très large part, conformes aux demandes de la fédération. Celle-ci demande toutefois à ce que l’entrée en vigueur effective de ces mesures soit accélérée. La CAPEB avait également réagi.


Le décret de simplification de Maprimerenov’ publié

Le décret relatif à la simplification du dispositif MaPrimeRénov’ est paru vendredi au Journal Officiel.


«Top of the Roof Lyon 2024», à Lyon les 27 et 28 mars

La Chambre syndicale française de l’étanchéité et la fédération BTP Rhône et Métropole organisent un premier salon des métiers de l’étanchéité et du bardage.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


La crise du bâtiment ampute lourdement la croissance, avertit la FFB

nullLa FFB a réalisé mardi son traditionnel point d’activité trimestriel. L’entrée en récession du secteur se confirme, a indiqué la fédération du bâtiment.


Vers un repli de l’activité dans le gros œuvre en mars

C’est ce qu’indique la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture, publiée chaque début de mois.


Portes ouvertes des BTP CFA : un accueil spécifique pour les femmes

nullÀ l’occasion des prochaines portes ouvertes des BTP CFA de la Loire et du Puy-de-Dôme qui auront lieu samedi 16 mars, un stand sera mis en place dans chaque CFA BTP.


Corenc : travaux de réhabilitation du site de la Banque Populaire AURA

nullBouygues Bâtiment Sud-Est a lancé des travaux de réhabilitation énergétique et de modernisation du site de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes dans cette ville de l’Isère.


Hausse modérée de l’IPEA au 4e trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent de 0,4% sur un trimestre.