Logement : ce qui change en ce 1er janvier | Lyon Pôle Immo

Logement : ce qui change en ce 1er janvier

Les APL sont rehaussées, tout comme les plafonds de loyer du dispositif “Loc'Avantages”, ceux encadrant le logement locatif social et l'accession sociale, et les plafonds de ressources dits « ANAH ». Le dispositif « MonAccompagnateurRenov » est en outre mis en œuvre en ce début de mois.

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait un rappel des changements intervenant en ce début d’année. Les aides personnelles au logement (APL) sont notamment revalorisées en ce 1er janvier 2023. Le ministère précise qu’il s’agit d’une revalorisation du paramètre de ressources R0 (niveau de ressources en dessous duquel l'aide est maximale). En outre, pour répondre à la demande des collectivités ultramarines, le plafonnement à 6 personnes à charge dans le barème du calcul des aides en Outre-mer est supprimé.

Des plafonds revalorisés

Autre revalorisation en ce 1er janvier : en ce jour, les plafonds de loyer du dispositif de réduction fiscal “Loc'Avantages” sont augmentés en 2023 de la variation de l'indice de référence des loyers (IRL) calculée entre les valeurs des deuxièmes trimestres 2021 et 2022, soit une hausse de 3,60%.

Par ailleurs, les plafonds encadrant le logement locatif social et l'accession sociale à la propriété sont revalorisés pour tenir compte de l'inflation et de l'évolution des coûts de construction. Ces revalorisations visent notamment à garantir un ciblage social adéquat de ces dispositifs de soutien au logement. Elles concernent les plafonds de ressources pour l'éligibilité à un logement locatif social (PLAI, PLUS, PLS), mais aussi les plafonds de ressources et de prix d'acquisition pour le PSLA et le BRS, et enfin les plafonds de loyer pour la phase locative du PSLA. 

D’autres plafonds rehaussés

Les plafonds de ressources dit « ANAH » concernant les ménages modestes et très modestes seront révisés à hauteur de 6,3% pour 2023 par rapport à 2022 afin d'intégrer les impacts de l'inflation observée en 2022. Ces plafonds de ressources sont également pris en compte pour vérifier l'éligibilité aux aides de l'ANAH - Agence nationale de l'habitat (MaPrimeRénov' Sérénité, MaPrimeRénov' Copropriétés, Habitat indigne), le dispositif MaPrimeRénov', les CEE (Certificats d'économie d'énergie) précarité énergétiques, le dispositif de garantie de couverture de reste à charge pour les plus modestes (FGRE) comme l’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le prêt Avance rénovation (PAR).

Autre nouveauté en termes de dispositif, celui nommé « MonAccompagnateurRenov », qui vise à l'accompagnement obligatoire des ménages lors de rénovations énergétiques de l'habitat privé. Il est mis en œuvre à compter ce 1er janvier. Il concerne dans un premier temps les rénovations pour lesquelles les aides MaPrimeRénov’ Sérénité (MPRS) seront mobilisées.

Les logements les plus énergivores exclus de la location

La loi « Climat & Résilience » avait introduit un critère de performance énergétique minimal dans la définition du « logement décent ». À compter de ce 1er janvier, un logement sera qualifié de énergétiquement décent lorsque sa consommation d'énergie (chauffage, éclairage, eau chaude, ventilation, refroidissement...), estimée par le DPE et exprimée en énergie finale par mètre carré de surface habitable et par an, sera inférieure à 450 kWh par m² en France métropolitaine. Les logements les plus énergivores, dont la consommation d'énergie dépasse cette valeur, ne pourront plus être proposés à la location.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Charly, lauréate d’un des « rubans du Patrimoine » 2024

Les lauréats de ce concours organisé par l’AMF, la FFB, et diverses structures ont été désignés pour la 30ème édition du concours « les rubans du Patrimoine ».


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


La FFB salue aussi le plan de simplification

nullLa fédération appelle néanmoins le gouvernement « à veiller à ne pas introduire de la complexité en pensant simplifier ».


Simplification : la CAPEB évoque «une avancée majeure»

nullLa confédération a indiqué juger favorablement un certain nombre de mesures annoncées par le gouvernement.


Un marché des entreprises artisanales du Bâtiment toujours en difficulté

Les artisans et petites entreprises du bâtiment ont fait part de leur note de conjoncture du 1er trimestre 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des travaux de modernisation des collèges de la Métropole

La collectivité s’engage dans la modernisation de ses collèges, via des travaux de végétalisation et de rénovation. La Métropole organisait il y a quelques jours une visite dans deux d’entre eux, à Givors et Grigny.


Une nouvelle charte lyonnaise du ravalement de façade

La Ville de Lyon et 14 partenaires ont signé mercredi cette charte qui a fait l’objet d’une réactualisation.


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.


Simplification de MaPrimeRénov’ : une victoire pour la FFB, mais…

Les décrets publiés en fin de semaine dernière s’avèrent être, pour une très large part, conformes aux demandes de la fédération. Celle-ci demande toutefois à ce que l’entrée en vigueur effective de ces mesures soit accélérée. La CAPEB avait également réagi.


Le décret de simplification de Maprimerenov’ publié

Le décret relatif à la simplification du dispositif MaPrimeRénov’ est paru vendredi au Journal Officiel.


«Top of the Roof Lyon 2024», à Lyon les 27 et 28 mars

La Chambre syndicale française de l’étanchéité et la fédération BTP Rhône et Métropole organisent un premier salon des métiers de l’étanchéité et du bardage.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.