L’audit énergétique obligatoire depuis le 1er avril | Lyon Pôle Immo

L’audit énergétique obligatoire depuis le 1er avril

Celui-ci, obligatoire pour les habitations classées F ou G, découle de la mise en œuvre de la loi « Climat et Résilience » d’août 2021.

L’audit énergétique est, depuis de samedi 1er avril, obligatoire dans le cas d’une promesse de vente ou, à défaut, l'acte de vente, d’une habitation classée F ou G. Cette nouvelle disposition s’inscrit dans la mise en œuvre de la loi visant à lutter contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience, adoptée le 24 août 2021.

Un état des lieux détaillé

L’audit constitue un état des lieux détaillé de la performance énergétique et environnementale d'un logement, et vise à sensibiliser le futur acquéreur aux questions de transition écologique et énergétique, à l’orienter en lui proposant des scénarios de travaux d’amélioration de la performance du logement concerné.

Cet audit concerne les propriétaires de maisons individuelles et les immeubles composés de plusieurs logements appartenant à un propriétaire unique proposés à la vente en France métropolitaine. Il impacte, dans un premier temps, les logements qualifiés de « passoires thermiques », à savoir les habitations classées F ou G.

L’obligation sera progressivement étendue aux habitations classées E à partir du 1er janvier 2025, puis aux logements classés D à partir du 1er janvier 2034. Le propriétaire doit engager la démarche avant même la mise en vente de votre bien, afin de remettre au potentiel acquéreur l’audit énergétique dès la première visite et, au plus tard, le jour de la signature de la promesse de vente.

Des audits réalisés par des professionnels qualifiés

L’audit énergétique ne remplace pas le DPE mais apporte des informations complémentaires à celui-ci. Il repose sur une analyse plus complète et comporte notamment un état des lieux général du bien (caractéristiques thermiques et géométriques, indications sur les équipements de chauffage, de ventilation, d’éclairage…), une estimation de la performance du bâtiment, et des propositions de travaux de rénovation permettant d’améliorer le niveau de performance énergétique. L’audit propose également une estimation des économies d’énergie, des ordres de grandeur des coûts des travaux proposés, et la mention des principales aides publiques mobilisables. Cet audit doit être réalisé par un professionnel qualifié, disposant d’une assurance couvrant les conséquences d'un engagement de sa responsabilité.

Ces professionnels qualifiés sont, pour les maisons, les diagnostiqueurs immobiliers certifiés, les bureaux d'études et entreprises qualifiés « audit énergétique en maison individuelle » (qualification OPQIBI 1911), et les entreprises disposant du label RGE. La durée de validité de l’audit énergétique est de cinq ans.

Pour les immeubles comprenant plusieurs logements, les professionnels qualifiés sont les bureaux d'études « audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives) » (qualification OPQIBI 1905), ainsi que les sociétés d'architecture et architectes inscrits à l'ordre et ayant suivi une formation.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.


Simplification de MaPrimeRénov’ : une victoire pour la FFB, mais…

Les décrets publiés en fin de semaine dernière s’avèrent être, pour une très large part, conformes aux demandes de la fédération. Celle-ci demande toutefois à ce que l’entrée en vigueur effective de ces mesures soit accélérée. La CAPEB avait également réagi.


Le décret de simplification de Maprimerenov’ publié

Le décret relatif à la simplification du dispositif MaPrimeRénov’ est paru vendredi au Journal Officiel.


«Top of the Roof Lyon 2024», à Lyon les 27 et 28 mars

La Chambre syndicale française de l’étanchéité et la fédération BTP Rhône et Métropole organisent un premier salon des métiers de l’étanchéité et du bardage.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


La crise du bâtiment ampute lourdement la croissance, avertit la FFB

nullLa FFB a réalisé mardi son traditionnel point d’activité trimestriel. L’entrée en récession du secteur se confirme, a indiqué la fédération du bâtiment.


Vers un repli de l’activité dans le gros œuvre en mars

C’est ce qu’indique la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture, publiée chaque début de mois.


Portes ouvertes des BTP CFA : un accueil spécifique pour les femmes

nullÀ l’occasion des prochaines portes ouvertes des BTP CFA de la Loire et du Puy-de-Dôme qui auront lieu samedi 16 mars, un stand sera mis en place dans chaque CFA BTP.


Corenc : travaux de réhabilitation du site de la Banque Populaire AURA

nullBouygues Bâtiment Sud-Est a lancé des travaux de réhabilitation énergétique et de modernisation du site de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes dans cette ville de l’Isère.


Hausse modérée de l’IPEA au 4e trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent de 0,4% sur un trimestre.


Christophe Béchu répond aux critiques sur MaprimeRénov’

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est revenu ce jeudi à Lyon sur les récentes critiques portant sur la moindre hausse des crédits de MaprimeRénov’, émanant notamment de la FFB AURA et de BTP Rhône et Métropole.


Le Pôle Habitat FFB lance son « dernier appel avant point de non-retour »

nullLa fédération organisait ce jeudi une conférence de presse au cours de laquelle elle a alerté sur la situation alarmante du logement neuf.