La CAPEB alerte face au ralentissement de l’artisanat du bâtiment | Lyon Pôle Immo

La CAPEB alerte face au ralentissement de l’artisanat du bâtiment

La confédération a proposé cette semaine au gouvernement une feuille de route de mesures « prêtes à l’emploi » afin de mettre un terme au déclin de l’activité des entreprises en rénovation.

L'activité en rénovation ralenti. C'est en substance le message qui a été répété cette semaine par la confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), qui se base sur des chiffres décevants au cours du 1er trimestre 2023. «Comme le laissait présager l’année 2022, la croissance de l’activité de l’artisanat du bâtiment enregistre de nouveau un ralentissement pour le premier trimestre 2023 », note la CAPEB

« Les chiffres le confirment, trimestre après trimestre, la perte de vitesse qui s’est amorcée se poursuit dans la durée. En janvier dernier, nous demandions au Gouvernement de réagir en prenant des décisions fortes et ambitieuses pour mettre un terme à ce déclin. Décisions qui ne sont jamais venues. »

CAPEB

Toutefois, pour faire avancer des propositions, la CAPEB a soumis au gouvernement une « feuille de route de mesures prêtes à l’emploi » dans l’espoir qu’il en fasse sienne.

Un début d’année en recul

Dans la continuité de la baisse enclenchée début 2022Le mouvement de ralentissement de l’activité qui a débuté début 2022 s’est confirmée en ce premier trimestre 2023, et ce pour tous les segments d’activité.

« L’activité en entretien-amélioration permet néanmoins de maintenir une progression positive ce trimestre (+ 0,5 %) grâce au dynamisme enregistré par les travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements (+ 2,0 %). Le constat est différent pour la construction neuve, qui voit son activité en volume stagner ce trimestre en comparaison avec la même période en 2022. »

Surtout, les perspectives en termes d’activité future se dégradent.

« Début avril, les carnets de commandes, qui conservaient jusqu’ici des niveaux élevés, sont en baisse et représentent désormais 87 jours de travail à venir, soit 9 jours de moins qu’au trimestre précédent et 16 jours de moins qu’il y a un an. Le volume le plus bas depuis janvier 2021. Ce constat est identique dans l’entretien-amélioration et le neuf, et ce dans l’intégralité des régions à l’exception de la Bretagne. »

CAPEB

La confédération fait toutefois état de « disparités selon les régions et les corps de métiers » en ce premier trimestre 2023. Selon la CAPEB, certaines régions enregistrent de bonnes performances, à l’instar de la Bretagne ou de la Nouvelle-Aquitaine, tandis que, dans d’autres, le volume d’activité recule pour la toute première fois depuis la crise sanitaire, comme en Normandie (-0,5%), Centre Val-de-Loire (-0,5%), ou dans les Hauts-de-France (-1 %).

Des différences sont constatées entre corps de métiers.

« La trajectoire de l’activité en aménagement décoration plâtrerie se redresse en glissement annuel par rapport au trimestre précédent, et les entreprises de couverture plomberie chauffage témoignent d’un ralentissement modéré (0,5 point) et d’une croissance meilleure que la moyenne. En revanche, les entreprises d’électricité sont particulièrement affectées et subissent une baisse d’activité. »

CAPEB

Perspectives négatives

Les entreprises artisanales du bâtiment semblent anticiper que le ralentissement engagé depuis plusieurs trimestres se poursuivra, du fait de coûts toujours élevés (hausse du SMIC, coûts de l’énergie, des matières premières, des matériaux et des équipements), et d’une inflation qui comprime le pouvoir d’achat des ménages avec un impact direct sur la baisse des demandes de travaux pour les artisans. « Les entreprises ont un avis négatif de l’évolution de leur activité pour les 6 prochains mois », note la confédération.

« Les niveaux de trésorerie des entreprises se dégradent fortement avec un solde négatif d’opinion de 15 points, soit 3 fois plus qu’au trimestre précédent. De la même façon, seules 6 % des entreprises déclarent constater une hausse de leur activité. Pour l’immense majorité, l’activité, au contraire, soit se dégrade (40%) soit est restée stable. »

15 propositions

La CAPEB a, pour mettre un terme au déclin, fait 15 propositions visant à un rebond d’activité.

Celles-ci s’articulent autour de 4 grandes thématiques: simplifier pour dynamiser, lutter contre la fraude et renforcer la crédibilité des dispositifs RGE et CEE, augmenter le nombre d’entreprises en capacité de réaliser des travaux de rénovations énergétiques et dynamiser la demande des particuliers pour des rénovations énergétiques plus ambitieuses.

« Certaines de ces 15 propositions ne sont pas nouvelles mais nous sommes convaincus qu’elles redonneront au secteur de l’artisanat du bâtiment le souffle nécessaire pour leur permettre de relever les défis sur lesquels elles sont attendues et continuer à représenter un secteur majeur de notre économie. Les mesures dont nous avons besoin sont là, le Gouvernement n’a plus qu’à s’en saisir. Nous espérons un signe du Gouvernement sur ces propositions à l’occasion des prochaines Assises du BTP qui devraient se tenir en juin. »

Jean-Christophe Repon





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.


Simplification de MaPrimeRénov’ : une victoire pour la FFB, mais…

Les décrets publiés en fin de semaine dernière s’avèrent être, pour une très large part, conformes aux demandes de la fédération. Celle-ci demande toutefois à ce que l’entrée en vigueur effective de ces mesures soit accélérée. La CAPEB avait également réagi.


Le décret de simplification de Maprimerenov’ publié

Le décret relatif à la simplification du dispositif MaPrimeRénov’ est paru vendredi au Journal Officiel.


«Top of the Roof Lyon 2024», à Lyon les 27 et 28 mars

La Chambre syndicale française de l’étanchéité et la fédération BTP Rhône et Métropole organisent un premier salon des métiers de l’étanchéité et du bardage.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


La crise du bâtiment ampute lourdement la croissance, avertit la FFB

nullLa FFB a réalisé mardi son traditionnel point d’activité trimestriel. L’entrée en récession du secteur se confirme, a indiqué la fédération du bâtiment.


Vers un repli de l’activité dans le gros œuvre en mars

C’est ce qu’indique la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture, publiée chaque début de mois.


Portes ouvertes des BTP CFA : un accueil spécifique pour les femmes

nullÀ l’occasion des prochaines portes ouvertes des BTP CFA de la Loire et du Puy-de-Dôme qui auront lieu samedi 16 mars, un stand sera mis en place dans chaque CFA BTP.


Corenc : travaux de réhabilitation du site de la Banque Populaire AURA

nullBouygues Bâtiment Sud-Est a lancé des travaux de réhabilitation énergétique et de modernisation du site de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes dans cette ville de l’Isère.


Hausse modérée de l’IPEA au 4e trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent de 0,4% sur un trimestre.


Christophe Béchu répond aux critiques sur MaprimeRénov’

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est revenu ce jeudi à Lyon sur les récentes critiques portant sur la moindre hausse des crédits de MaprimeRénov’, émanant notamment de la FFB AURA et de BTP Rhône et Métropole.


Le Pôle Habitat FFB lance son « dernier appel avant point de non-retour »

nullLa fédération organisait ce jeudi une conférence de presse au cours de laquelle elle a alerté sur la situation alarmante du logement neuf.