La FFB inquiète sur la filière REP | Lyon Pôle Immo

La FFB inquiète sur la filière REP

Dans un communiqué, la fédération française du bâtiment a exprimé son inquiétude sur la mise en place de la responsabilité élargie du producteur dans le secteur du bâtiment.

La fédération française du bâtiment (FFB) a, dans un communiqué, exprimé sa vive inquiétude sur la mise en place de la responsabilité élargie du producteur (REP). La mise en place de la filière REP dans le secteur suscite, selon la FFB, « un fort mécontentement des artisans et entrepreneurs de bâtiment, qui se transforme progressivement en un rejet massif du dispositif ».

Trois sujets cristallisent cette colère, à savoir la non-effectivité de la reprise sans frais, le traitement d’exception réservé au verre plat et enfin l’absence, accentuée par un contexte d’inflation et de crise historique du logement, de visibilité sur les montants des éco-contributions qui s’appliqueront sur les produits achetés pour les chantiers de 2024 et qui doivent être intégrés dès aujourd’hui dans les prix.

Accélérer le déploiement du maillage territorial

Sur le front de la reprise sans frais des déchets triés, même si tout le monde est conscient de la nécessaire progressivité, les professionnels payent une éco-contribution sans que le système de collecte ne commence à être véritablement opérationnel, particulièrement dans les zones rurales et pour les déchets non inertes. La complexité des modalités de reprise imposées qui diffèrent entre les éco-organismes, accentue en outre cette frustration.

La FFB demande donc à accélérer le déploiement du maillage territorial en points de reprise des déchets que la collecte soit mise en place sans délai sur les chantiers et en entreprise, solutions qui aujourd’hui sont mises au second plan par les éco-organismes. L’organisation réitère « sa demande d’une communication officielle des évolutions des éco-contributions sous un préavis minimum de neuf mois afin que les entreprises et artisans puissent les intégrer dans les devis qu’ils remettent aujourd’hui pour des chantiers qu’ils exécuteront en 2024 ».

« Sur le terrain, le raccourci est que l’on paye désormais une nouvelle taxe (dont le montant pourrait être multiplié par 3, 5 ou 10 l’an prochain) sans vrai service en retour. Il est absolument indispensable de se remettre autour de la table avec le gouvernement pour trouver des solutions visant à rendre le système plus efficace en maîtrisant les coûts. »

Olivier Salleron, président de la FFB






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne : l’Hôtel de Ville en travaux

Des travaux sont réalisés au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville et nécessiteront un accès par la place Lazare-Goujon à partir du jeudi 11 juillet.


La FFB Auvergne-Rhône-Alpes met en avant l’artisanat du bâtiment

L’organisation organisait la semaine dernière une visite d’entreprise à Béligneux dans l’Ain, à l’occasion de la semaine de l’artisanat de la FFB.


Élections législatives : la CAPEB rappelle ses valeurs

La confédération affirme son profond attachement aux valeurs fondamentales des entreprises artisanales du bâtiment.


Partenariat entre BTP CFA AuRA et Vinci Energies France Tertiaire

Un partenariat a été signé lundi entre BTP CFA Auvergne-Rhône-Alpes et Vinci Energies France Tertiaire Centre-Est Sud pour dynamiser et renforcer l’apprentissage dans l’électricité.


Charly, lauréate d’un des « rubans du Patrimoine » 2024

Les lauréats de ce concours organisé par l’AMF, la FFB, et diverses structures ont été désignés pour la 30ème édition du concours « les rubans du Patrimoine ».


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


La FFB salue aussi le plan de simplification

nullLa fédération appelle néanmoins le gouvernement « à veiller à ne pas introduire de la complexité en pensant simplifier ».


Simplification : la CAPEB évoque «une avancée majeure»

nullLa confédération a indiqué juger favorablement un certain nombre de mesures annoncées par le gouvernement.


Un marché des entreprises artisanales du Bâtiment toujours en difficulté

Les artisans et petites entreprises du bâtiment ont fait part de leur note de conjoncture du 1er trimestre 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des travaux de modernisation des collèges de la Métropole

La collectivité s’engage dans la modernisation de ses collèges, via des travaux de végétalisation et de rénovation. La Métropole organisait il y a quelques jours une visite dans deux d’entre eux, à Givors et Grigny.


Une nouvelle charte lyonnaise du ravalement de façade

La Ville de Lyon et 14 partenaires ont signé mercredi cette charte qui a fait l’objet d’une réactualisation.


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.