Part-Dieu Vivier-Merle, station en tête des valeurs locatives | Lyon Pôle Immo

Part-Dieu Vivier-Merle, station en tête des valeurs locatives

Cushman & Wakefield France a présenté sa carte des valeurs locatives de bureaux par station de métro à Lyon.

Le département « Études et recherche » de Cushman & Wakefield France, a fait part de sa carte des valeurs locatives de bureaux par station de métro à Lyon, principale métropole régionale. Les loyers des surfaces proposées à l’offre autour des stations de métro et de tramway de Lyon ont été analysés à fin octobre 2023.

Progression différenciée

Malgré une demande placée un peu anémiée par rapport à 2022, les loyers continuent leur progression différenciée dans la métropole lyonnaise, note le conseil. Et ce sont sans surprise les quartiers centraux, comme notamment la Part-Dieu, qui affichent les valeurs les plus élevées.

Cependant, Romain Nicolle, directeur de l’agence Cushman & Wakefield de Lyon, note que des alternatives de qualité sont proposées à des valeurs moins élevées.

«Malgré des loyers qui continuent de progresser dans un marché tertiaire tendu (seulement 5% de taux de vacance au niveau de la métropole), Lyon offre, grâce à son réseau de transport en commun extrêmement bien maillé, un éventail de solutions locatives, avec accès direct au métro ou au tramway, compétitives et variées entre 130 et 350 €/m². »

Romain Nicolle

La Part-Dieu, quartier central des affaires lyonnais mais aussi pôle multimodal indétrônable à l’échelle de la métropole, concentre les offres locatives les plus chères, comme le montre l’immeuble Primatvera, présenté à 350 €/m² rue de Bonnel.

La Presqu’Île, secteur central par excellence et structurellement sous offreur en bureaux, affiche des valeurs proches de la Part-Dieu avec notamment l’immeuble Grand Hôtel Dieu proposé à 330 €/m² (station Bellecour). Enfin, le très chic 6ème arrondissement complète ce podium avec par exemple le Crystallin aux Brotteaux présenté à 320€/m²

Un panel diversifié de valeurs locatives

Le conseil note que, parmi les quartiers intramuros bien desservis, le secteur Charpennes (métros A et B + tram T1 et T4), offre des immeubles tertiaires rénovés à des loyers culminant autour de 200 €/m². Et le panel souligne que pour des utilisateurs recherchant avant tout une solution économique, plusieurs secteurs périphériques offrent une alternative très pertinente, à l’image d’Oullins, depuis peu desservi par le métro B (loyer top à 165€/m²), ou encore le parc technologique de Saint Priest (135 €/m²).

« Face aux nombreuses inquiétudes qui entourent l’avenir de l’immobilier de bureau, il est intéressant de noter que les valeurs locatives restent favorablement orientées dans les grandes métropoles régionales, à l’image de Lyon. Dès lors que les immeubles proposent aux utilisateurs une véritable valeur ajoutée, en favorisant notamment la présence au bureau de leurs collaborateurs. A cet égard, la combinaison d’un projet ambitieux de renouvellement d’un quartier d’affaires et d’une forte accessibilité en transports en commun offre la garantie d’une véritable centralité pour les entreprises, comme le souligne à Lyon l’écart rencontré en termes de valeurs locatives entre la Part-Dieu et le reste de la métropole.»

Christelle Bastard, directrice des études de Cushman & Wakefield France

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le marché des bureaux en régions a ralenti en 2023

1,65 million de m² ont été commercialisés et 6,2 milliards d’euros ont été investis, note BNP Paribas Real Estate Transaction dans une analyse.


Gwenola Galippe de Legge, directrice commercialisation de Mercialys

Cette experte retail, qui a pris ses fonctions en janvier, est rattachée à Nicolas Faivre, directeur des opérations.


2023, un point bas pour l’investissement en régions

C’est le constat dressé par JLL dans une récente analyse.


Iroko acquiert le Karré

nullLa SCPI Iroko Zen a acquis cet immeuble de bureaux de près de 10.000 m² situé au coeur du quartier du Carré de Soie, à Vaulx-en-Velin. C’est la plus importante acquisition en région lyonnaise depuis début 2024.


Bénédicte Faurisson, directrice juridique Immobilier de Dentressangle

nullLe groupe a promu cette professionnelle de 40 ans, arrivée en 2022 au sein de l’entité.


Bourgoin-Jallieu / photovoltaïque: un chantier «bas carbone» d’Enedis et MTPe

Enedis dans les Alpes et MTPe ont mené un chantier « bas carbone » pour raccorder une toiture photovoltaïque.


Les bureaux bas-carbone sont attractifs pour les jeunes générations

C’est le résultat d’une enquête réalisée par l’Ifop pour le spécialiste de la promotion immobilière de bureaux bas-carbone WO2.


La demande placée en bureaux a dévissé à Grenoble en 2023

La FNAIM Entreprises de l’Isère a fait part en cours de semaine dernière de ses chiffres de demande placée en bureaux sur la métropole grenobloise, en baisse de près de moitié par rapport à 2022.


Renault Trucks va construire une plate-forme logistique à Saint-Priest

Le groupe a annoncé la construction d’un nouveau bâtiment à énergie positive au cœur de son site de Lyon Saint-Priest. Il s’étendra sur 46.000 m².


Retour du dividende chez Unibail-Rodamco-Westfield

La foncière a fait état ce jeudi de ses résultats annuels 2023. Le groupe vouloir distribuer un dividende, après trois années de suspension.


Des gisements de réversibilité dans l’Est lyonnais

Adéquation et La place de l’immobilier ont analysé les zones présentant un fort potentiel de transformation de bureaux en logements.


Résilience du segment des locaux industriels en 2023

C’est le constat dressé par la FNAIM Entreprises à l’occasion de son bilan de l’exercice 2023.


Le cout l’immobilier résidentiel nuit à l’attractivité de Lyon

Si la ville n’accède cette année qu’à la deuxième place du classement Arthur Loyd des très grandes Métropoles, c’est en particulier dû au coût du logement, qui affecte le classement global.


Lyon passe derrière Toulouse au palmarès des agglomérations les plus attractives

La 7e édition du baromètre Arthur Loyd a été publiée ce mardi. Pour la première fois, Lyon ne figure pas en première position sur le podium des très grandes métropoles.


60 millions d’euros pour doper la filière microélectronique en AURA

La Région et le CEA ont annoncé cet investissement pour booster la filière microélectronique en Auvergne-Rhône-Alpes.