La CAPEB alerte sur MaPrimeRenov’ | Lyon Pôle Immo

La CAPEB alerte sur MaPrimeRenov’

L’organisation a dévoilé le contenu d’une lettre cosignée par 30 acteurs à l’adresse de la Première ministre lui demandant d’entendre l’appel de la profession pour une révision immédiate de MaPrimeRenov’. Elle avait aussi dévoilé cette semaine 39 propositions pour la simplification.

La confédération a ce mercredi dévoilé le contenu d’une lettre cosignée par 30 acteurs à l’adresse de la Première ministre lui demandant d’entendre l’appel de la profession pour une révision immédiate de MaPrimeRenov’. Pour la CAPEB, il s’agit d’agir “pour éviter la catastrophe annoncée ».

Cette lettre a été cosignée par 30 acteurs.

« Le constat est sans appel. Avec 90% des logements existants à rénover, la réforme de MaPrimeRénov’, telle qu’elle est envisagée pour le 1er janvier 2024, ne vous donnera pas les moyens d’atteindre les objectifs de décarbonation des bâtiments fixés dans le cadre de la planification écologique. Les travaux d’ampleur à réaliser, pour obtenir les aides, seront trop lourds pour les particuliers, leur reste à charge encore bien trop coûteux et les démarches toujours trop complexes pour les professionnels. Cette réforme, nous les acteurs du secteur, nous l’appelions de nos vœux. La croissance des travaux de rénovation énergétique diminue, trimestre après trimestre, tout comme le nombre d’entreprises RGE et tout particulièrement le nombre de TPE, conséquence logique de la complexité grandissante des dispositifs RGE et CEE qui, pour autant, n’a pas permis de lutter efficacement contre la fraude. L’évolution du dispositif MaPrimeRenov’ est donc une nécessité. Seulement la trajectoire qui a été privilégiée nous mène tout droit à une catastrophe annoncée. »

Extrait de la lettre ouverte

La CAPEB exhorte la Première ministre à « corriger les failles de cette réforme avant que cette dernière n’en vienne à porter un coup préjudiciable à l’accélération indispensable des travaux de rénovation énergétique, aux particuliers et à l’activité des entreprises qui les réalisent ».

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CAPEB et la FFB plutôt satisfaites de leur entrevue avec les ministres

Selon la CAPEB, Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian ont fait le choix «de s’appuyer sur les TPE du bâtiment pour accélérer la rénovation énergétique».


La refonte du DPE fait débat

La question de la refonte du DPE s’est invitée mardi à la conférence de présentation des chiffres de la promotion immobilière en région lyonnaise.


Bercy annonce des mesures de soutien aux entreprises du BTP

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, a annoncé mardi des mesures en direction des entreprises du bâtiment et des travaux publics.


La CAPEB demande à Guillaume Kasbarian des arbitrages

La confédération demande au nouveau ministre « de prendre les arbitrages que le secteur attend avec grande impatience ».


Guillaume Kasbarian, nouveau ministre délégué au Logement

Le nouveau ministre succède à Patrice Vergriete, qui devient, lui, ministre délégué chargé des transports.


L’artisanat du bâtiment reste « en tension » en Auvergne-Rhône-Alpes

nullC’est le constat qui découle de l’étude conduite par les CAPEB de la région auprès de leurs adhérents pour le 4e trimestre 2023.


Christophe Béchu veut raviver la demande de logement, ainsi qu’un choc d’offre

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires adressait ce mercredi ses vœux, et fait à cette occasion quelques annonces en matière de d’aménagement du territoire et de logement.


La CAPEB réclame à son tour la suppression de la hausse de la taxe sur le GNR

nullSelon la confédération des petites entreprises du bâtiment, les entreprises artisanales du bâtiment ne peuvent entendre que les entreprises agricoles soient privilégiées.


BTP CFA AURA & l’ANDSA signent une convention

Les deux structures s’associent pour dynamiser les activités sportives des apprentis du BTP.


Salon des métiers de l’étanchéité et du bardage à Lyon les 27 et 28 mars 2024

La Chambre Syndicale Française de l’Étanchéité annonce le premier salon qui aura lieu au Matmut Stadium de Lyon.


Le comité de suivi de la rénovation énergétique salué par la CAPEB

nullUn comité de suivi de la rénovation énergétique a été lancé pour faciliter le quotidien des entreprises qui sont en première ligne dans la rénovation énergétique.


623.790 logements privés rénovés en 2023

3,12 milliards d’euros d’aides ont été distribuées. Pour Christophe Béchu, « une dynamique de fond s’est installée en faveur de la rénovation de l’habitat ».


Le recul de l’artisanat du bâtiment s’est poursuivi au 4e trimestre

La CAPEB a fait part ce mercredi de sa note de conjoncture. Dans le prolongement des deux trimestres précédents, l’activité des entreprises artisanales du bâtiment s’est encore contracté au 4e trimestre.


Une 3e demande de paiement à la Commission européenne pour financer France Relance

Une troisième demande de paiement a été adressée par Bruno Le Maire à la Commission européenne, afin de recevoir 7,5 milliards d’euros de subventions du plan de relance européen, notamment pour permettre la rénovation énergétique des bâtiments publics.


LE DPE une nouvelle fois fragilisé

Une note du Conseil d’analyse économique (CAE) publiée ce mercredi a de nouveau questionné la fiabilité de l’actuel DPE. Celui-ci ne correspondrait, selon celle-ci, pas à la réalité à la consommation réelle des logements.