La CAPEB promeut la révision immédiate de MaPrimeRénov | Lyon Pôle Immo

La CAPEB promeut la révision immédiate de MaPrimeRénov

La confédération pointe plusieurs centaines de millions d’euros non consommés de l’enveloppe en 2023.

La CAPEB accueille avec « pragmatisme » les dernières évolutions du financement du dispositif. « Avec plusieurs centaines de millions d’euros non consommés de l’enveloppe MaPrimeRénov en 2023, l’urgence en 2024 n’est pas budgétaire mais la révision immédiate du dispositif », note la confédération dans un communiqué suite à l’annonce de Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, d’amputer le budget affecté à MaPrimeRénov' d’un 2024 d’un milliard d’euros. La CAPEB indique accueillir « ce principe de réalité avec pragmatisme ».

« En effet, l’urgence à l’heure actuelle est de se donner les moyens de consommer en 2024 le budget alloué dans un contexte où les décaissements ont baissé de près de 12% en 2023 par rapport à 2022 et le nombre de chantiers de rénovation énergétique financés par l’ANAH, de 17 % (soit 569.243 chantiers avec seulement 72.000 rénovations globales). Lorsque l’augmentation du budget de MaPrimeRénov' d’1,6 milliard d'euros avait été annoncée par la Première ministre de l’époque, la CAPEB, tout en saluant ce signal positif, avait interpellé le Gouvernement compte tenu de l’inadéquation entre cette revalorisation budgétaire et la trajectoire envisagée pour réformer MaPrimeRénov. »

CAPEB

La confédération note que cette crainte s’est révélée exacte.

« En effet, au 1er janvier est entré en vigueur un dispositif qui va inévitablement porter un coup préjudiciable à l’accélération indispensable des travaux de rénovation énergétique en excluant trop de ménages susceptibles d’engager des travaux, trop d’entreprises artisanales compétentes susceptibles de les réaliser et trop de petits chantiers qui seuls peuvent rendre possible l’objectif de massification des travaux. Dans ces conditions, à la lumière du bilan de 2023, la consommation de ce budget revalorisé était illusoire.Ce constat se pose également pour l’enveloppe allouée en 2024. Notre objectif commun doit être celui d’une augmentation du budget réellement consommé, reflétant une hausse du nombre des rénovations énergétiques. »

CAPEB

Relancer le nombre de travaux engagés 

Seul un meilleur fonctionnement du dispositif permettra, selon la CAPEB, de relancer la dynamique, notant que « le travail est engagé ». La réunion de travail que la CAPEB a eue sur ses propositions avec Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian, le 15 janvier, a révélé la ferme volonté des ministres d’assouplir les modalités actuelles d’engagement des travaux de rénovation énergétique, indique la confédération. « Les arbitrages sont attendus début mars et, souhaitons le, devraient être à même de relancer le nombre de travaux engagés », note la CAPEB, qui « saura demander en 2024 au gouvernement une rallonge budgétaire s’il s’avère que la dynamique repart sur un rythme plus soutenu que les prévisions qui sont faites ».

« Un coup d’arrêt à cette dynamique s’inscrivant pleinement dans l’ambition environnementale de la France ne pourrait être entendable. Pour 2025, elle saura rappeler au Gouvernement la nécessité d’allouer les financements adaptés à un dispositif qui aura fait ses preuves. »

CAPEB





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des travaux de modernisation des collèges de la Métropole

La collectivité s’engage dans la modernisation de ses collèges, via des travaux de végétalisation et de rénovation. La Métropole organisait il y a quelques jours une visite dans deux d’entre eux, à Givors et Grigny.


Une nouvelle charte lyonnaise du ravalement de façade

La Ville de Lyon et 14 partenaires ont signé mercredi cette charte qui a fait l’objet d’une réactualisation.


La FFB crée la marque ProAdapt

La fédération propose une démarche simplifiée et gratuite pour aider ses artisans et entrepreneurs adhérents à se préparer à ce nouveau marché et à s’informer sur le dispositif MaPrimeAdapt’.


La crise du bâtiment impacte la santé des chefs d’entreprises artisanales

La 10ème édition du baromètre ARTIsanté confirme, selon la CAPEB, l’impact de l’incertitude économique et de la charge administrative sur la santé des chefs d’entreprises artisanales du secteur.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Un accord a été trouvé pour la salle Rameau

La Ville de Lyon s’est, dans un communiqué, félicité du nouvel accord trouvé avec la compagnie de Phalsbourg et de la reprise des travaux.


Simplification de MaPrimeRénov’ : une victoire pour la FFB, mais…

Les décrets publiés en fin de semaine dernière s’avèrent être, pour une très large part, conformes aux demandes de la fédération. Celle-ci demande toutefois à ce que l’entrée en vigueur effective de ces mesures soit accélérée. La CAPEB avait également réagi.


Le décret de simplification de Maprimerenov’ publié

Le décret relatif à la simplification du dispositif MaPrimeRénov’ est paru vendredi au Journal Officiel.


«Top of the Roof Lyon 2024», à Lyon les 27 et 28 mars

La Chambre syndicale française de l’étanchéité et la fédération BTP Rhône et Métropole organisent un premier salon des métiers de l’étanchéité et du bardage.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


La crise du bâtiment ampute lourdement la croissance, avertit la FFB

nullLa FFB a réalisé mardi son traditionnel point d’activité trimestriel. L’entrée en récession du secteur se confirme, a indiqué la fédération du bâtiment.


Vers un repli de l’activité dans le gros œuvre en mars

C’est ce qu’indique la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture, publiée chaque début de mois.


Portes ouvertes des BTP CFA : un accueil spécifique pour les femmes

nullÀ l’occasion des prochaines portes ouvertes des BTP CFA de la Loire et du Puy-de-Dôme qui auront lieu samedi 16 mars, un stand sera mis en place dans chaque CFA BTP.


Corenc : travaux de réhabilitation du site de la Banque Populaire AURA

nullBouygues Bâtiment Sud-Est a lancé des travaux de réhabilitation énergétique et de modernisation du site de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes dans cette ville de l’Isère.


Hausse modérée de l’IPEA au 4e trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent de 0,4% sur un trimestre.