Lyon vise un million et demi d’habitants en 2030

Le Schéma de cohérence territoriale de l'agglomération lyonnaise  été approuvé jeudi. Lyon et son agglomération devraient accueillir 150.000 habitants dans les 20 ans à venir. Un même nombre de logements devrait être créé.

A quoi ressemblera l’agglomération de Lyon en 2030 ? On connait désormais une esquisse de réponse, avec l’adoption hier du SCOT de l’agglomération lyonnaise, qui s’applique aux 57 communes du Grand Lyon ainsi qu’aux 17 communes voisines de l’Est lyonnais, du Val d’Ozon et de Givors/ Grigny, soit 1,31 million d’habitants au total.

Le SCOT est le Schéma de cohérence territoriale approuvé par les élus du Conseil syndical du Sepal. Document d’urbanisme fixant, à l’échelle de plusieurs communes ou de groupements de communes, les orientations fondamentales de l’organisation du territoire, il a été instauré par la loi SRU votée en 2000. Comme l’a précisé Gerard Collomb en séance du Grand Lyon, il donne une idée assez précise de la façon dont l’agglomération envisage son avenir.

150.000 habitants en plus en 2030

Le document prévoit « l’accueil de 150 000 habitants supplémentaires et la création de 7 500 logements neufs par an d’ici 2030 ». Afin de parvenir à cet objectif, fini l’étalement urbain : la densification des secteurs les mieux équipés et les mieux desservis en transports en commun seront privilégiés. Le développement urbain va ainsi devenir plus « intensif ». Et ce afin de réduire notamment les temps de trajet au sein de la ville, pour que la ville soit plus sobre d’un point de vue énergétique. Concrètement, cela passera notamment par des constructions plus compactes pour passer d’une moyenne de 26 logements par hectare à 36 d’ici 2030 sur le territoire du SCOT.

150.000 logements devraient ainsi être créés sur la période, avec une part de 30 à 40% dédiée aux logements sociaux, portant ainsi de 28 à 30% leur part dans l’agglomération. Le parc de logements sociaux devrait être plus abondant et mieux réparti.

Le développement économique dans le SCOT

L’économie tient bien sûr une grande place dans le SCOT. Afin de reste attractive, l’agglomération va se baser sur les pôles de compétitivité, leurs ressources d’innovation, et les grandes fonctions métropolitaines (université, culture…).  2 000 hectares vont ainsi être réservés pour l’accueil d’activités économiques, les grands équipements et de l’offre d’immobilier tertiaire vont être renforcés, avec une réservation de foncier à proximité des épicentres des pôles de compétitivité et des grands campus. Le phénomène de densification va également s’appliquer aux zones d’activités. Celles-ci seront en outre mieux desservies par les transports en commun.

L’urbanisme prévoit des conditions particulières d’urbanisation pour 3 types d’espace : les territoires de projet porteurs des enjeux majeurs de transformation de l’agglomération, des sites d’urbanisation sous conditions nécessitant une vigilance particulière dans leur ouverture à l’urbanisation (Lyon Saint-Éxupéry, les Portes du Dauphiné, l’aérodrome de Corbas, les Hôpitaux Lyon Sud de St-Genis-Laval), et des sites de coupures vertes délimitées, du fait de leur fragilité, et opposables au plan de zonage des futurs PLU.

(Photo CC: Kerbenj)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La crise sanitaire a eu un impact limité sur l’activité de Vicat

Le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2021 du groupe basé à L’Isle d’Abeau est en hausse de 22,1%.


Xerfi trace des perspectives de rebond pour la promotion à horizon 2023

nullXerfi a fait état de la publication d’une étude intitulée : « Quelles stratégies de rebond pour les groupes de promotion immobilière ? ».


Léger mieux pour la construction de logements au 1er trimestre

Les logements autorisés ont progressé de 1% par rapport au dernier trimestre 2020, alors que les mises en chantier de logement sont estimées en hausse de 3,2%.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


À Lyon, baisse des ventes de logements neufs et nette hausse des prix

nullLa FPI en région lyonnaise a présenté les chiffres des ventes dans le collectif neuf pour le premier trimestre 2021. Les réservations reculent de 18%. Les prix dépassent les 6.000€ le m² à Lyon.


Les perspectives restent toujours bonnes dans le bâtiment

En avril, les perspectives personnelles d’activité dans le bâtiment restent élevées, selon la dernière enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du bâtiment publiée par l’INSEE.


La hausse des prix des matériaux fait craindre des retards sur les chantiers

null
Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole, tenait une visioconférence de presse pour alerter sur les conséquences de la hausse majeure des prix des matériaux. Laquelle pourrait à terme impacter les marges des entreprises du secteur et certains chantiers du territoire de la Métropole de Lyon.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la flambée des prix des matériaux

null
Selon la confédération, l’artisanat du bâtiment est « en danger ».


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


Bâtiment : renforcement de la collaboration de la FFB et de Pôle emploi

nullLa FFB et Pôle emploi renforcent leur collaboration pour accompagner les entreprises dans leurs besoins en recrutement


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Lancement d’une enquête régionale sur le parc de véhicules du BTP

Une enquête est réalisée pour dresser un état des lieux du parc de véhicules des artisans et entreprises du bâtiment, des travaux publics et des matériaux de construction en Auvergne-Rhône-Alpes.