Les professionnels en faveur d’une évolution du DPE

Les principales fédérations de diagnostiqueurs, FNAIM et FIDI, demandent une évolution du diagnostic de performance énergétique, après sa généralisation en début d’année.

Les diagnostiqueurs donnent de la voix. Après la généralisation du DPE et de l’affichage de la performance énergétique sur les annonces immobilières en début d’année, les fédérations ont demandé aujourd’hui des aménagements du dispositif.

La Fidi (Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier) a ainsi précisé, à l’occasion d’une conférence de presse, ses propositions de réforme concernant le DPE, en insistant notamment sur deux points, à savoir la nécessité de doter le DPE d’une annexe technique permettant de lister les paramètres du classement afin d’harmoniser les diagnostics, et la mise à jour des prix de l’énergie permettant de valoriser la consommation dans le rapport du DPE. La fédération souhaiterait en outre des formations obligatoires pour les nouveaux diagnostiqueurs, et que soit encadré dans les textes le choix entre les trois méthodes existantes de DPE, et ce dans un souci d’harmonisation.

La FNAIM veut un DPE amélioré

Même son de cloche chez la FNAIM. "Le Diagnostic de Performance Énergétique ne peut plus se résumer à un simple outil de sensibilisation, tel qu'il était appliqué jusqu'à présent. Il doit désormais évoluer pour devenir un outil de mesure", souligne la fédération, présente dans la transaction comme dans le diagnostic via sa Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers FNAIM. Elle plaide pour un DPE unifié et la validation d'une seule méthode conventionnelle, l'application d'une méthode de mesure et de calcul plus exhaustive, ainsi qu’une homologation obligatoire des logiciels de calcul et un dispositif de certification plus homogène.

Ce meilleur encadrement du DPE permettrait en outre de mieux faire taire les critiques d’une part et faire face à la pression persistante à laquelle fait face la profession depuis la mise en place de nouvelles dispositions au 1er janvier. « Beaucoup de gens insistent parfois pour obtenir un meilleur classement énergétique. Les vendeurs savent que certains acquéreurs sont désormais sensibles au diagnostic, du fait notamment des conditions d’accès au PTZ+» nous confiait il y a quelques jours un diagnostiqueur.

Pour faire face à ces dérives, la Fidi souhaiterait également la mise en place de mesures coercitives visant à retirer le bénéfice du PTZ+ en cas de fausse déclaration, ainsi qu’une dégressivité moins marquée de cette nouvelle version du prêt à taux zéro.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un futur observatoire pour les adhérents FNAIM du Rhône


La soirée annuelle de la FNAIM du Rhône était organisée jeudi au Casino Le Lyon Vert, avec la participation de Lionel Nallet. L’occasion de faire le point sur de futurs services de la Chambre.


Vers une interdiction de location des passoires thermiques ?

Dans le cadre de la préparation du projet de loi Energie/Climat, plusieurs amendements sont discutés en commission des affaires économiques.


Le rapport Nogal « Louer en confiance » présenté


Le député de Haute-Garonne a présenté ce rapport visant à faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires.


La FNAIM assigne « De Particulier à Particulier » en justice

La fédération a assigné la société « De Particulier à Particulier » en justice pour dénigrement de la profession d’agent immobilier et exercice illicite de l’activité d’agent immobilier. PAP a répondu.


SAFER: la FNAIM dénonce un « éloignement » de sa mission initiale

En plein salon de l’agriculture, la fédération a posé la question de la « nocivité » des SAFER vis-à-vis d’autres professions immobilières.


Un volume de ventes inédit dans le Rhône et la Métropole en 2018

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM a présenté lundi son bilan 2018 en matière d’immobilier dans la Métropole de Lyon.


Fort repli du moral des professionnels du Sud-Est

Selon le dernier baromètre Crédit Foncier/CSA du moral des professionnels de l’immobilier, ces derniers sont 61% à se déclarer optimistes, ce qui constitue une baisse de 9 points.


La loi ELAN a été votée définitivement mardi

Les sénateurs ont voté ce texte mardi à une large majorité. Le texte est désormais adopté par le Parlement.


La FNAIM salue l’arrivée de Jacqueline Gourault

Après la FFB et l’UNAM, La fédération a salué l’arrivée de la nouvelle ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.


« Doubler le nombre d’agences sur le secteur »

François Gagnon est le président d’Era France et Era Europe. Il évoque, avec Renaud Mommeja, responsable France zone sud d’Era France, les ambitions du réseau en région lyonnaise.


La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.


Projet de loi ELAN: la reconnaissance des titres ne doit pas exclure leur contrôle par le CNTGI

TRIBUNE de Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, qui pense que la reconnaissance des titres d’agent immobilier, de syndic et d’administrateur de biens, ne doit pas les exempter d’un contrôle par le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière.
» Jean-Marc Torrollion a fait le point sur la loi ELAN à l’AG de la FNAIM


Jean-Marc Torrollion a fait le point sur la loi ELAN à l’AG de la FNAIM

null
Le président de la FNAIM était présent pour l’assemblée générale de la Chambre du Rhône de la fédération, qui était organisée jeudi dernier au Casino « Le Lyon Vert ».


Agents immobiliers, notaires et syndics renouvellent leur charte qualité

null
Les notaires du Rhône et les fédérations de l’immobilier ont renouvelé lundi 4 juin un engagement qu’ils avaient pris pour rationaliser leurs procédures et satisfaire le client.


Notaires de l’Isère : les objectifs de Philippe Wuthrich

Le nouveau président de la Chambre des notaires du département souhaite favoriser un nouveau système de fonctionnement pour la rédaction des actes immobiliers, l’inter-départementalité, et le renforcement des relations avec les collectivités territoriales.