Alpes Home, un salon dédié à la décoration de Montagne

Le Salon Alpes Home s'est tenu à la station de Méribel du 4 au 6 août. Nicolas Morel, l’organisateur, nous parle de l’évènement.

Expliquez-nous le concept du salon Alpes Home...

Ce salon est quelque chose que l’on a imaginé en commun avec Michel Giraudy. L’idée était de réunir dans un même lieu tous les meilleurs professionnels de la décoration de montagne des Alpes au sens large du terme pour que les vacanciers puissent trouver dans un même lieu tous les gens qui peuvent leur construire, réaménager ou encore décorer leur chalet. Rien que sur la Haute Tarantaise, il y a 300.000 lits touristiques, dont un tiers sont à rénover, du fait notamment que la plupart des stations arrivent à 40 ans d’existence. Il y a donc beaucoup de choses à faire dans ce domaine-là.

Quel public visez-vous avec ce salon ?

Deux grandes familles de public. Tout d’abord l’ensemble des propriétaires ou des futurs propriétaires de chalets dans les Alpes au sens large du terme, à savoir les Alpes françaises, mais aussi suisses, italiennes ou encore autrichiennes. C’est d’abord pour eux qu’a été conçu ce salon. Après Alpes Home permet également aux hôteliers, aux restaurateurs, aux décorateurs, aux architectes, de venir sentir les tendances de l’immobilier de Montagne, de venir rencontrer des fournisseurs, et en découvrir des nouveaux.

Pourquoi avoir basé ce salon à Méribel ?

Je travaille, à titre personnel, beaucoup avec des personnes intervenant dans le domaine de la décoration de montagne. Et beaucoup de personnes me demandaient de réaliser un salon sur ce thème. Parallèlement, Michel Giraudy, qui était l’ancien directeur de l’office de tourisme de Val d’Isère et de Courchevel et par ailleurs ancien directeur des championnats du monde de ski, avait un peu l’idée de ce salon. On a donc décidé de s’associer et de baptiser ce salon Alpes Home. Puis nous avons ciblé les stations qui étaient susceptibles d’accueillir ce salon. On en avait plusieurs en tête mais c’est Méribel qui a réagi en premier. C’était quelque chose de très important pour nous de faire ça ici, car c’est une station au cœur des 3 vallées qui possède beaucoup de lits touristiques. Deuxièmement, c’est une station bien réfléchie en termes d’urbanisme, avec un certain type de construction, principalement des chalets ou des petits immeubles. Enfin, le label Méribel permet de suivre de très près les propriétaires d’appartements et de chalets qui louent par la suite pour que leurs chalets soient bien tenus et qu’il y ait une belle décoration, et correspondent à un certain nombre de critères.

Quels sont les exposants présents ?

Il y a des architectes reconnus dans la réalisation de chalets de montagne, des fournisseurs de vieux bois, de marbre, des décorateurs, des tapissiers, des gens qui font des luminaires de montagne, des concepteurs de meubles en bois, des peintres, des artistes, des photographes de montagne, des illustrateurs connus de la Montagne, des concepteurs de lits, etc… Tous ont en commun en revanche, et nous sommes intransigeants là-dessus, de fabriquer réellement dans les Alpes, sauf si c’est un produit très spécifique qu’on ne peut pas trouver dans la région.

Pourquoi cette exigence ?

Pour ne pas avoir des produits Made in Chine, etc et montrer qu’à prix quasiment égal, ou avec peu de différence, on peut obtenir des produits réalisés en local, ce qui permet par ailleurs de mettre en valeur un certain savoir-faire alpin.

Le fait de placer le salon en août, c’est pour profiter du tourisme estival ?

Il fallait que les propriétaires de chalets ou d’appartements soient là. Or ils ne sont là le plus souvent deux fois par an, à savoir pendant les vacances de février et durant les 15 premiers jours d’août. C’est pour cela que nous avons retenu cette date-là. Les stations se remplissent assez nettement début août.

Combien de visiteurs attendez-vous?

Nous attendons 5000 visiteurs, un chiffre composé habituellement pour un tiers de professionnels, pour 50% de propriétaires ayant un projet précis, et pour le restant de badauds.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


Ouverture de « France Renov », le service public de la rénovation de l’habitat

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, et Thierry Repentin, président de l’ANAH ont présenté ce jour le nouveau service public de la rénovation de l’habitat, « France Renov ».


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Une convention de partenariat pour l’amélioration de l’habitat dans les villes


Cette convention a été signée ce mardi au salon des maires et des collectivités locales.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


Vincent Gaud élu président régional de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle gouvernance de la Chambre de métiers et de l’artisanat a été nommée.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


Rebond des ventes du commerce, difficultés de recrutement chez les artisans

L’INSEE a fait part cette semaine de plusieurs statistiques attestant du rebond de l’activité.


BTP Rhône pointe les risques sur le secteur de la construction

Malgré une activité satisfaisante dans le secteur en 2021, la fédération BTP Rhône et Métropole a pointé les risques à court et moyen terme, notamment en matière d’emploi et de prix des matériaux.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.