Paruvendu mis en liquidation | Lyon Pôle Immo

Paruvendu mis en liquidation

La Comareg et Hebdoprint, les deux sociétés de presse gratuite du groupe GHM, ont été mis en liquidation judiciaire.

Ce fut l’un des fleurons de la presse en France. Le groupe Paruvendu a été placé aujourd’hui sous liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. A son apogée, le groupe fondé par Michel Moulin compte 280 éditions, est imprimé à plus de 19 millions d’exemplaires et emploie 3100 personnes. Il fonde sa réussite sur un pôle Rhône-Alpes très important, basé sur le succès antérieur de titres comme Bonjour le 69, le 42, ou encore le 74 Annemasse.

Mais le bouleversement qu’a connu la presse quotidienne avec l’arrivée d’Internet a également touché le secteur de la presse gratuite. Racheté dans les années 2000 par Robert Hersant, le groupe va connaitre un lent déclin. L’arrivée d’Internet chamboule le marché de la petite annonce : des sites comme Seloger.com dans l’immobilier puis des généralistes gratuits sur Internet vont progressivement grignoter des parts de marché au leader jusqu’ici incontesté de la petite annonce.

2008, l’année de la césure

C’est la crise de 2008, qui va précipiter la chute de la Comareg, avec, notamment, la montée en puissance de sites d’annonces gratuites comme leboncoin.fr ou vivastreet, qui proposent des annonces gratuites, avec rémunération sur la seule mise en avant de l’annonce sur les pages à plus fortes audience.

Résultat : l'activité du pôle presse gratuite du Groupe Hersant Média chute de 370 millions d'euros en 2008 à 277 millions l’année suivante et moins de 230 millions en 2010. Face à ces pertes, le groupe Hersant jette l’éponge. Après avoir « consacré 53 millions d'euros au soutien de la mutation de son pôle presse gratuite d'annonces depuis 2008 », un nouveau plan de sauvetage pourrait selone le groupe « mettre en péril ses activités dans la presse quotidienne régionale ».

Un an après le dépôt de bilan, c’est donc la liquidation qui a été prononcée Seul la Comareg et le centre d'impression Hebdoprint sont concernés par la décision de justice. 1650 salariés sont concernés par cette décision. Ils manifestaient, ce matin, avec des faux journaux titrés Paruvendu liquidé, devant le Tribunal de Commerce de Lyon, pour exiger des conditions de départ dignes.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est à cause de la bulle immobilière !!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Zefir lève 11 millions d’euros


Cette start-up met à disposition des agents sur une même plateforme en ligne et ses partenaires de ressources telles que leurs biens en vente et leurs carnets d’adresse d’acheteurs.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


Orpi élue marque préférée des français

La marque du réseau coopératif a obtenu cette distinction dans la catégorie « agences immobilières».


Vers la création d’une «charte investisseurs»

La Métropole de Lyon veut, dans les prochains mois, voir éclore une forme de secteur de mixité sociale à l’échelle de l’immeuble, via les transactions des fonds d’investissement.


Les transactions n’ont jamais pris autant de temps, selon Drooms

A 342 jours de transaction moyenne, le baromètre annuel des transactions immobilières Drooms 2023 souligne que les ventes n’ont jamais pris autant de temps pour se conclure.


La refonte du DPE fait débat

La question de la refonte du DPE s’est invitée mardi à la conférence de présentation des chiffres de la promotion immobilière en région lyonnaise.


Christophe Béchu dévoile une refonte du DPE pour les petites surfaces

nullLe ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a dévoilé de premières pistes pour le logement, dans une interview au quotidien « Le Parisien ».


«Le propriétaire se paupérise»

nullSylvain Grataloup est le président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) France. Il adressait, en cours de semaine dernière, les vœux à la Chambre de Lyon. Nous évoquons dans cet entretien sa récente nomination à la tête de l’organisation au niveau national, mais aussi les sujets de fiscalité, d’attractivité et de rénovation des logements.


Virginie Thollon-Bayeul, nouvelle directrice générale déléguée de SLCI

nullElle sera en charge des activités de promotion immobilière et construction.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


2024, une « nouvelle année charnière pour l’immobilier »

nullLe réseau coopératif a en effet fait un bilan des tendances de l’année 2023 en matière d’immobilier résidentiel et émis de premières prévisions pour 2024.


Nette hausse des ventes de logements étiquetés F et G

nullLes notaires de France ont fait part en fin de semaine dernière de l’étude « la valeur verte des logements en 2022 ». Les logements étiquetés F ou G représentent plus de 10% du parc dans certaines villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier en Auvergne : la profession s’interroge sur la sortie de crise

Lors de la conférence de l’OEIL, les promoteurs se sont montrés réservés sur de possibles solutions liées à l’accession abordable, telles que le BRS. Les autres acteurs du secteur, publics comme privés, semblent aussi dans l’expectative.


PTZ : Orpi salue des mesures «cruciales»

La prolongation du taux zéro jusqu’en 2027 et la révision de plusieurs mesures d’accessibilité ont satisfait le réseau.


Face à la crise, les fédérations promeuvent l’«Alliance pour le logement»

La chute des ventes de logements neufs et anciens incite une dizaine de fédérations à défendre ensemble la politique du logement.