Paruvendu mis en liquidation

La Comareg et Hebdoprint, les deux sociétés de presse gratuite du groupe GHM, ont été mis en liquidation judiciaire.

Ce fut l’un des fleurons de la presse en France. Le groupe Paruvendu a été placé aujourd’hui sous liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. A son apogée, le groupe fondé par Michel Moulin compte 280 éditions, est imprimé à plus de 19 millions d’exemplaires et emploie 3100 personnes. Il fonde sa réussite sur un pôle Rhône-Alpes très important, basé sur le succès antérieur de titres comme Bonjour le 69, le 42, ou encore le 74 Annemasse.

Mais le bouleversement qu’a connu la presse quotidienne avec l’arrivée d’Internet a également touché le secteur de la presse gratuite. Racheté dans les années 2000 par Robert Hersant, le groupe va connaitre un lent déclin. L’arrivée d’Internet chamboule le marché de la petite annonce : des sites comme Seloger.com dans l’immobilier puis des généralistes gratuits sur Internet vont progressivement grignoter des parts de marché au leader jusqu’ici incontesté de la petite annonce.

2008, l’année de la césure

C’est la crise de 2008, qui va précipiter la chute de la Comareg, avec, notamment, la montée en puissance de sites d’annonces gratuites comme leboncoin.fr ou vivastreet, qui proposent des annonces gratuites, avec rémunération sur la seule mise en avant de l’annonce sur les pages à plus fortes audience.

Résultat : l'activité du pôle presse gratuite du Groupe Hersant Média chute de 370 millions d'euros en 2008 à 277 millions l’année suivante et moins de 230 millions en 2010. Face à ces pertes, le groupe Hersant jette l’éponge. Après avoir « consacré 53 millions d'euros au soutien de la mutation de son pôle presse gratuite d'annonces depuis 2008 », un nouveau plan de sauvetage pourrait selone le groupe « mettre en péril ses activités dans la presse quotidienne régionale ».

Un an après le dépôt de bilan, c’est donc la liquidation qui a été prononcée Seul la Comareg et le centre d'impression Hebdoprint sont concernés par la décision de justice. 1650 salariés sont concernés par cette décision. Ils manifestaient, ce matin, avec des faux journaux titrés Paruvendu liquidé, devant le Tribunal de Commerce de Lyon, pour exiger des conditions de départ dignes.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est à cause de la bulle immobilière !!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Agences immobilières et régies se préparent à la reprise

Le secteur immobilier se prépare au déconfinement. L’accueil du public et les visites vont redémarrer, sous conditions sanitaires. Un guide a été établi par les agents et les cabinets d’administrateurs de biens.


Déconfinement : Edouard Philippe a fixé le cap

null
Le Premier ministre, dans un discours à l’Assemblée Nationale, a précisé la stratégie du gouvernement en matière de déconfinement. Les commerces non alimentaires, dont les agences immobilières, pourront ouvrir le 11 mai prochain.


Un nouvelle ordonnance pour le BTP et de l’immobilier

L’ordonnance du 22 avril vient en continuité de l’ordonnance du 15 avril. Elle concerne les copropriétés et l’élargissement des dispositions concernant les délais d’instruction.


Des signaux positifs en matière de projets immobiliers

Le groupe Seloger a fait part d’une étude réalisée sur plus de 2.500 futurs acquéreurs début avril. 1 futur acquéreur sur 2 reprendra son projet dès le 11 mai.


Vers une réouverture des agences immobilières à partir du 11 mai

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que de nombreux commerces pourraient rouvrir, s’il est possible de respecter en leur sein les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.


Une reprise sous conditions pour les diagnostiqueurs

Les diagnostiqueurs immobiliers, regroupés au sein de la CDI-FNAIM, ont décidé de reprendre « sous protocole et sous conditions » leur activité.


Plan de soutien de plus de 10 millions d’euros chez Orpi

La présidente du réseau coopératif a annoncé ce jour une enveloppe de 10 millions d’euros correspondant à un plan d’économie et de soutien destiné aux agences.


Orpi lance un nouveau service d’estimation en vidéo conférence

Ceci vise à permettre aux vendeurs d’avancer sur leur projet immobilier pendant la periode de confinement liée à l’épidémie de Covid-19.


«Il y aura moins de volumes de ventes en 2020 qu’en 2019»

null
Laurent Vimont est le président du réseau d’agences franchisées Century 21.