Immobilier: pour Alain Dinin, 85% des français ne peuvent plus acheter | Lyon Pôle Immo

Immobilier: pour Alain Dinin, 85% des français ne peuvent plus acheter

La seule réponse pour le patron de Nexity, réside dans la production de logements, principalement dans les métropoles.

Alain Dinin veut frapper les esprits : dans une interview à Europe 1, le patron de Nexity a estimé que 85% des français ne pouvaient plus acheter leur logement, du fait de la hausse des prix. "Savez-vous que pour acheter en Rhône-Alpes, il faut gagner 3.500 euros par mois pour s’acheter 65 mètres carré. En Ile-de-France, il faut gagner 5.000 euros par mois. C’est ce que François Hollande appelle les riches. Donc comment fait-on ?" a expliqué l’homme fort de Nexity.

« Il manque des logements »

Pour lui, c’est le manque de constructions neuves explique en partie cette situation. "Il manque des logements, donc tant que vous n’aurez pas assez de logements produits, vous n’avez aucune chance que les prix baissent » a-t-il expliqué.

Il faut faire bouger « toute la chaine du logement » lance-t-il, souhaitant la mise en place d’un "new deal", en mettant tous les acteurs du logement autour d’une table : bailleurs sociaux, fondations pour le logement, banquiers, assureurs, ou encore opérateurs privés.

Un effort à concentrer sur les métropoles

La construction doit, selon lui, se porter sur les métropoles : "si aujourd’hui vous avez en tête que sur les 15 prochaines années, 90% de la population française sera dans les grandes métropoles, il faut fabriquer des logements dans ces métropoles » explique-t-il.

Pour Alain Dinin, alors que la France devrait construire 500.000 logements pour permettre de satisfaire la demande de logements, le pays ne construit pas assez. Le promoteur prévoit ainsi que 330.000 nouveaux logements sortiront de terre en 2012, loin du record de 427.000 réalisé en 2007.

» Alain Dinin devient officier de la légion d'honneur






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

85% ne pleuvent plus acheter leur logement ?
Déjà, 50 ou 55% sont déjà propriétaires !
Donc la proportion de ceux qui ne peuvent pas acheter leur logement est forcément inférieure à 45%.
D’où sortent les 85% ?

Signaler un abus

Le constat est bon, le diagnostic pas terrible.

En effet, si le problème était réellement le manque de logements, les loyers auraient explosés eux aussi, or ils n’ont fait que suivre l’inflation des revenus.

Ce monsieur ne fait donc que prêcher pour sa paroisse et réclamer plus de scellier et autres d’aides de l’état qui n’ont justement fait qu’empirer les choses avec le maintient des taux à des niveaux très bas.

Signaler un abus

85% des noms propriétaires… C’est à dire 0,85*0,45= 38% de la pop totale. Avez vous fréquenté la faculté?

Signaler un abus

Actuellement, les huit premières agglomérations Françaises (dont l’ensemble RP) représentent 25% de la population totale (voir la méthodologie de l’indice PàP sur le site de l’annonceur). Sur ce chiffre, il faut déduire la part de ceux qui, par définition, ne sont que très rarement acquéreurs (enfants mineurs, étudiants, très jeunes actifs, personnes très agées, populations immigrées de fraiche date, titulaires de minima sociaux, etc…).
Les 75% restant de la population représentent également la majorité des propriétaires de leur logement.
Passer de 25% à 90% en 15 ans suppose une politique de déportation vers les plus grosses agglomérations de très grande ampleur.
En accord avec les commentaires précédents, je considère que le PDG de Nexity prêche pour sa paroisse : la promotion immobilière industrielle subventionnée par les contributions directes et indirectes. Celle-ci doit être très largement limitée au profit de la promotion immobilière patrimoniale, rendue plus attractive par la possibilité d’expulser les mauvais payeurs dans un délai minimal, avec pour toute procédure la constatation des impayés au delà du dépôt de garantie.

Signaler un abus

« 85% des NOMS propriétaires »

En tant que détenteur d’un diplôme universitaire, vous souhaitiez peut-être évoquer le cas des « NON-propriétaires »….c’est à dire…des locataires ?
L’article ne précise nullement que les propos PDG de Nexity concernent les locataires.
Au demeurant, rien n’indique que 85% de ceux-ci aspirent à devenir propriétaires.

Il est évoqué, au contraire, »85% des Français », dans une volonté évidente de dramatisation.

En matière de « faculté », je crains que vous ne disposiez pas de toutes les vôtres.

Signaler un abus

@elevedecm2 : parce que même ceux qui sont déjà propriétaires en vendant leur bien ne peuvent plus en acheter un nouveau peut-être ? En tout cas, il a raison, quand on est célibataire, il faut gagner au moins 5.000 euros par mois pour avoir un logement normal. Je ne gagne pas le SMIC et pourtant, l’accès à la propriété m’est impossible…

Signaler un abus

Les français non-propriétaires ne sont pas forcément locataires. Ils peuvent habiter chez leurs parents ou leur conjoint par exemple. Si 2 parents + 2 enfants habitent dans un logement appartenant à l’un des parents, 25% des personnes sont propriétaires ????
Un % de français propriétaires n’a pas grand sens. Ce serait déjà plus judicieux de parler de ménages (ou foyers fiscaux) propriétaires.
En plus, propriétaires de quoi ? De la résidence principale ? Ou d’un logement ?
Bref, article assez flou.

Signaler un abus

hors prix du terrain, comparez le prix des matériaux et de la construction entre la France et l’Allemagne : vous allez halluciner !!! de plus, en France, plus le prix au m2 augmente, plus vous avez des malfaçons 🙁
alors que côté allemand, pour 2 x moins cher, vous avez une construction de qualité…. moralité France = pays de moutons et de pigeons.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des ventes de logements neufs, et des prix

nullC’est ce qui ressort de la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs au titre du premier trimestre, publiée vendredi.


Icade : opération sur des souches obligataires

Icade a annoncé mardi le lancement d’une offre de rachat en numéraire sur 3 souches obligataires existantes.


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


Aucun appartement neuf mis en vente à Saint-Etienne en 2023

C’est ce qui ressort du tableau de bord annuel de la promotion immobilière publié mardi par l’agence d’urbanisme Epures.


Le logement, un enjeu pour la réindustrialisation d’Auvergne-Rhône-Alpes


La FFB a sollicité la CERC pour évaluer la capacité des territoires lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt «Territoires d’industrie» à loger les nouveaux salariés.
» L’étude de la CERC AURA sur le besoin en logement dans les « Territoires d’industrie »


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Des chiffres de la construction toujours au plus bas

Les mises en chantier de logements et les permis de construire continuent d’évoluer à leurs plus faibles niveaux depuis depuis le début du siècle. Les chiffres chutent également en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des promoteurs moins pessimistes, selon l’enquête trimestrielle de l’INSEE

L’institut national de la statistique avait fait part vendredi de son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière.


Le titre Nexity en nette progression après ses résultats

Au terme d’une semaine de résultats, le CAC 40 s’avère être en augmentation de 0,89% à 8.088,24 points.


Nexity a annoncé un plan social de 500 postes

Le groupe immobilier a dévoilé les chiffres de son activité commerciale et son chiffre d’affaires du premier trimestre.


La FFB salue aussi le plan de simplification

nullLa fédération appelle néanmoins le gouvernement « à veiller à ne pas introduire de la complexité en pensant simplifier ».


Simplification : la CAPEB évoque «une avancée majeure»

nullLa confédération a indiqué juger favorablement un certain nombre de mesures annoncées par le gouvernement.


Icade : croissance de 3,8% des revenus locatifs au 1er trimestre

Le groupe immobilier faisait part ce lundi de ses résultats du premier trimestre.


Un marché des entreprises artisanales du Bâtiment toujours en difficulté

Les artisans et petites entreprises du bâtiment ont fait part de leur note de conjoncture du 1er trimestre 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes.


Saint-Etienne Métropole : -42% des ventes de logements neufs en 2023

L’agence d’urbanisme Epures a publié début mars les résultats de l’activité de la promotion immobilière sur le secteur du Sud Loire et proche Haute-Loire.