« Il faut des dispositifs contre la spéculation foncière »

Pour Philippe De Mester, Directeur général de l’OPAC du Rhône, il est nécessaire de retrouver des moyens de maîtrise foncière.

La question foncière reste cruciale pour la production de logement ?

C’est la question de fond. Nous sommes, au sein d’ABC HLM, en train de réfléchir sur les conditions de réalisation d’une partie de notre production à destination d’une offre très sociale. Nous n’arrivons plus à sortir des projets neufs avec des loyers très bas. Nous produisons des logements dont les loyers sont au minimum de 5,5 euros le mètre carré. C’est trop cher pour des gens qui touchent par exemple le minimum vieillesse. Il est difficile de produire des logements à moins 4 ou 4,5 euros le mètre carré loué, pour des personnes qui perçoivent le Revenu de Solidarité Active, avec les coûts actuels du foncier.

La question du foncier a été posée l’année dernière lors des Etats Généraux du Logement.  Tous les acteurs du logement, en particulier l’Union Sociale pour l’Habitat, sont d’accord sur un point : il faut réactiver des mécanismes qui permettent d’éviter des comportements spéculatifs préjudiciables au secteur du logement.

L’Etat pourrait mettre à disposition du foncier pour construire du logement social…

On verra concrètement comment cela peut se mettre en œuvre. L’Etat dispose encore de tènements militaires, notamment sur l’agglomération de Lyon, même si une partie de ces opérations ont déjà été lancées et réalisées. L’un des problèmes est qu’il existe également du foncier public pour lequel l’Etat n’a pas vraiment la main, comme sur le foncier de la SNCF ou sur celui de Réseau ferré de France.

L’autre difficulté concerne l’étendue des tènements. Les parcelles détenues par l’Etat sont très grandes. Nous ne pouvons pas les dédier totalement au logement social, faute de quoi nous assisterions à une réapparition des problèmes de ghettoïsation. Il faut donc qu’une certaine mixité soit assurée. Si c’est une petite parcelle, c’est assez simple. Sur de grosses étendues, ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué. Si demain il y a une facilité d’accès au foncier de l’Etat, ce sera effectivement une très bonne chose pour les bilans des opérations mais, pour autant, ce n’est pas ce qui va régler le problème du foncier, ni même celui du logement social.

Il faut par ailleurs que les collectivités retrouvent des outils de maîtrise foncière, et notamment redonner des moyens aux Établissements Publics Fonciers pour qu’ils puissent acquérir des tènements, les préparer, pour que des opérations comme des ZUP pour des Zones d’Aménagement Différé puissent être lancées, évidemment pas dans l’esprit qui était celui des années soixante, mais bien dans l’esprit actuel, qui consiste à éviter la constitution de ghettos, en veillant à assurer une certaine diversité sociale et à la multifonctionnalité.

Propos recueillis par Michel Desprost (Enviscope) et Sylvain d'Huissel (Lyon Pôle Immo)

» Nous sommes un acteur majeur de la rénovation urbaine
» Philippe DE MESTER : l'OPAC du Rhône mettra à niveau tous ses logements énergivores d’ici à 2020 (sur Enviscope)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il serait bien plus judicieux d’accentuer l’aide à la primo-accession, contribuant ainsi à l’autonomie foncière future des français !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’appel du président de BTP Rhône & Métropole à un dialogue entre élus

nullPar la voix de Samuel Minot, la fédération s’interroge sur l’avenir pour la construction de logements dans le Rhône.


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


Clermont Auvergne Métropole : vers un record des mises en ventes en 2021

L’OEIL a présenté le 17 novembre dernier les chiffres du 3e trimestre du marché du logement neuf en Auvergne.


« Réunion de chantier », une web-série sur la RE2020

La FFB a lancé celle-ci pour accompagner pour les professionnels.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Le logement neuf toujours à l’écart de la reprise


La fédération des promoteurs immobiliers présentait jeudi dernier ses chiffres du 3e trimestre. Le regain des ventes constaté au 1e semestre par rapport à un 1e semestre 2020 très faible ne se confirme pas sur la période. Au contraire, les ventes baissent de nouveau, faute d’une offre suffisante. Et la construction de logements collectifs stagne.


Filière à responsabilité élargie des producteurs : un décret bientôt publié

Le gouvernement a précisé ce jour les modalités de mise en œuvre de la nouvelle filière pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment.


Les ventes de logements neufs baissent, mais les mises en vente rebondissent

Le SDES a fait part ce mardi des chiffres de commercialisation de logements neufs au titre du troisième trimestre 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs


Vicat : croissance du chiffre d’affaires 9 mois

Le cimentier basé à L’Isle d’Abeau a fait part de chiffre en croissance sur le 3e trimestre, mais également sur 9 mois.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


LP Promotion s’implante à Lyon

Le groupe dit ambitionner « un développement fort, notamment sur le marché des résidences gérées ».


Rebond des mises en chantier et des permis de construire dans la région

null
En France, le nombre de logements autorisés est désormais assez nettement supérieur à son niveau précédant la crise sanitaire. La hausse est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.