« Il faut des dispositifs contre la spéculation foncière » | Lyon Pôle Immo

« Il faut des dispositifs contre la spéculation foncière »

Pour Philippe De Mester, Directeur général de l’OPAC du Rhône, il est nécessaire de retrouver des moyens de maîtrise foncière.

La question foncière reste cruciale pour la production de logement ?

C’est la question de fond. Nous sommes, au sein d’ABC HLM, en train de réfléchir sur les conditions de réalisation d’une partie de notre production à destination d’une offre très sociale. Nous n’arrivons plus à sortir des projets neufs avec des loyers très bas. Nous produisons des logements dont les loyers sont au minimum de 5,5 euros le mètre carré. C’est trop cher pour des gens qui touchent par exemple le minimum vieillesse. Il est difficile de produire des logements à moins 4 ou 4,5 euros le mètre carré loué, pour des personnes qui perçoivent le Revenu de Solidarité Active, avec les coûts actuels du foncier.

La question du foncier a été posée l’année dernière lors des Etats Généraux du Logement.  Tous les acteurs du logement, en particulier l’Union Sociale pour l’Habitat, sont d’accord sur un point : il faut réactiver des mécanismes qui permettent d’éviter des comportements spéculatifs préjudiciables au secteur du logement.

L’Etat pourrait mettre à disposition du foncier pour construire du logement social…

On verra concrètement comment cela peut se mettre en œuvre. L’Etat dispose encore de tènements militaires, notamment sur l’agglomération de Lyon, même si une partie de ces opérations ont déjà été lancées et réalisées. L’un des problèmes est qu’il existe également du foncier public pour lequel l’Etat n’a pas vraiment la main, comme sur le foncier de la SNCF ou sur celui de Réseau ferré de France.

L’autre difficulté concerne l’étendue des tènements. Les parcelles détenues par l’Etat sont très grandes. Nous ne pouvons pas les dédier totalement au logement social, faute de quoi nous assisterions à une réapparition des problèmes de ghettoïsation. Il faut donc qu’une certaine mixité soit assurée. Si c’est une petite parcelle, c’est assez simple. Sur de grosses étendues, ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué. Si demain il y a une facilité d’accès au foncier de l’Etat, ce sera effectivement une très bonne chose pour les bilans des opérations mais, pour autant, ce n’est pas ce qui va régler le problème du foncier, ni même celui du logement social.

Il faut par ailleurs que les collectivités retrouvent des outils de maîtrise foncière, et notamment redonner des moyens aux Établissements Publics Fonciers pour qu’ils puissent acquérir des tènements, les préparer, pour que des opérations comme des ZUP pour des Zones d’Aménagement Différé puissent être lancées, évidemment pas dans l’esprit qui était celui des années soixante, mais bien dans l’esprit actuel, qui consiste à éviter la constitution de ghettos, en veillant à assurer une certaine diversité sociale et à la multifonctionnalité.

Propos recueillis par Michel Desprost (Enviscope) et Sylvain d'Huissel (Lyon Pôle Immo)

» Nous sommes un acteur majeur de la rénovation urbaine
» Philippe DE MESTER : l'OPAC du Rhône mettra à niveau tous ses logements énergivores d’ici à 2020 (sur Enviscope)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il serait bien plus judicieux d’accentuer l’aide à la primo-accession, contribuant ainsi à l’autonomie foncière future des français !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des ventes de logements neufs, et des prix

nullC’est ce qui ressort de la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs au titre du premier trimestre, publiée vendredi.


Icade : opération sur des souches obligataires

Icade a annoncé mardi le lancement d’une offre de rachat en numéraire sur 3 souches obligataires existantes.


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


Aucun appartement neuf mis en vente à Saint-Etienne en 2023

C’est ce qui ressort du tableau de bord annuel de la promotion immobilière publié mardi par l’agence d’urbanisme Epures.


Le logement, un enjeu pour la réindustrialisation d’Auvergne-Rhône-Alpes


La FFB a sollicité la CERC pour évaluer la capacité des territoires lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt «Territoires d’industrie» à loger les nouveaux salariés.
» L’étude de la CERC AURA sur le besoin en logement dans les « Territoires d’industrie »


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Des chiffres de la construction toujours au plus bas

Les mises en chantier de logements et les permis de construire continuent d’évoluer à leurs plus faibles niveaux depuis depuis le début du siècle. Les chiffres chutent également en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des promoteurs moins pessimistes, selon l’enquête trimestrielle de l’INSEE

L’institut national de la statistique avait fait part vendredi de son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière.


Le titre Nexity en nette progression après ses résultats

Au terme d’une semaine de résultats, le CAC 40 s’avère être en augmentation de 0,89% à 8.088,24 points.


Nexity a annoncé un plan social de 500 postes

Le groupe immobilier a dévoilé les chiffres de son activité commerciale et son chiffre d’affaires du premier trimestre.


La FFB salue aussi le plan de simplification

nullLa fédération appelle néanmoins le gouvernement « à veiller à ne pas introduire de la complexité en pensant simplifier ».


Simplification : la CAPEB évoque «une avancée majeure»

nullLa confédération a indiqué juger favorablement un certain nombre de mesures annoncées par le gouvernement.


Icade : croissance de 3,8% des revenus locatifs au 1er trimestre

Le groupe immobilier faisait part ce lundi de ses résultats du premier trimestre.


Un marché des entreprises artisanales du Bâtiment toujours en difficulté

Les artisans et petites entreprises du bâtiment ont fait part de leur note de conjoncture du 1er trimestre 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes.


Saint-Etienne Métropole : -42% des ventes de logements neufs en 2023

L’agence d’urbanisme Epures a publié début mars les résultats de l’activité de la promotion immobilière sur le secteur du Sud Loire et proche Haute-Loire.