Nette baisse des tensions sur le marché de la dette en Europe

Les taux des obligations d’Etat allemande remontaient en flèche ce matin, tandis que les investisseurs rachetaient de la dette italienne et espagnole.

Les taux des obligations d’Etat italienne et espagnole étaient largement orientés à la baisse vendredi, consécutivement à l’annonce d’un accord surprise dans la nuit de jeudi à vendredi pour soutenir les deux pays, en difficultés financières. Cet accord vise notamment à injecter 120 milliards dans l’économie pour relancer l’économie européenne, mais surtout prévoir la mise en place d’un mécanisme permettant de recapitaliser les banques, par le FESF et MES, sous certaines conditions.

Cette décision des chefs d’Etat a eu un effet immédiat sur les marchés. Le CAC 40 progressait de 2.22% à 10h30, tandis que les dettes des pays du sud, Espagne et Italie, voyaient leurs taux descendre nettement : les taux italiens à 10 ans baissaient à 5.97%, soit une baisse de 21 points, tandis que les taux espagnols, qui flirtaient il y a quelques jours avec les 7%, voyaient les siens redescendre de 31 points de base à 6.62%. En revanche les taux allemands progressaient de 10 points de base à 1.61%, tandis que les taux français progressaient, eux aussi, modérément, de 1 point de base, à 2.68%

FESF et MES pourront racheter de la dette

Lors d’une conférence de presse, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, a pour sa part expliqué que la Banque Centrale Européenne serait partie prenante et jouera pleinement son rôle.

Le président Van Rompuy a également indiqué que l’Eurozone pourrait faire un usage plus souple des fonds de secours pour "calmer les marchés et obtenir plus de stabilité sur les obligations souveraines de ses membres", a expliqué le président de l’Union Européenne. FESF et MES pourraient donc bientôt procéder à des achats de titre de dette souveraine sur les marchés.

Pour Fabrice Cousté, DG de CMC Markets France, il ne s’agit « donc pas un énième sommet pour rien ». Pour lui, « Italie et Espagne  apparaissent comme les grands gagnants de cette nuit. Il faut dire que leur dirigeants respectifs, Mario  Monti et Mariano Rajoy ont haussé le ton. Sous leur pression, l'agenda du conseil a été bouleversé. Prévu à l'origine à partir de vendredi midi, le sommet à 17 de la zone euro a commencé à minuit. Cinq heures plus tard, les Italiens et les Espagnols, pour lesquels les marchés de capitaux menaçaient de se fermer définitivement ont obtenu gain de cause » explique le dirigeant.

« Si Berlin a finalement cédé sur le MES, Rome et Madrid ont levé leurs réserves sur le "pacte pour la croissance et l'emploi". Celui-ci acte donc la mobilisation de 120 milliards d'euros par le biais des fonds structurels, de la Banque européenne d'investissement et de "project bonds" destinés à financer de grands chantiers afin de stimuler l'économie européenne » poursuit-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La hausse des taux s’accélère, le nombre de prêts accordés s’affaiblit

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur remontée, notent les courtiers en crédit immobilier. L’observatoire CSA/Crédit Logement a, lui, dévoilé ses statistiques au titre du mois de mai, qui confirme ce mouvement de hausse.


« L’ère des taux très très faibles est certainement révolue»

C’est ce qu’a indiqué le directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Daniel Karyotis, à l’occasion de la présentation des résultats 2021 de l’établissement.


Production de crédit immobilier au plus haut, à 274 milliards d’euros en 2021

La Banque de France a fait part ce vendredi de son point mensuel sur les crédits aux particuliers. Si elle s’affiche encore, sur un an, en hausse par rapport à 2020, la production a faibli en fin d’année. Une possible hausse des taux de la part de la BCE pourrait impacter le marché du crédit en 2022.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


« On est dans un contexte d’augmentation du prix du risque »

Nicolas Bouzou est le directeur du cabinet d’études économiques et de conseil Asterès. Nous l’avons récemment interrogé sur le mouvement de hausse des taux obligataires en Europe et aux Etats-Unis.


«Des phases d’ajustement par paliers»

Ronan Blanc est gérant de portefeuille obligataire chez La Financière Arbevel. Nous évoquons avec lui les récents mouvements sur les marchés de taux.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Taux : la fin d’un cycle ?

EDITORIAL – La remontée sensible des taux de l’OAT 10 ans observée depuis la mi-août doit inciter à la prudence.
» Nouvelles hausses de taux en novembre


Les taux de l’OAT 10 ans en nette baisse après le premier tour

Les taux sur le marché de la dette d’Etat ont nettement baissé dans le sillage du premier tour de la présidentielle désignant un duel Macron/Le Pen. Sur le marché de la dette, le spread France / Allemagne se resserre nettement.


Vers une hausse des taux de crédit immobilier

L’ensemble des intermédiaires en crédit à l’habitat ont, ces derniers jours, réagi à la forte hausse des taux constatée sur les marchés obligataires.  


​Crédit immobilier : nette remontée des taux de l’OAT

Les taux de l’OAT ont pris, depuis l’élection de Donald Trump, près de 0,25 point. Un mouvement qui pourrait avoir un impact substantiel sur les taux de crédit immobilier.


Brexit : les marchés d’actions reculent, net recul des taux

Le CAC 40 baisse de 5% à l’ouverture des marchés. Les taux des obligations d’Etat reculent sur le marché secondaire.


L’inflation remonte, tension sur les taux

L’INSEE a publié un indice des prix à la consommation en hausse jeudi. L’inflation reprend un peu de vigueur en France, avec une hausse de 0.3 %. Les taux de l’OAT se tendaient dans la foulée.


Nouvelle baisse des taux de l’OAT 10 ans

Les taux de l’OAT 10 ans ont encore reculé mercredi. La perspective d’un rachat d’obligations souveraines par la BCE provoque de nouveaux reports sur les dettes françaises et allemandes.