Grand Lyon : une charte territoriale pour le logement des salariés

Le Grand Lyon a approuvé la semaine dernière une charte territoriale pour le logement des salariés sur le territoire de la communauté urbaine.

« On a une approche globale de la question du logement, c’est le seul moyen d’avoir ce haut niveau de production (…) à savoir 7000 à 10.000 euros par an ». Olivier Brachet, vice-président du Grand Lyon en charge de la question du logement, a rappelé les enjeux de la charte territoriale pour le logement des salariés adoptée lors du dernier conseil communautaire. Pour parvenir à un tel objectif, il faut donc satisfaire en offre toute la gamme de produits, et du côté de la demande satisfaire tous les publics, a expliqué Olivier Brachet. L’un des moyens pour y parvenir est le logement des salariés, un levier qui est loin d’être toujours satisfait.

Des rapports emploi / logement resserrés

« Les rapports emplois logements se sont resserrés en tension telle que l’on considère que 500.000 emplois n’ont pas été occupés en raisons du coût du logement que cela impliquerait. C’est à peu près 11% de la clientèle de Pôle Emploi qui renonce à des emplois en raisons de ces question de logements » a expliqué l’élu.

Pour résoudre une partie des problèmes liés à cette question, le Grand Lyon a donc signé avec l’UESL (Union des Entreprises et des Salariés pour le Logement) pour le compte d’Action Logement, cette charte sur le logement salarié. Notant qu’Action Logement est souvent associé au bouclage d’opérations de financement, Olivier Brachet a rappelé qu’il s’agissait là d’un acteur «essentiel ». « Sur l’ensemble des actions que nous menons, Action Logement est présent en soutien financier et en contrepartie d’une destination des logements aidés en direction des salariés » a-t-il expliqué.

Encadrer la relation

Pour mieux encadrer cette relation déjà bien établie, la collectivité et l’UESL ont donc éprouvé le besoin d’établir ce document, qui comporte plusieurs objectifs, comme celui de renforcer la production du logement locatif social et économiquement accessible, de produire une politique forte d’accession à la propriété des salariés, ou encore de soutenir l’emploi en facilitant l’accès au logement.

Parmi les autres finalités de cette charte, le Grand Lyon vise notamment à assurer des financements durables et à prendre des engagements pérennes en ce qui concerne la rénovation des logements. La collectivité a notamment obtenu d’Action Logement qu’il continue à financer les opérations d’acquisition-amélioration, qui consistent en achat d’immeubles onéreux effectués en cœur de ville.

Plusieurs dispositifs

Plus généralement, plusieurs dispositifs ont été prévus par cette charte territoriale, dont le financement des logements locatifs sociaux et très sociaux, le financement de logement sociaux intermédiaires, une intervention dans le parc privé, le soutien au développement d’une offre de logement pour les jeunes en relation avec l’emploi, une intervention dans les structures d’hébergement collectif, ou encore la participation à l’association de gestion du fichier commun de la demande de logement locative sociale du Rhône.

» Le détail des dispositifs






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.