Le dispositif Duflot, successeur du Scellier, dévoilé

La ministre du logement Cécile Duflot a tracé, dans un entretien au Figaro, les grandes lignes du dispositif fiscal qui remplacera, dès le 1er janvier prochain, le Scellier.

A l’occasion du congrès de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI), à Deauville, où elle prononcera le discours d’ouverture, Cécile Duflot ne viendra pas les mains vides : elle pourra en effet dévoiler le nouveau dispositif de défiscalisation à l’attention des investisseurs, qui va succéder au Scellier en janvier prochain.

Une manière peut-être d’affirmer que la ministre ne se préoccupe pas seulement du logement social, alors même que les deux mesures importantes de la ministre – encadrement des loyers et mobilisation des terrains de l’Etat – ne sont pas de nature à pouvoir relancer la construction privée, tant en promotion que dans le secteur de la maison individuelle.

Réduction de 17% à 20%

Le timing était donc bien choisi pour dévoiler le « dispositif Duflot », amené à remplacer le très vilipendé Scellier. Dans une interview au Figaro, la ministre a donc dévoilé les grandes lignes du nouveau dispositif. Premier point : le « Duflot » permettra de réduire ses impôts à hauteur de 17 à 20% de son investissement, soit plus que le Scellier, qui avait été abaissé à 13% en 2013.

« Un bonus est envisagé pour les bâtiments à très haute performance énergétique » a précisé la ministre, qui fut longtemps porte-parole d’Europe Ecologie les Verts (EELV). Mais en contrepartie, ce dispositif ne sera ouvert qu’aux investissements dont les loyers seront plafonnés et inférieurs de 20% aux loyers du marché. « Concrètement, ces loyers de référence seront déterminés par les services de l'État dans l'immédiat et, très prochainement, grâce aux observatoires des loyers que nous sommes en train de mettre sur pied, agglomération par agglomération » a-t-elle expliqué.

Le zonage sera, lui, plus limité que dans le Scellier, « afin de concentrer l'incitation là où sont les besoins » note-t-elle. La réduction d'impôt sera en outre étalée entre 9 et 12 ans, avec un plafond de 300.000 euros pour l’investissement. Reste à savoir si le dispositif sera de nature à attirer les investisseurs. Et là, rien n'est garanti. Pas tellement d'ailleurs pour la nature même du dispositif, mais du fait du plafond général sur les niches fiscales. « D'une façon générale, le nouveau dispositif fera partie des niches qui passeront sous le plafond global de 10.000 euros » a en effet indiqué la ministre. La défiscalisation sera donc, de facto, bien moins puissante que le Scellier, et ne touchera peut-être pas les mêmes publics

» Taxe sur les logements vacants: l'exemple de Lyon fait école






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Catastrophe que cette nouvelle loi Duflot : les prix vont repartir à la hausse, les petites gens vont se faire flouer par des commerciaux peux scrupuleux qui leur « vendront » de la défiscalisation, comme l’arnaque du Scellier et du Robien.

Les lobbys des promoteurs ont bien réussi leur coup avec la ministre du logement…

C’est le contribuable qui va payer.
Marre !!!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


Loi de finances 2021 : la FFB presse le gouvernement


La FFB attend de nombreux compléments et détails par voie d’amendements pendant les débats parlementaires ou sous forme de textes règlementaires à venir.


Benjamin Courraud, nouveau délégué régional de la FPI Alpes


Le nouveau délégué souhaite instaurer une proximité avec l’ensemble des élus locaux, leurs représentants et leurs administrations, ainsi qu’avec l’ensemble des institutions locales.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.