L’UNPI veut produire plus de logements en construisant moins cher

L’Union nationale des propriétaires immobiliers a présenté hier ses propositions en matière d’habitat essentiel. Objectif : réduire les couts dans la construction pour produire du logement moins onéreux.

« Habitat essentiel ». C’est le nom donné par l’UNPI à ses travaux sur la baisse des couts de construction, qui visent à réfléchir sur les moyens d’assurer à l'habitant la fonction première d’un appartement ou d’une maison: se loger.

Elaboré notamment par Jean Ferrando, président de l’UNPI 47, et Gérard Forcheron, le président de l’UNPI Rhône Alpes, ce plan présenté hier par Jean Perrin vise notamment à revenir à la production de logement destinés en premier lieu « à assurer à l'habitant une protection contre les intempéries », en précisant en outre que « tout ce qui relève du superflu doit être banni ». Objectif : construire moins cher pour produire plus de logements.

En effet, les normes qui tendent à se multiplier « rend l’ensemble normatif très lourd ». Le projet de l’habitat essentiel ne touche pourtant pas au dispositif normatif en vigueur, mais « bâtit à ses côtés un nouveau cadre pour un autre type de logements ».

Un modèle « low cost »

Se basant notamment sur l’exemple de l’industrie automobile, qui a su produire des voitures moins cher en revenant à la fonction première du déplacement, l’UNPI a donc élaboré un modèle de logement low cost en se basant sur plusieurs leviers, et notamment le financement, le prix de vente des terrains, la fiscalité, les normes applicables aux handicapés, l’assurance construction, l’industrialisation, voire même la réutilisation de sites industriels…

L’UNPI trace plusieurs pistes, comme la préfabrication d’éléments pour limiter le recours à la main d’œuvre sur le chantier. L’Union imagine encore la possibilité de grouper certains usages, et multiplier ainsi les espaces collectifs, comme les laveries, ou encore « des chambres communes à un immeuble susceptibles d’accueillir des invités ». Sur le foncier, elle préconise également un recours plus fréquent aux baux emphytéotiques.

Cette production a toutefois commencé à faire grincer des dents: la fédération des ascensoristes estime ainsi "que la proposition de l'UNPI est une fausse bonne idée et elle tient à faire remarquer que les personnes handicapées ne sont pas les seules à avoir un besoin vital des ascenseurs", citant notamment les mères de famille avec de jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées. "Dans la logique de l'UNPI, les architectes ont du travail en perspective pour concevoir de vastes rez-de-chaussé capables d'abriter toutes ces catégories de citoyens" explique l'organisation professionnelle des ascensoristes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.


Vicat a fait l’acquisition de Sablières Dier

Cette acquisition a été réalisée en décembre dernier.