L’artisanat du bâtiment pâtit de la crise de la construction | Lyon Pôle Immo

L’artisanat du bâtiment pâtit de la crise de la construction

L’artisanat du bâtiment souffre d’une situation « désormais mauvaise ». La CAPEB, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, pense que le pire est à venir.

La CAPEB tire la sonnette d’alarme : la confédération des artisans du bâtiment a en effet livré son dernier point de conjoncture, plutôt alarmiste. Patrick Liebus n’y va, de son côté, pas par quatre chemins : « la situation est désormais mauvaise et tous les indicateurs montrent que le pire est à venir : la crise du bâtiment s’amplifie, un palier est franchi. Il est urgent d’agir ».

L’activité a ainsi diminué de 1% ce trimestre, une tendance largement anticipée du fait de la baisse des carnets de commande enregistrée dès le premier trimestre. On assiste ainsi à un repli des mises en chantier, à un reflux des carnets de commandes, et une détérioration de la trésorerie très détériorée pour près d’un quart des entreprises.

L’emploi en pâtit

Côté emploi, ceci se traduit par un repli de l’emploi salarié et de l’intérim. L’emploi salarié baisse notamment de 0,8 % (contre -0,2% pour l’ensemble des secteurs) sur les douze derniers mois.

Tous les métiers de l’artisanat du bâtiment sont touchés, affichant, suivant les cas, un recul d’activité compris entre -0,5% et -1,5%, avec un notamment un impact particulièrement fort pour les maçons, qui sont, selon la CAPEB, les plus impactés. La région Rhône-Alpes serait, toutefois, pour l’heure, la seule épargnée par ce phénomène.

La CAPEB en appelle au gouvernement

Le nombre de mises en chantier diminue ainsi de manière assez dramatique, du fait notamment la conjoncture économique et de la frilosité affichée des ménages à s’endetter. Du coup, la CAPEB presse le gouvernement d’agir, notamment afin que les mesures destinées à relancer l’activité telle que des dispositions en faveur de rénovation énergétique des logements, le nouveau dispositif Duflot, ou encore la modification de la loi SRU « soient rapidement mises en œuvre ».

En outre, la CAPEB a indiqué suivre avec attention l’impact potentiellement négatif du durcissement fiscal du projet de loi de finances pour 2013. Pour l’heure, elle prévoit à la fin 2012, une baisse totale d’activité de 1%. « Tout le monde connaît l’adage " Quand le bâtiment va, tout va ". Là, ça ne va plus du tout. Le bâtiment souffre de la crise. Le risque ? Un effet boule de neige qui impacterait toute l’économie. Il est nécessaire d’agir pour enrayer la chute, il faut rapidement des mesures pour relancer l’activité» conclut Patrick Liebus.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

la raison est simple:

le prix du foncier! Il est abberant de payer autant pour la construction que pour le foncier et d’enrichir ainsi les papy boomers heritiers! quand va ton liberer les terrains bordel?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des ventes de logements neufs, et des prix

nullC’est ce qui ressort de la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs au titre du premier trimestre, publiée vendredi.


Icade : opération sur des souches obligataires

Icade a annoncé mardi le lancement d’une offre de rachat en numéraire sur 3 souches obligataires existantes.


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


Aucun appartement neuf mis en vente à Saint-Etienne en 2023

C’est ce qui ressort du tableau de bord annuel de la promotion immobilière publié mardi par l’agence d’urbanisme Epures.


Le logement, un enjeu pour la réindustrialisation d’Auvergne-Rhône-Alpes


La FFB a sollicité la CERC pour évaluer la capacité des territoires lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt «Territoires d’industrie» à loger les nouveaux salariés.
» L’étude de la CERC AURA sur le besoin en logement dans les « Territoires d’industrie »


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Des chiffres de la construction toujours au plus bas

Les mises en chantier de logements et les permis de construire continuent d’évoluer à leurs plus faibles niveaux depuis depuis le début du siècle. Les chiffres chutent également en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des promoteurs moins pessimistes, selon l’enquête trimestrielle de l’INSEE

L’institut national de la statistique avait fait part vendredi de son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière.


Le titre Nexity en nette progression après ses résultats

Au terme d’une semaine de résultats, le CAC 40 s’avère être en augmentation de 0,89% à 8.088,24 points.


Nexity a annoncé un plan social de 500 postes

Le groupe immobilier a dévoilé les chiffres de son activité commerciale et son chiffre d’affaires du premier trimestre.


La FFB salue aussi le plan de simplification

nullLa fédération appelle néanmoins le gouvernement « à veiller à ne pas introduire de la complexité en pensant simplifier ».


Simplification : la CAPEB évoque «une avancée majeure»

nullLa confédération a indiqué juger favorablement un certain nombre de mesures annoncées par le gouvernement.


Icade : croissance de 3,8% des revenus locatifs au 1er trimestre

Le groupe immobilier faisait part ce lundi de ses résultats du premier trimestre.


Un marché des entreprises artisanales du Bâtiment toujours en difficulté

Les artisans et petites entreprises du bâtiment ont fait part de leur note de conjoncture du 1er trimestre 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes.


Saint-Etienne Métropole : -42% des ventes de logements neufs en 2023

L’agence d’urbanisme Epures a publié début mars les résultats de l’activité de la promotion immobilière sur le secteur du Sud Loire et proche Haute-Loire.