Les prix toujours en forte hausse à Lyon au 3ème trimestre

Selon la FNAIM, les prix ont progressé de 5.5% sur un an glissant au 30 septembre sur Lyon.

Un jour après le point de conjoncture des Notaires de France montrant un net ralentissement de la hausse des prix sur Lyon au deuxième trimestre, la FNAIM rendait publics ce matin, à l’occasion du salon de l’immobilier, ses propres chiffres, basés eux sur les observations de la chambre au 30 septembre (calculées à la différence des notaires sur les préavis de vente).

Et si les transactions sont à la baisse sur le département, concède Gilles Cecere, le président rhodanien de la FNAIM, les prix au mètre carré restent en progression sur Lyon, de 5.5%, avec une moyenne de 3586 euros du mètre carré. Les prix des studios s’établissent ainsi à 4023 euros du mètre carré, celui des 2 pièces à 3668 euros, et celui des 3 pièces à 3523 euros en moyenne. Pour les 4 et 5 pièces, les prix atteignent respectivement 3552 euros et 3597 euros du mètre carré.

Villeurbanne et Villefranche également à la hausse

Sur Villeurbanne, les prix des appartements sont également en hausse, de 1.2%, à 2935 euros du mètre carré. Les prix atteignent 3062 euros pour un studio, et 2994 euros pour un T3. Sur Villefranche sur Saône, les prix sont également bien orientés, du fait de son statut de marché de report de Lyon. Les prix au mètre carré augmentent ainsi de 4% sur un an glissant, à 2282 euros du mètre carré.

Au sein de Lyon intra muros, on note bien sur des disparités entre quartiers, les prix atteignant 3865 euros par mètre carré pour un T3 sur la Presqu'île, là où le même trois pièces atteindra 3785 euros du mètre carré sur le secteur Part Dieu Brotteaux, mais tombera à 3328 euros du mètre carré à Gerland, et à 2870 euros du mètre carré à Fourvière-La Duchère.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Hausse possible des mises en vente mais baisse de 6% des ventes effectives !!!!

Signaler un abus

INTOX !!!!

Les prix à Lyon sont en forte baisse et ce, dans tous les arrondissements.
Voir chiffres des promesses de vente en octobre !!!!
Baisse de 8% entre janvier et octobre 2012.

Signaler un abus

Bien voyons. Étonnant ce n’est pas du tout le retour des professionnels de l’immobilier rencontrés ce we au salon. Beaucoup parlent de belles marges de négociation. La Fnaim nous a toujours habitués à des chiffres fantasques et le peu de transparence sur leurs calculs.

Signaler un abus

Je me demandais, quand dans un tel article on parle de prix au mètre carré, qu’est-ce que cela comprend exactement au final?
– Frais d’agence?
– Frais de notaire?
– Exclusions des agencements ou non?
Merci pour vos retours !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier à Lyon : une année 2018 satisfaisante en volume

La Chambre des notaires de Lyon présentait mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018. Notamment sur le front du nombre de ventes, qui sont restées très élevées.


Retrouvez la conférence des notaires sur l’immobilier


La Chambre des notaires du Rhône présente ce mardi ses statistiques immobilières de l’année 2018.


Un volume de ventes inédit dans le Rhône et la Métropole en 2018

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM a présenté lundi son bilan 2018 en matière d’immobilier dans la Métropole de Lyon.


Immobilier : des volumes de vente toujours élevés selon les notaires

À fin juillet 2018, le volume annuel de transactions reste à un niveau élevé, avec 950.000 ventes réalisées au cours des douze derniers mois. Dans la région, les dynamiques de prix sont très contrastées.


Des prix plutôt en baisse pour les appartements de Rhône-Alpes

Les notaires de France ont fait état de leur dernière note de conjoncture immobilière dans l’ex-région.


Les prix ont augmenté de 3,7% dans la Métropole de Lyon en 2017

null
La Chambre des notaires a fait part ce lundi de son traditionnel bilan annuel en matière d’immobilier dans le Rhône et la Métropole. Les prix ont fortement progressé dans certaines villes comme Lyon et Tassin.


Revivez la présentation de l’observatoire 2017 des notaires du Rhône

Les notaires du Rhône présentent ce matin leur bilan 2017 en matière d’immobilier.


Lyon: les prix dans l’immobilier existant flirtent avec les 4.000€ le m²

Le président de la Chambre des notaires a fait un point, à l’occasion de la conférence annuelle du CECIM, sur la situation du marché immobilier ancien en 2017.


Immobilier : dynamique plutôt positive dans les départements rhônalpins

Les notaires de France ont publié en cours de semaine dernière leur note trimestrielle de conjoncture au niveau régional.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.


« En trois ans, le volume de transactions a augmenté de 42% en France »

Jean-Marc Torrolion est le président de la FNAIM. Il évoque le bilan du marché 2017 et les perspectives 2018, ainsi que la contribution de la fédération réalisée à l’occasion de la conférence de consensus sur le logement.


Prix de l’immobilier en 2017: +4,2% en France et +5,3% à Lyon, selon la FNAIM

null
L’activité a été très forte en 2017, selon la fédération, qui fait état de 986.000 ventes au niveau national.
» Des hausses de prix de 16% dans la presqu’île de Lyon, selon LPI-Seloger


Rhône-Alpes : les prix globalement orientés à la hausse

Selon la Chambre régionale des notaires, qui a publié ses statistiques régionales il y a quelques jours, le marché est actif dans les départements de l’ancienne région, avec des prix orientés à la hausse.


Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon

Malgré une hausse de seulement 0.9% dans la circonscription départementale du Rhône, le prix médian du m² dans la capitale des Gaules a, lui, augmenté de 3.3% en 2016.


Immobilier : 2016, année exceptionnelle à Lyon et dans le Rhône

null
En termes de volumes, l’année écoulée aura été dopée par la baisse des taux d’intérêt et la volonté affichée par les ménages de ne plus reporter leurs achats.
» Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon