Logement social : connait pas la crise ? | Lyon Pôle Immo

Logement social : connait pas la crise ?

4100 logements sociaux devraient être produits dans le Grand Lyon en 2012, et ce en dépit de la baisse d’activité dans le secteur de la promotion immobilière.

Malgré la baisse de production dans la promotion immobilière dans le Grand Lyon, le secteur du logement social ne sera, semble-t-il, que peu impacté sur le territoire du Grand Lyon et en Rhône-Alpes. 4100 logements sociaux devraient être financés cette année dans l'agglomération de Lyon, et 14500 en Rhône-Alpes.

C’est sans doute une bonne chose pour le secteur social, mais aussi pour le flux d'activité, dans les prochains mois, de l’industrie du bâtiment, dont l’activité a été nettement impactée récemment par la conjonction de plusieurs facteurs négatifs : recul du marché de la maison individuelle, contraction de l’activité en promotion immobilière, et augmentation prévisible des charges du fait des plans de rigueur et de compétitivité successifs.

Vers une hausse des ventes en bloc

La production de logements sociaux ne sera donc finalement pas impactée par la baisse de l’activité dans la promotion. Car faut-il le rappeler, au sein des secteurs de mixité sociale du Grand Lyon, les promoteurs consacrent un quart de leurs programmes aux logements sociaux. Ce qui consiste à dire qu’une grosse partie de la production des bailleurs. Un membre de la direction d’un important bailleur social de la région m’avouait même récemment que près de 80% de sa production découlait des ventes en VEFA émanant des promoteurs. Aussi pourrait-on penser qu’un trou d’air dans la promotion peut avoir des conséquences importantes chez les opérateurs sociaux : en bref, moins de programmes, donc moins de ventes à des bailleurs sociaux…

Or il n’en est rien. Car face à la crise de la promotion immobilière, les ventes en bloc à destination des opérateurs sociaux résistent, à en croire les chiffres du CECIM, un peu à l’image de ce qui s’était passé en 2008-2009, quand la crise avait déjà impacté gravement la promotion immobilière. Le logement social, qui constitue la priorité du gouvernement, pourrait donc une fois de plus servir de bouée de sauvetage aux promoteurs. Les ventes en bloc pourraient donc repartir à la hausse. « Si ce choix politique est maintenu, c’est quelque chose qui va résister et même s’amplifier » indiquait récemment Jean Jacques Mathias, le président du CECIM au salon de l’immobilier.

« Des éléments contradictoires »

De son côté, Louis Lévêque, adjoint au maire de Lyon en charge de l’habitat, relève qu’« il y a des éléments contradictoires » dans cette situation. « Le fait qu’une part de la production de logements sociaux se fasse en VEFA dans les programmes des promoteurs fait que lorsqu’il y a une baisse de la production des promoteurs, il y a mécaniquement une baisse de la production de logement social. Mais, en même temps, compte tenu que les promoteurs vendent moins ils ont tendance à vendre davantage en bloc aux opérateurs sociaux » explique ainsi l’élu, qui note que, dans cette optique, la question des crédits est très importante.

C’est ainsi dans les années 2009-2010, alors que la crise de l’immobilier atteignait son paroxysme, que la production de logement social avait atteint ses plus hauts niveaux dans le Grand Lyon, avec notamment 2000 unités construites sur la seule ville de Lyon. Dans le même temps, les bailleurs sociaux disposaient de crédits de l’Etat très importants : 25 millions d’euros pour le Grand Lyon, et 26 millions d’euros pour l’Etat. En 2012, les crédits devraient atteindre, côté Grand Lyon, 20 millions d’euros. Pour Louis Lévêque, « le logement social est contracyclique : quand l’immobilier est en crise, le logement social est un élément permettant d’atténuer les effets de la crise, en produisant du logement social et en permettant aux promoteurs de vendre une partie de leur programmes pour limiter la casse ». Une relative constance dans la production qui a un autre avantage, à savoir la préservation de l’appareil productif, via le maintien d’un certain flux d’activité dans le bâtiment.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vourles : inauguration de la résidence «Arbor&Sens»

nullVilogia a inauguré vendredi cette résidence seniors située au coeur de la commune du sud-ouest lyonnais.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Expulsions locatives : les délinquants désormais priorisés

La préfecture du Rhône a indiqué s’engager à traiter en priorité les procédures d’expulsion pour les locataires à l’origine de troubles de voisinage ou encore de vente de stupéfiants.


Lyon 3e : évacuation d’un bâtiment squatté

La Préfecture du Rhône a annoncé avoir mis fin à l’occupation illicite, par une vingtaine de personnes, d’un immeuble désaffecté rue Verlet Hanus. Celui-ci faisait l’objet d’un projet de requalification en logement social.


Le projet de loi sur l’offre de logements abordables, un «mauvais signal» pour l’USH

Pour l’Union sociale pour l’habitat, la loi « SRU » est un puissant levier de production de logements sociaux, et non pas un « tabou » à abattre.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Réhabilitation d’ampleur pour la résidence Joseph Muntz

nullLyon Métropole Habitat organisait ce lundi une visite du chantier de réhabilitation de cette résidence située place Jules Grandclément, à Vénissieux.


Avis défavorable du CNH au projet de loi Kasbarian 2

Cette position adoptée par le Conseil national de l’habitat est « un revers cinglant » pour le ministre et « une première victoire pour le HLM », selon la CNL.


«PrioRéno Logement Social», pour faciliter la prise de décision des bailleurs

La Banque des Territoires, l’État, l’Union sociale pour l’habitat, Enedis et GRDF, s’associent pour accélérer la rénovation et la décarbonation des logements sociaux grâce à cette plateforme.


L’État se penche sur le logement des fonctionnaires

Le troisième comité interministériel au logement des agents publics s’est tenu ce mercredi au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux. La construction de logements sociaux pour les agents publics est évoquée dans un rapport.


La CNL craint le «sabordage des HLM»

L’organisation a évoqué ses craintes quant au projet de loi sur le logement préparé par Guillaume Kasbarian.


L’USH fustige le mythe du «logement social à vie»

L’Union sociale pour l’habitat a vivement réagi aux propos de Guillaume Kasbarian, qui a présenté les grandes lignes de la future loi Logement annoncée pour le mois de juin.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


186.000 logements sociaux produits en 2020-2022 par la loi SRU

Le ministre délégué au logement a présenté à Bussy-Saint-Georges le bilan de l’application de la loi SRU sur la période entre 2020 et 2022.